En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Pas un-sou-mis de trop
Sophia Chikirou rejette en bloc toute accusation de surfacturation concernant ses prestations pendant la campagne électorale
Publié le 23 octobre 2018
Interrogée sur BFMTV, l'ancienne directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon a formellement nié toutes les accusations de surfacturations dont elle fait l'objet.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Interrogée sur BFMTV, l'ancienne directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon a formellement nié toutes les accusations de surfacturations dont elle fait l'objet.

Interrogée mercredi 23 octobre sur BFMTV, l'ancienne directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon Sophia Chikirou a formellement démenti les accusations de surfacturation dont est victime sa société Mediascop. Elle affirme qu'il n'y a eu aucun "détournement de fonds publics" ou "d'enrichissement personnel" au cours de la campagne de la France Insoumise.

Elle est notamment revenue sur l'affaire des sous-titrages facturés 200€ la minute et affirme ces tarifs figurent dans "la fourchette basse" de ce qui se pratique régulièrement. Sophia Chikirou a également tenu à énumérer l'ensemble des prestations fournies par Mediascop durant l'ensemble de la campagne : 89 vidéos pour les réseaux sociaux,18 clips de campagne officielle, 34 réunions publiques et deux meetings avec hologramme, la fabrication de produits dérivés, la production d'une émission de webtélé.

Concernant l'enquête publiée par FranceInfo, elle dénonce des "fake news" et de "faux chiffres" donnés "à droite à gauche". Elle parle de "harcèlement" de la part du journaliste de Radio France responsable de l'enquête qui ne "connaîtrait pas son métier".

Interrogée sur ses relations avec la Commission nationale des comptes de campagne, elle rétorque que la facture "correspond au prix du personnel, pas à celui des prestations". Les différences de prix s'expliquent selon elle en raison de la sous-traitance auprès de différentes sociétés de production audiovisuelle dont la grille tarifaire était différente. Elle affirme donc avoir "répercuté auprès de la commission qui n’a pas voulu en tenir compte".

Mediapart avait souligné la présence de Sophia Chikirou au domicile de Jean-Luc Mélenchon au moment de la perquisition et avait évoqué une relation personnelle. Comme Jean-Luc Mélenchon, elle a formellement démenti toute relation intime: "En aucun cas, ce n’est mêlé de cette manière-là. La question à se poser c’est, est-ce que Mediascop a fait le travail ? Oui".

Pour Sophia Chikirou, certaines attaques qu'elle subit sont "misogynes". Elle ajoute: "Vous allez remettre en doute mon professionnalisme? Mon talent?". Elle affirme également avoir eu une reconnaissance pour son travail: "J'ai eu quelques idées remarquées, aujourd’hui à l'international on m'appelle." 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires