En direct
Best of
Best Of
En direct
© Thomas SAMSON / AFP
Enquête en cours
Trappes : deux morts et un blessé lors d'une agression au couteau, l'Etat Islamique revendique l'attaque
Publié le 23 août 2018
Une attaque à l'arme blanche à Trappes, rue Camille Claudel, a fait deux morts et un blessé, selon un nouveau bilan. L'assaillant a été abattu. La mère et la sœur de l'agresseur sont parmi les victimes, selon des informations de BFM TV. L'Etat Islamique a revendiqué l'attaque.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une attaque à l'arme blanche à Trappes, rue Camille Claudel, a fait deux morts et un blessé, selon un nouveau bilan. L'assaillant a été abattu. La mère et la sœur de l'agresseur sont parmi les victimes, selon des informations de BFM TV. L'Etat Islamique a revendiqué l'attaque.

Selon une source policière, une attaque au couteau s'est déroulée à Trappes dans les Yvelines. 

D'après un nouveau bilan, il y a deux morts et un blessé grave. Les deux victimes sont la mère et la soeur de l'assaillant, d'après des précisions de BFM TV. La personne blessée n'est pas membre de la famille de l'agresseur, selon des précisions de Gérard Collomb.

Selon des précisions du Figaro, l'une des femmes serait décédée à l'intérieur du pavillon qui appartiendrait à la famille de l'assaillant. La seconde femme serait morte sur la voie publique. La troisième personne blessée, une autre femme, a été transportée à l'hôpital. Son pronostic vital est engagé.  

Les faits se sont déroulés rue Camille Claudel. Le principal suspect, né à Trappes en 1982, était armé d'un couteau. Il s'en est pris à des individus dans un premier temps. Il s'est ensuite réfugié dans un pavillon avant d'en sortir et de se diriger vers les forces de l'ordre. Il était menaçant et armé de couteaux.    

L'assaillant a alors été tué par les policiers. Il n'a pas pu être réanimé. Les motivations de l'agresseur sont encore floues. L'enquête ne fait que débuter. Un important dispositif de sécurité est déployé à Trappes. Les sources policières appellaient dans la matinée à la plus grande prudence. La piste du différend familial était notamment étudiée. Le principal suspect aurait notamment deposé une plainte pour des conflits d'héritage en 2017.  

L'agresseur était fiché S, depuis 2016, et avait été condamné pour apologie du terrorisme par le passé, selon des informations de BFM TV. La section antiterroriste du parquet de Paris n'a pas encore été saisie. 

Le procureur de la République de Paris, François Molins, et le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sont mobilisés sur cette affaire. L'enquête sera menée par le parquet de Versailles. 

Selon des informations de France Info, l'Etat Islamique a revendiqué l'attaque, via son agence de propagande Amaq. La revendication de Daech semble donc être opportuniste, à la manière de la fusillade de masse à Las Vegas lors d'un festival de musique country. 

"L'auteur de l'attaque dans la ville de Trappes (...) est l'un des combattants [du groupe] Etat islamique et a perpétré cette attaque à la faveur des appels à cibler des ressortissants des pays de la coalition".

Gérard Collomb a dévoilé de nombreux éléments lors d'une déclaration à la presse lors de son déplacement à Trappes. Le profil psychologique du principal suspect, avec des problèmes psychiatriques "importants", aurait pu le pousser à passer à l'acte. Le ministre de l'Intérieur a confirmé que le principal suspect s'est en est pris à des membres de sa famille. Gérard Collomb a indiqué que l'assaillant avait davantage le profil d'un "déséquilibré" que d'un "engagé" aux ordres du groupe Etat Islamique.  

#Trappes : l’individu a été neutralisé.
Mes premières pensées vont aux victimes et leurs proches.
Je veux saluer la réactivité et la mobilisation exemplaire de nos forces de l’ordre.
Elles enquêtent d’ores et déjà pour établir les circonstances de ce drame.

— Gérard Collomb (@gerardcollomb) 23 août 2018

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Une attaque informatique d'une ampleur inédite frappe Internet
05.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
07.
Assurance chômage, santé, retraite : l’agonie des systèmes paritaires de protection sociale s’accélère...
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires