En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Rentrée politique

Impôts : Gérald Darmanin tente de déminer le dossier du prélèvement à la source

Publié le 29 août 2018
Le ministre de l'Action et des Comptes publics a tenu à démentir tout report de la réforme du prélèvement à la source, à la suite d'informations dévoilées dans Le Canard Enchaîné. Cette mesure doit entrer en vigueur le 1er janvier 2019.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Action et des Comptes publics a tenu à démentir tout report de la réforme du prélèvement à la source, à la suite d'informations dévoilées dans Le Canard Enchaîné. Cette mesure doit entrer en vigueur le 1er janvier 2019.

Gérald Darmanin a démenti un possible report du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Il était invité ce mercredi matin sur les antennes d'Europe 1

"Nous ferons la réforme du prélèvement à la source, dès fin janvier 2019, les Français paieront les impôts à la source (...) Le prélèvement à la source est un impôt qui sera simple pour les Français à partir du mois de janvier (...) Il n'y a aucn bug administratif ou informatique". 

Le ministre de l'Action et des Comptes publics s'est donc exprimé, ce mercredi 29 août, afin de formellement démentir les informations publiées dans la nouvelel édition du Canard Enchaîné.

"C'est une grande réforme, il est normal que le président et le Premier ministre surveillent que ça se passe bien". 

Selon l'hebdomadaire, Emmanuel Macron serait en plein doute sur cette mesure. Initiée par François Hollande, elle doit entrer en vigeur au 1er janvier 2019. D'après Le Canard Enchaîné, le président de la République aurait confié à ses proches : "On se donne jusqu'au 15 septembre pour voir si on le fait ou pas". 

Cette mesure provoquerait des inquiétudes à l'Elysée au sujet d'un risque politique majeur et d'une possible grogne des salariés. Ils devront en effet s'habituer, dès l'an prochain avec cette réforme, à voir leur rémunération amputée de leur impôt sur le revenu. Le contexte de la hausse du pouvoir d'achat, des carburants, du tabac et de la CSG pour les retraités pourrait entraîner une réaction hostile de la part des électeurs et des citoyens. 

DEMAIN DANS LE CANARD
Macron prêt à reporter le prélèvement à la source

— @canardenchaine (@canardenchaine) 28 août 2018

 

Vu sur : Lu sur Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires