En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Hâlte à la récupération

Rassemblement National : Marine Le Pen dit avoir "une grande proximité" avec De Gaulle

Publié le 06 juin 2018
Marine Le Pen a déclaré mercredi que son parti le Rassemblement national (RN) avait une "grande proximité" avec la vision de la France portée par le général de Gaulle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Le Pen a déclaré mercredi que son parti le Rassemblement national (RN) avait une "grande proximité" avec la vision de la France portée par le général de Gaulle.
La présidente du RN a fait valoir mercredi 6 juin sur France Culture que "dans la vision que nous avons de la France, c'est d'une très grande proximité avec la vision du général de Gaulle. Cette France libre, cette France indépendante, cette France souveraine, cette France pilier et même chef de file des pays non alignés". "Même dans sa vision de l'économie, (le général de Gaulle) dit qu'on ne peut pas laisser au marché le soin de déterminer le choix de société, la politique économique. Cette économie, elle doit être fondée sur la liberté de l'entreprise bien sûr, mais elle doit être régulée par un Etat stratège", a-t-elle ajouté.
 

Marine Le Pen répond à son père

Interrogée sur Jean-Marie Le Pen, qui a présidé le FN pendant près de 40 ans, elle a expliqué que son père "conservait en lui cette blessure béante de l'Algérie française". Son père ne cesse en effet de confesser, y compris dans ses mémoires, que le général de Gaulle "reste une horrible source de souffrance pour la France". A propos du changement de nom du FN, que Jean-Marie Le Pen qualifie de "trahison", la députée du Pas-de-Calais a estimé que "comme tous les parents, (...) il n'aime pas trop que ses enfants grandissent".
Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 07/06/2018 - 17:35
Patriotisme,nationalisme...
La prédiction d'André Malraux:"Tout le monde a été,est ou sera gaulliste" se vérifie! N'est pas De Gaulle qui veut cependant:un homme prédestiné,selon moi.Sa force fut de saisir d'emblée le sens et l'issue des événements qui éclataient alors,de positionner le pays en conséquence.Il savait faire la différence entre le patriotisme et le nationalisme:"Le patriotisme,c'est lorsque l'amour du peuple auquel vous appartenez passe en premier,le nationalisme,c'est lorsque la haine des autres peuples l'emporte sur tout le reste". Hélas,nous n'avons pas d'équivalent de nos jours.
Benvoyons
- 06/06/2018 - 15:57
Alors il a fait l'inverse il l'a fait grandir trop vite
& elle est restée dans l'enfance.
La députée du Pas-de-Calais a estimé que "comme tous les parents, (...) il n'aime pas trop que ses enfants grandissent"
Stargate53
- 06/06/2018 - 12:02
Pauvre femme !
Elle ne sait plus où elle en est depuis son échec aux dernières élections présidentielles et son fameux débat raté avec E Macron. Elle n'a rien de commun avec le Général De Gaulle qui lui aimait sincèrement la France et le peuple français. Un nouveau délire de grandeur qu'elle n'incarne vraiment pas, pauvre mythomane !