En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Responsabilisation

Le Conseil d'Etat valide la possibilité de demander du bénévolat aux allocataires du RSA

Publié le 16 juin 2018
Le Conseil d'Etat a considéré que le département du Haut-Rhin peut demander aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat, à condition que cela contribue à une meilleure insertion professionnelle du bénéficiaire et soit avec la recherche d'un emploi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Conseil d'Etat a considéré que le département du Haut-Rhin peut demander aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat, à condition que cela contribue à une meilleure insertion professionnelle du bénéficiaire et soit avec la recherche d'un emploi.

La mesure avait fait polémique : en février 2016, le département du Haut-Rhin avait proposé que pour pouvoir continuer à toucher l'allocation du RSA, ses bénéficiaires pourraient se voir proposer sept heures de bénévolat par semaine. Cela devait être mis en place début 2017, mais face à la colère d'associations, le préfet de l'époque avait alors jugé illégale cette décision, et avait saisi la justice administrative qui lui avait donné raison.

Le département avait alors saisi le Conseil d'Etat, qui a validé cette mesure. Dans une décision lue vendredi, la plus haute juridiction administrative française a considéré que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du RSA est "élaboré de façon personnalisée", il peut "prévoir légalement des actions de bénévolat à condition qu'elles puissent contribuer à une meilleure insertion professionnelle du bénéficiaire et restent compatibles avec la recherche d'un emploi".

En attendant cette décision, le département avait finalement mis en place septembre un système incitant à pratiquer une activité bénévole et à s’engager par contrat à le faire, de manière individuelle et non générale. "A ce jour, près de 800 allocataires se sont engagés dans une mission de bénévolat avec des résultats positifs à la clé", met en avant le conseil départemental.

 

Vu sur : Lu dans Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
28furka
- 17/06/2018 - 11:03
ganesha@
c est un scandale d etat , vite saisissez la cour europeenne des droits de l homme.
Deneziere
- 17/06/2018 - 09:37
Excellent - Le nez dedans.
Cette validation du conseil d’état, faite en termes mesurés remet en valeur l’aspect positif du bénévolat dans un parcours de carrière. Il inflige un camouflet, à ce minable petit préfet, et aussi aux bolchos pavloviens qui viennent régulièrement faire de la provocation sur ce forum. Ganesha, l’assistanat est votre crotte, cette position du CE vous met le nez dedans.
vangog
- 17/06/2018 - 02:30
Les associations et la justice gauchiste...
même combat, contre la France...