En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Francois Mori / POOL / AFP
Friture
A Verdun, échange houleux entre deux retraités et Emmanuel Macron : "Sentez le malaise !"
Publié le 06 novembre 2018
Le Président a tenté de déminer la colère qui monte chez de nombreux Français à propos du rôle de l'Etat dans la hausse du prix des carburants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président a tenté de déminer la colère qui monte chez de nombreux Français à propos du rôle de l'Etat dans la hausse du prix des carburants.

Le Président, en déplacement à Verdun dans le cadre des commémorations du centenaire de l'armistice de la Grande guerre, a été interpellé par un retraité qui lui a reproché le mépris du gouvernement pour les Français. Il a fait principalement référence à la manifestation du 17 novembre prochain, qui compte protester contre la hausse des prix du carburant. Celui s'est défendu en déclarant "le carburant, c'est pas bibi". Plus tard, un autre retraité lui a reproché d'ignorer la grogne généralisée. Là encore, la référence au 17 novembre était encore présente : 

Emmanuel Macron : "Parfois, vous êtes en colère sur des choses qui ne sont pas vraies."

Le retraité : "Tout est vrai ! Vous ne sentez pas le malaise qui monte en France ?"

EM : "Je sens le malaise. Mais si je veux apporter une vraie réponse, je veux apporter..."

Le retraité : "Vous etiez trop jeune, vous avez pas connu Mai 68 !"

EM : Vous m'avez pas l'air [d'avoir] envie de faire Mai 68 vous !"

Le retraité : "Moi j'avais 16 ans. Méfiez-vous quand la colère monte."

EM : "Je l'entends."

Le retraité : "Méfiez vous quand elle va retomber."

EM : "Cher Monsieur, vous parlez des travailleurs. Moi je suis à leur côté aussi. Je l'ai dit ce matin. Ce qu'on va faire, c'est ceux qui doivent faire beaucoup de kilomètres pour aller travailler, c'est eux qu'il faut aider."

Le retraité : "Et vous allez leur donner quoi ? Vingt euros ?"

EM : "Il y a déjà des régions qui ont commencé à accompagner. Il y a des systèmes type indemnité kilométrique. Donc on va accompagner quand le prix passer un certain niveau, un certain seuil. Après il faut aussi pas tomber dans toutes ces simplifications. Moi j'entends la colère..." 

Le retraité : "Entendez-là bien !"

EM : "Je l'entends bien. Mais j'essaye d'apporter des réponses en profondeur. Moi je veux que dans notre pays, on éduque mieux les jeunes, je veux qu'on restaure l'autorité à l'école, je crois au mérite et je veux que les gens soient payés quand ils travaillent. Ce que vous m'avez aidé à faire en tant que retraité. Et je vous en remercie. Ne me mettez pas sur le dos toutes la CSG que vous payez ! Par cette augmentation pour tous les Français, on a pu baisser massivement les cotisations sociales. Et ça c'est un point pour ceux qui travaillent. Et cela va m'aider à en remettre plus au travail pour que le travail paye mieux. Je suis obligé de vous expliquer toute la logique et ne vous réponds pas de manière démagogique." 

Le retraité : Oui, mais sentez, de Paris, le malaise qui monte de partout, vous allez le sentir le 17 novembre..." 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
07.
Sarkozy : le retour sans retour mais en revenant quand même un peu ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires