En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Peine trop clémente ?
De la prison ferme pour avoir torturé et tué un chien
Publié le 12 juillet 2018
Le tribunal correctionnel de Béthune dans le Pas-de-Calais a condamné lundi deux hommes accusés d'avoir torturé et tué un chien au couteau.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le tribunal correctionnel de Béthune dans le Pas-de-Calais a condamné lundi deux hommes accusés d'avoir torturé et tué un chien au couteau.

Le summum de la cruauté. Deux hommes ont été condamnés ce lundi respectivement à un an et neuf mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Béthune pour l'odieux massacre d'un chien dont les propriétaires voulaient se séparer rapporte La Voix du Nord.

Début mai, un chien de race "cane corso" avait été retrouvé mort éviscéré et transpercé par un pieu avec de nombreuses plaies près d'un terril.

Les deux responsables de l'immonde massacre dont deux hommes âgés de 38 et 47 ans, tous deux pères de quatre enfants. Ils étaient poursuivis pour "plaies multiples avec instrument tranchant ayant entraîné la mort d'un chien". En plus des peines de prison les deux individus ont dorénavant interdiction définitive d'être propriétaire d'un animal.

Le propriétaire du chien et sa compagne étaient quant à eux poursuivis pour complicités de sévices et aide à la réalisation des faits. L'homme a été relaxé et la compagne a écopé de quatre mois de prison avec sursis avec mise à l'épreuve de 24 mois. Ils souhaitaient se séparer de l'animal à cause de leur incapacité à l'assumer et l'élever (l'autopsie révèlera que l'animal ne pesait que 37kg alors que son poids normal devait être de 65kg). Ils ont alors demandé à leurs amis de s'en débarrasser pour eux, prétextant que la femme du couple "en avait peur".

Les associations de protection des animaux étaient au nombre de sept à s'être portées partie civiles. Elles dénoncent des peines trop clémentes et déplorent la relaxe du propriétaire qui avait déjà été accusé de maltraitance envers son chien.

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Yves3531
- 13/07/2018 - 18:37
“un chien de race "cane corso"”...
attention à l’utilisation de mots inconstitutionnels ... !
Henrik Jah
- 13/07/2018 - 13:54
Salauds
Faut vraiment être une merde pour traiter ainsi un animal aussi sympathique et fidèle qu'est le chien. Ça me rappelle les bien-pensants qui critiquait Houellebecq quand il disait qu'il comprenait qu'on puisse préférer sauver un chien qu'un homme, bon sang ce que je comprends aussi.
aristide41
- 13/07/2018 - 04:13
Quels salopards
Peine trop clémentes en effet.