En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
© DR
Gardez-vous à gauche !
Emmanuel Macron rendra hommage au Maréchal Pétain
Publié le 07 novembre 2018
Voulant célébrer la victoire militaire de la France, Emmanuel Macron a choisi d'honorer l'action de toute l'armée française, incluant le "Héros de Verdun".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voulant célébrer la victoire militaire de la France, Emmanuel Macron a choisi d'honorer l'action de toute l'armée française, incluant le "Héros de Verdun".

Cette figure historique se prête très difficilement au "en même temps", mais Emmanuel Macron a considéré qu'il ne fallait pas l'écrire l'histoire à l'envers. En 1918, le Maréchal Pétain n'était pas encore l'homme qui cèda face à Hitler. Les Français l'appelaient le "Héros de Verdun", et voyait en ce général celui qui a sorti leur armée du marasme du Chemin des Dames et des folies de Nivelle. C'est dans cette optique que le Président Emmanuel Macron a choisi de rendre hommage aux maréchaux qui ont permi la victoire, Philippe Pétain inclus, ainsi qu'à tous les Français ayant permis que la France l'emporte. 

Samedi, Philippe Pétain sera donc célébré avec les autres maréchaux aux Invalides. C'est un signal fort envoyé à ceux qui, surtout à sa droite (notamment Laurent Wauquiez, qui a signé une tribune allant dans ce sens dans les colonnes du Monde) l'accusaient de ne pas vouloir célébrer la victoire. A rebours de ces accusations, le président est donc même allé jusqu'à déclarer qu'il jugeait "légitime" de rendre hommage à Philippe Pétain pour son action lors de la Première guerre mondiale, pas pour les "choix funestes" qu'il a prit lors de la Seconde. Lors de celle-ci, le maréchal Pétain avait été appelé pour diriger les négociations avec Adolf Hitler après la cuisante défaite française en 1939, et avait par la suite dirigé le régime collaborationniste de Vichy jusqu'à la Libération. Charles de Gaulle, qui fut son adversaire lors de la Seconde guerre mondiale, disait par ailleurs que "le véritable Pétain est mort en 1925". 

Emmanuel Macron, sans nier cette partie de la vie du Maréchal Pétain, a cependant affirmer ne pas vouloir occulter de page de l'histoire : "Je me suis toujours opposé au défaitisme français ou à la complaisance envers toute idéologie. Mais je reconnais la part que nos maréchaux et notre armée ont jouée. Nous lui devons la victoire ". 

L'opposition, surtout à gauche, a très rapidement critiqué le choix du Président. A commencer par Benoît Hamon : "Honorer Simone Veil au Panthéon ET EN MÊME TEMPS le traitre antisémite Pétain aux Invalides. Rien ne justifie une telle honte. Quand on préside la France, il faut se montrer un peu plus à la hauteur de son histoire."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Radicalisation en prison : pourquoi l'Etat reste-t-il le "premier recruteur de Daech" ?
02.
Pour près de deux Allemands sur trois, Angela Merkel devrait "se retirer"
03.
L’horreur de la guerre au Yémen, ou le deux poids deux mesures des Occidentaux qui sanctionnent Russie et Iran… mais laissent tout passer aux Saoudiens ou aux Pakistanais !
04.
Comment la mafia se retrouve dans votre assiette
05.
Pourquoi est-ce que la nomination d'Andrea Enria à la tête de l'autorité bancaire européenne risque de ne rien changer
06.
#DansMaRue : l’application de la mairie de Paris qui promeut le retour de la délation
01.
Un couple découvre 53 cadavres de chats dans leur jardin
02.
S’armer face au péril russe ? Emmanuel Macron ferait bien de relire quelques manuels d’histoire
03.
2008- 2018 : ces 10 ans où l’Euro a perdu beaucoup de terrain dans son rêve de concurrencer le dollar comme monnaie de réserve mondiale
04.
Guerre et paix dans le cyberespace : pourquoi l'appel de Macron à faire la paix dans le cyberespace n'est pas prêt de se concrétiser
05.
Derrière l’itinérance d’Emmanuel Macron et le contact direct avec les Français, le renoncement à la démocratie représentative ?
06.
Démographie : la fertilité des femmes décline remarquablement presque partout dans le monde
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires