En direct
Best of
Best Of
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Dernière chance
Financement des partis politiques : François Bayrou et Marine Le Pen font cause commune
Publié le 11 juillet 2018
Alors que les juges ont saisi deux millions d'euros d'aide publique au Rassemblement National (ex-FN), Marine Le Pen et François Bayrou font cause commune pour défendre la création de la "banque de la démocratie".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les juges ont saisi deux millions d'euros d'aide publique au Rassemblement National (ex-FN), Marine Le Pen et François Bayrou font cause commune pour défendre la création de la "banque de la démocratie".

Les juges d'instruction ont saisi en début de semaine, 2 des 4,5 millions d'euros d'aide publique que le Rassemblement National (ex-FN) devait recevoir cette année. Cette somme saisie dans le cadre de l'enquête judiciaire sur les emplois présumés fictifs d'assistants au Parlement européen est une bien mauvaise nouvelle pour le RN, déjà criblé de dettes.

Depuis l'annonce, Marine Le Pen fait appel aux dons, dénonce une décision arbitraire des juges et compte sur l'aide de... François Bayrou. Selon les informations de l'Opinion, la Présidente du Rassemblement National aurait téléphoné à François Bayrou ce week-end. Ce tandem innatendu, s'est trouvé une cause commune à defendre : la banque de la démocratie. Un établissement bancaire qui devait venir en aide aux partis politiques afin qu'ils puissent financer leurs activités et leurs campagnes électorales. Or, si la création de cette banque de la démocratie était inscrite au projet de loi du gouvernement et que sa mise en place avait fait l'objet d'un vote par le Parlement (dans le cadre de la loi pour la confiance dans la vie politique)  en septembre dernier, son instauration n'est plus d'actualité.

François Bayrou, qui était à l'origine du projet, et Marine Le Pen dont le parti est constamment dans le rouge, défende donc projet abandonné. Dans les colonnes de l'Opinion la dirigeante du RN, se montrait alarmiste. Selon elle, ce projet s'est vu abandonné à un moment où "il n'avait jamais été aussi nécessaire". Or sans l'existence d'une telle banque, le retard de l'Etat dans le versement d'une subvention équivaut à "une condamnation a mort" du RN. Contacté par l'Opinion, François Bayrou s'est montré tout aussi inquiet, confiant que le système actuel ne garantissait pas la survie des formations politiques et qu'il allait continuer à se battre pour son projet déchu. 

Vu sur : Lu sur l'Opinion
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Poussard Gérard
- 11/07/2018 - 14:10
Et Bayrou pourquoi n'est-il pas inquiété?
alors que C Lepage a évoqué cette fraude en 2014??
La justice serait-il sélective???
vangog
- 11/07/2018 - 13:36
Macrouille menace la démocratie!
La démocratie est dépendante de la Nation et le migrant Macron déteste les deux...un petit dictateur en puissance, qui rêve de parti unique, avec des marcheurs à la botte...