En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Tempête sur les gardes à vue

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

06.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 18 min 19 sec
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 36 min 32 sec
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 56 min 58 sec
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 20 heures 49 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 21 heures 20 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 23 heures 12 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 23 heures 48 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 1 jour 30 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 26 min 32 sec
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 44 min 42 sec
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 1 heure 9 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 20 heures 1 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 21 heures 1 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 21 heures 37 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 23 heures 27 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 1 jour 5 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 1 jour 59 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 1 jour 2 heures
Médias

L'élection de François Hollande vue par la presse étrangère

Publié le 07 mai 2012
La presse européenne en ligne a surtout insisté hier soir sur le changement face à la crise que représente le nouveau président, notamment par rapport à la politique d'austérité prônée par Nicolas Sarkozy.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La presse européenne en ligne a surtout insisté hier soir sur le changement face à la crise que représente le nouveau président, notamment par rapport à la politique d'austérité prônée par Nicolas Sarkozy.

L'élection de François Hollande à la présidence de la République a suscité de nombreuses réactions dès hier soir dans la presse européenne en ligne, chacun tentant d'anticiper les conséquences de l'élection du candidat socialiste. De la Grande-Bretagne à l'Italie en passant par l'Espagne, c'est surtout d'un nouveau tournant européen qu'il était question.

D'après France TV Info, chez nos voisins allemands, l'hebdomadaire Der Spiegel avertit le président Hollande qui "vient d'obtenir le job le plus difficile du monde : réformer la France", et estime que la France risque de "se réveiller avec la gueule de bois".  Le quotidien berlinois centriste Der Tagesspiegel juge pour sa part que le choix des urnes laisse l'Allemagne avec "peu, trop peu d'alliés" et que la France va s'éloigner de la discipline budgétaire et "quitter symboliquement l'Europe du Nord pour le Sud". Un constat que le Stuttgarter Zeitung (centre droit) tempère : "Aussi importante soit la France pour faire avancer l'Europe, elle n'est pas assez forte pour imposer sa volonté aux autres poids lourds."

Du côté de la presse anglophone, c'est surtout la rupture annoncée du nouveau président par rapport à la politique du tout-austérité de son prédécesseur qu'ont relevé les titres. "Le socialiste François Hollande l'a emporté face à Nicolas Sarkozy pour devenir le prochain président français, ce qui annonce un changement dans la façon dont l'Europe va s'attaquer à la crise de la dette et la façon dont la France va agir dans le monde", pouvait-on lire sur The Independent alors que The Guardian (proche de l'opposition travailliste) avait choisi de saluer l'accession au pouvoir de la gauche en France : "François Hollande a pris le pouvoir en France, inversant la tendance d'une embardée droitière et xénophobe dans la politique européenne",

The Times annonçait pour sa part : "Hollande triomphe face à la politique d'austérité de Sarkozy" tandis que pour le Financial Times : "Hollande prend la présidence française, Sarkozy devient la dernière victime du retour de bâton contre les sortants". Le tabloïd Daily Mail s'est contenté pour sa part d'un "Au revoir, président bling-bling" (en français dans le texte).

Même son de cloche dans les quotidiens économiques portugais et italiens, qui insistaient tous sur le changement de politique européenne qui devrait suivre l'avènement de François Hollande au pouvoir : "Contre la chaîne de l'austérité, François Hollande, candidat socialiste, a promis de revenir sur certaines des décisions les plus contestées de Sarkozy (...). Hollande est l'homme qui promet de transformer l'héritage d'Angela Merkel et adopter une stratégie différente dans la lutte contre la crise et la stabilisation de l'euro", analyse le quotidien économique portugais Jornal de Negocios.

Pour l'italien La Stampa (centre-droit) : "Paris change et l'Europe change", tandis que le Corriere della Sera (centre droit) note que François Hollande a su, ces derniers jours "rompre l'isolement en Europe". "Les paroles du président de la BCE Mario Draghi (sur la nécessité de l'objectif de la croissance) semblaient donner raison à la prétention de Hollande d'ajouter un chapitre au traité de stabilité", ajoute-t-il.

L'enthousiasme prédominait du côté de la presse espagnole, qui a largement salué le retour de la gauche en France : "la gauche européenne renaît ce 6 mai en France", écrivait El País (centre gauche). Le quotidien insiste sur la fin du "directoire connu sous le nom de Merkozy" et sa cure d'austérité. Selon lui, cette élection "ouvre une nouvelle étape politique en France comme en Europe". Analyse identique dans le quotidien catalan El Periódico (gauche) : "l'arrivée de Hollande à l'Élysée ouvre une nouvelle étape de la politique européenne", le socialiste "ayant promis de réviser le traité de discipline budgétaire avec des mesures pour la croissance".

Enfin, dans le nord de l'Europe, Le Soir (Belgique) mettait en garde François Hollande, "attendu au tournant". "Après l'épreuve de la conquête, celle du pouvoir. Le vainqueur ne connaîtra pas d'état de grâce", estimait-il. La radio publique finlandaise YLE affirmait quant à elle que "l'arrivée au pouvoir de Hollande n'affectera pas seulement la France, mais secouera aussi l'avenir politique de l'ensemble de l'Europe".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CEDRUS
- 08/05/2012 - 15:46
L'image "arabe et orientale" du président Hollande demeure floue
Peu connu, inconnu, méconnu. Il est commun de lire cela dans la presse arabe ou d'entendre cette même impression dans les médias télévisés ou par la voix des dirigeants arabes, en parlant du nouveau président français. Chacun des acteurs arabes (et régionaux : Iran, Israël, Turquie) espère un changement qui tournerait à son propre avantage, maintenant que le changement est un fait accompli à l'Elysée. "François Hollande vu par les Arabes" [www.mestrategicperspectives.com] suppose que le nouveau président français risque de se détourner des affaires de la région pour s'occuper surtout et en priorité d'affaires franco-françaises et européennes. Cela est attentu au début, mais in fine, Hollande s'intéressera nécessairement aux voisins du sud de la Méditerranée.
Nadine S
- 08/05/2012 - 09:20
Hollande vu par la presse arabe
Je vous invite à jeter un coup d’œil sur les réactions dans la presse arabe en bas de cette page : http://www.mestrategicperspectives.com/2012/05/07/france-moyen-orient-francois-hollande-vu-par-les-arabes/
Hollande est perçu comme un candidat « gentil », « souriant », « sans expérience », bref tout le contraire de Sarkozy. Le nouveau Président aura du mal à s’imposer !
NYOR
- 08/05/2012 - 04:10
PASCONTENT
J'ai effectivement vu pas mal de drapeau sur cette colonne, notamment un drapeau portugais, un drapeau irlandais et même un drapeau irakien.. Ah si, j'ai vu deux magrhebins interviewés avec un drapeau sur le tête... Français.