En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 10 min 26 sec
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 56 min 52 sec
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 1 heure 21 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 3 heures 13 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 17 heures 31 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 19 heures 34 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 20 heures 32 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 22 heures 15 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 38 min 36 sec
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 1 heure 12 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 1 heure 32 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 2 heures 25 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 18 heures 17 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 20 heures 6 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 21 heures 52 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 22 heures 28 min
© Francois Mori / POOL / AFP
© Francois Mori / POOL / AFP
Friture

A Verdun, échange houleux entre deux retraités et Emmanuel Macron : "Sentez le malaise !"

Publié le 06 novembre 2018
Le Président a tenté de déminer la colère qui monte chez de nombreux Français à propos du rôle de l'Etat dans la hausse du prix des carburants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président a tenté de déminer la colère qui monte chez de nombreux Français à propos du rôle de l'Etat dans la hausse du prix des carburants.

Le Président, en déplacement à Verdun dans le cadre des commémorations du centenaire de l'armistice de la Grande guerre, a été interpellé par un retraité qui lui a reproché le mépris du gouvernement pour les Français. Il a fait principalement référence à la manifestation du 17 novembre prochain, qui compte protester contre la hausse des prix du carburant. Celui s'est défendu en déclarant "le carburant, c'est pas bibi". Plus tard, un autre retraité lui a reproché d'ignorer la grogne généralisée. Là encore, la référence au 17 novembre était encore présente : 

Emmanuel Macron : "Parfois, vous êtes en colère sur des choses qui ne sont pas vraies."

Le retraité : "Tout est vrai ! Vous ne sentez pas le malaise qui monte en France ?"

EM : "Je sens le malaise. Mais si je veux apporter une vraie réponse, je veux apporter..."

Le retraité : "Vous etiez trop jeune, vous avez pas connu Mai 68 !"

EM : Vous m'avez pas l'air [d'avoir] envie de faire Mai 68 vous !"

Le retraité : "Moi j'avais 16 ans. Méfiez-vous quand la colère monte."

EM : "Je l'entends."

Le retraité : "Méfiez vous quand elle va retomber."

EM : "Cher Monsieur, vous parlez des travailleurs. Moi je suis à leur côté aussi. Je l'ai dit ce matin. Ce qu'on va faire, c'est ceux qui doivent faire beaucoup de kilomètres pour aller travailler, c'est eux qu'il faut aider."

Le retraité : "Et vous allez leur donner quoi ? Vingt euros ?"

EM : "Il y a déjà des régions qui ont commencé à accompagner. Il y a des systèmes type indemnité kilométrique. Donc on va accompagner quand le prix passer un certain niveau, un certain seuil. Après il faut aussi pas tomber dans toutes ces simplifications. Moi j'entends la colère..." 

Le retraité : "Entendez-là bien !"

EM : "Je l'entends bien. Mais j'essaye d'apporter des réponses en profondeur. Moi je veux que dans notre pays, on éduque mieux les jeunes, je veux qu'on restaure l'autorité à l'école, je crois au mérite et je veux que les gens soient payés quand ils travaillent. Ce que vous m'avez aidé à faire en tant que retraité. Et je vous en remercie. Ne me mettez pas sur le dos toutes la CSG que vous payez ! Par cette augmentation pour tous les Français, on a pu baisser massivement les cotisations sociales. Et ça c'est un point pour ceux qui travaillent. Et cela va m'aider à en remettre plus au travail pour que le travail paye mieux. Je suis obligé de vous expliquer toute la logique et ne vous réponds pas de manière démagogique." 

Le retraité : Oui, mais sentez, de Paris, le malaise qui monte de partout, vous allez le sentir le 17 novembre..." 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires