En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Réaction
Pour Jean-Luc Mélenchon, l'affaire Benalla "est du niveau du Watergate"
Publié le 21 juillet 2018
Dans un entretien au Monde, le député demande à Emmanuel Macron "de s’exprimer et d’assumer" au sujet de ce scandale politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien au Monde, le député demande à Emmanuel Macron "de s’exprimer et d’assumer" au sujet de ce scandale politique.

Dans un entretien au journal Le Monde publié ce samedi, le patron de la France insoumise revient sur l'affaire Benalla, qui agite le monde politique depuis jeudi. Le député des Bouches-du-Rhône la résume en quelques mots : "Une crise politique est ouverte. L’Assemblée est paralysée. La hiérarchie de la police aussi", dit-il.

Pour Jean-Luc Mélenchon, le grand responsable de cette crise est "évidemment" Emmanuel Macron. "Il n’a jamais connu ni géré de crise politique de sa vie, ni en tant que maire, ni en tant que parlementaire, ni en tant que ministre", tacle-t-il. "Il a réagi comme si l’Etat était une entreprise : il met à pied trois chefs de rayons et pense que tout est réglé. Il se trompe. Cette crise va durer", pronostique Jean-Luc Mélenchon.

Il va plus loin en faisant un parallèle avec le Watergate, qui avait coûté sa place au président américain Richard Nixon, en 1974. "Elle est du niveau du Watergate. Le monde entier est maintenant au courant. (...) C’est aussi une situation énorme. L’un enregistrait des opposants dans son bureau, celui-ci s’organise une milice personnelle. Ce n’est pas rien !" Pour Jean-Luc Mélenchon, "si on ne réagit pas, c’est la porte ouverte à une forme de barbarie où chaque responsable qui exerce un pouvoir serait autorisé à l’exercer sans limite".

En outre, Jean-Luc Mélenchon croit reconnaître une autre personne présente aux côtés d'Alexandre Benalla et Vincent Crase, tous les deux placés en garde à vue, dans la vidéo du 1er mai. "Voyez ce troisième homme aux côtés de M. Benalla place de la Contrescarpe : c’est lui qui nous a fait partir, nous, parlementaires en écharpes, de la marche en hommage à Mireille Knoll, au lieu d’éloigner ceux qui nous empêchaient de marcher. Qui est-il ? Qui le commandait ? Il reste beaucoup de questions." Hués par la foule, les responsables de la France insoumise et du Front national avaient dû être exfiltrés lors de cette marche blanche en l'honneur de Mireille Knoll, tuée par antisémitisme.

 
Vu sur : Lu dans Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
crobard007
- 23/07/2018 - 14:12
Jean Luc MELANCHON est du niveau ...
du WATER CLOSET!!!
MIMINE 95
- 22/07/2018 - 19:45
MELENCHON
Au mieux de sa forme ; voilà qu'il dénonce mine de rien "un juif".......!!. Avant de rejoindre Macron, Benalla était un gros bras du PS depuis 2010, mais il doit être comme Martine ... "il n'en a pas de souvenir particulier" ! . Le PS ,ce parti qu'il a quitté lorsqu'il a compris en 2009 qu'il allait devoir s'assoir sur son poste de sénateur PS en 2010. Et qui c'est qui s'est fait encore une fois couillonné par un PS.. Le parti communiste, l'habitude sans doute de prendre ses rêves pour des réalités.
cloette
- 22/07/2018 - 08:21
pas clair
Au départ que voit on ? un sbire taper comme un forcené sur un manifestant à terre alors qu'il est filmé !