En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Réel opposant ?
L'opposition tourne en dérision la bonne entente entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à Marseille
Publié le 08 septembre 2018
La rencontre vendredi soir entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon provoque de nombreuses réactions dans la classe politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La rencontre vendredi soir entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon provoque de nombreuses réactions dans la classe politique.

A l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron à Marseille, aux côtés d'Angela Merkel, le président de la République a rencontré le leader de la France Insoumise dans la soirée, dans un cadre qui n'était pas protocolaire.

Jean-Luc Mélenchon est venu rencontrer le président en marge du bain de foule nocture dont il profitait sur le Vieux-Port

Le leader de la France Insoumise, face au chef de l'Etat, n'a pas réellement assumé ses propos, prononcés lors d'une manifestation il y a quelques mois, au sujet d'Emmanuel Macron, "le plus grand xénophobe qu'on ait". Jean-Luc Mélenchon a évoqué une "légère exagération marseillaise". 

Dans le cadre de cet échange surréaliste devant les médias, Emmanuel Macron a estimé que la France Insoumise était sans "aucun doute" derrière le Rassemblement national dans l'ordre de ses adversaires. Le chef de l'état a ainsi retiré le rôle de premier opposant à Jean-Luc Mélenchon. 

"On a des confrontations politiques, mais M. Mélenchon ça n'est pas mon ennemi".

Depuis la diffusion de ces images, l'opposition a donc tenu à discréditer les prétendus désaccords entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, a cru percevoir "sous l'apparence du duel, [un] duo". 

Marine Le Pen s'est exprimée également sur Twitter : "Mélenchon "premier opposant à Emmanuel Macron?" Même Macron n'y croit pas! Merci pour ce moment". 

Pour le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu, "le système reste le système. finalement ça se passe bien entre Mélenchon et Macron".

Florian Philippot a également critiqué l'attitude des deux responsables politiques. 

"Pas très insoumis Mélenchon dans cet échange... Quand j'avais dit à Macron en avril à Strasbourg qu'il était l'homme des lobbies et de la commission puis appelé au Frexit, il ne souriait pas autant. De tels opposants c'est un boulevard pour Macron, l'Union européenne et la finance !"

Jean-Luc Mélenchon a depuis publié un nouveau message ce samedi pour clarifier la situation : 

"La macronie insultante des Griveaux, Loiseau et compagnie est rappelée à l'ordre par son chef, le président lui-même. Eux qui m'invectivent depuis quinze jours et me traitent de xénophobe et de nationaliste sont désapprouvés par le chef de l'État venant à minuit et demi à ma rencontre avec des paroles de respect".

 

La macronie insultante des Griveaux, Loiseau et compagnie est rappelée à l'ordre par son chef, le président lui-même...
➡️ https://t.co/JVwvUFOlkt pic.twitter.com/Xpu9YYi6e5

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 8 septembre 2018

Sous l’apparence du duel, le duo... https://t.co/DZ4b1E5kkH

— Olivier Faure (@faureolivier) 8 septembre 2018

#Mélenchon « premier opposant à Emmanuel #Macron » ? Même Macron n’y croit pas 😂😂
Merci pour ce moment. 👌 MLP https://t.co/AiHyZl9EqE

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) 8 septembre 2018

VIDÉO - Après un long bain de foule sur le Vieux-Port, Macron va à la rencontre de Mélenchon à une terrasse de café. Le président dit qu’il s’oppose au FN avant la France Insoumise sans "aucun doute". "On a des confrontations politiques, mais M. Mélenchon ça n’est pas mon ennemi" pic.twitter.com/VmJvxT3gPe

— Arthur Berdah (@arthurberdah) 7 septembre 2018
Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires