En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© BORIS HORVAT / AFP
Jupiter se transforme en Neptune
Une piscine devrait bientôt être installée pour le premier été du couple Macron au fort de Brégançon
Publié le 20 juin 2018
Le couple présidentiel envisage d'installer une piscine au coeur du fort de Brégançon. L’ancien fort militaire pourrait donc subir des travaux sous la présidence d’Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le couple présidentiel envisage d'installer une piscine au coeur du fort de Brégançon. L’ancien fort militaire pourrait donc subir des travaux sous la présidence d’Emmanuel Macron.

La résidence présidentielle, située dans le Var, à Bormes-les-Mimosas, pourrait abriter une piscine dans les toutes prochaines semaines. Le site du fort de Brégançon a été classé monument historique depuis le 25 septembre 1968. Le général de Gaulle y a séjourné pour la première fois au mois d’août 1964. C’est en 1968 que le fort est officiellement devenu l’un des lieux de résidence du chef de l’État. Pompidou, Giscard, Chriac, Sarkozy, Holldande y ont séjourné. François Mitterrand, qui privilégiait sa résidence à Latche dans les Landes, a reçu dans ce lieu le chancelier allemand Helmut Kohl en 1985. Cette information, sur le projet de la construction d’une piscine, a été révélée par L’Express. Selon l’Elysée, ce projet serait bel et bien "à l’étude". 

"Cette étude concerne aussi bien les règles relevant des architectes des bâtiments de France, que les questions techniques et financières. Elle devrait remonter au président dans les semaines qui viennent. Ce sera probablement une piscine hors sol, car il est impossible de creuser un bassin. Si la construction est décidée, la réalisation pourrait être rapide, pour les vacances de cette année, dans la mesure où une piscine hors sol est plus facile à installer. Nous ne connaissons pas le coût à ce stade, mais il faut qu’il soit raisonnable".
 
L’installation de la piscine serait motivée par le fait que la mini-plage privée, accessible depuis le fort, serait exposée à la vue de tous les vacanciers de la plage. La crainte des paparazzis est notamment évoquée par l’Elysée, selon des informations de L’Express :    
 
"La plage actuelle n'est pas vraiment privée. Au-delà de 300 mètres du rivage, n'importe qui peut poser un bateau et viser le président au téléobjectif. Il est donc d'accord pour que l'on étudie la faisabilité d'une piscine".  
 
Le public ne sera pas convié à découvrir cette installation flambant neuve dès cet été. Le couple Macron a en effet annoncé qu'ils passeraient leurs vacances à Brégançon cette année. Les visites du fort seront donc interdites pendant toute la durée de leur séjour. 
Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lapalatine
- 21/06/2018 - 20:05
Les autres..
..familles présidentielles se sont contentées de la plage. Mais il faut dire que Carla (par exemple) était "photographiable"...Brizitte craindrait elle les photos??? et les commentaires qui suivraient :)




Danper
- 21/06/2018 - 19:18
Macron ou la gangrène
Macron vient de déclarer que les populistes étaient comme une lèpre qui s'étendait même dans des pays voisins dans lesquels on ne s'y attendait pas (l'Italie...). On voit que la gangrène macronienne procède d'un pas alerte en France.
Anouman
- 21/06/2018 - 18:54
Bregançon
Une piscine gonflable aurait été suffisante.