En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 14 min 56 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 32 min 3 sec
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 1 heure 3 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 12 heures 16 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 15 heures 18 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 17 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 18 heures 46 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 20 heures 45 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 21 heures 21 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 21 min 8 sec
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 37 min 48 sec
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 11 heures 51 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 14 heures 53 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 15 heures 44 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 17 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 19 heures 1 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 21 heures 51 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Economie

La croissance française revue à la baisse au premier trimestre

Publié le 30 mai 2018
Le rythme de la croissance économique française qui a atteint les 0.2% reste modeste en ce premier trimestre. La croissance mondiale quant à elle, se maintient, mais les risques "pèsent lourds" selon l'OCDE.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le rythme de la croissance économique française qui a atteint les 0.2% reste modeste en ce premier trimestre. La croissance mondiale quant à elle, se maintient, mais les risques "pèsent lourds" selon l'OCDE.

 

La croissance économique française qui a atteint les 0.2% en France au premier trimestre, soit 0,1 point de moins que ce qui avait été présagé n'est pas aussi éminente que les résultats annoncés. Cette révision fortement réduite s'explique par un ralentissement de l'investissement mais aussi et principalement par une baisse conséquente de la demande intérieure, clarifie l'INSEE. Elle marque un net coup d'arrêt comparé au rythme exponentiel du quatrième trimestre de 2017, où la croissance avait progressé de 0,7%. Le ministre des Finances, Bruno Le Maire souligne que le quatrième semestre 2017 a été excellent. "Comme toujours, lorsqu'il y a eu un très bon chiffre de croissance, il y a un léger tassement ensuite. Il n'y a rien de très surprenant à tout cela", a-t-il relativisé. 

 

La consommation moyenne des ménages n'a en effet connu aucun rebond ce premier trimestre. Bien au contraire, sa progression de 0,2% s'en est tenue au même rythme que le trimestre précédent. Et encore, ce faible sursaut est entièrement dû aux dépenses énergétiques qui ont grimpé en flèche en raison des températures glaciales des mois de février et mars, alors que les dépenses de biens alimentaires se sont rétractées de 0,5% pendant cette période. Tandis que certains voient le pays conserver ce modeste rythme autour de 2%, les plus pessimistes pensent que les blocages structurels en France, comme la faible productivité, et les formations peu adaptées à la demande des entreprises..., prendront le dessus et provoqueront un repli de la croissance. 

 

La croissance mondiale devrait progresser à un rythme soutenu cette année et la suivante

 

De son côté, la croissance mondiale devrait croître à un rythme soutenu proche de 4%, cette année et la suivante (3,8% en 2018 et 3,9% en 2019), selon les dernières prévisions publiées ce matin, mercredi 30 mai, de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette dynamique mondiale est le fruit d'un surcroît des dépenses publiques. Les trois quarts des 35 Etats membres de l'OCDE ont relâché, plus ou moins fortement, les cordons de leurs bourses, selon l'Institution. De quoi donner à court terme, un certain coup de pouce à la croissance. En attendant, ce bond de croissance se traduit en créations d'emplois. Au sein de l'OCDE, même si cette moyenne dissimule d'importantes disparités, le taux de chômage devrait tomber à 5% d'ici fin 2019. 

 

Ce tableau engageant résume ainsi et surtout la tendance des derniers mois. L'OCDE alerte, d'importants risques sont à prévoir. D'abord, celui d'une escalade des tensions commerciales sans précédent, véritables Epée de Damoclès. Washington menace en ce moment même ses partenaires de taxes sur l'acier, l'aluminium et les voitures. L'imprévisibilité des tensions inflationnistes et la perspective de conflits commerciaux effraient les entreprises. S'ajoutant à cela, la montée pressentie du protectionnisme et l'augmentation abrupte des tarifs douaniers qui alourdiraient de manière assez conséquente la facture des consommateurs. 

 

L'OCDE pointe également la hausse des prix du pétrole. En un an, le baril de l'or noir a gagné près de 50%. Hormis son poids sur les professionnels et particuliers, cette envolée des cours, risque, si elle se poursuit, d'alimenter les tensions inflationnistes. Ce scénario entraînerait la hausse des taux d'intérêt à long terme en forçant les banques centrales à durcir leur politique monétaire plus vite que prévu. Si ces dangers se confirmaient, un tel retour de bâton pénaliserait les économies les plus endettées. Notamment les pays émergents qui ont profité des années de taux bas pour emprunter à tour de bras. 

 

 

 

 

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 31/05/2018 - 17:58
Que de commentaires
Que de commentaires pessimistes!. "Le fait qu'il y ait une révision à la baisse n'a en soi rien de dramatique;c'est assez habituel au premier trimestre..."(Rexecode). Nous sommes dans une économie ouverte,mondialisée,les événements extérieurs pèsent sur la conjoncture mondiale et française en particulier: la guerre commerciale entreprise par Trump brouille l'horizon,la hausse du prix du pétrole et du dollar,la situation politique italienne qui menace l'Euro,les conflits sociaux qui s'éternisent,etc.On comprend la réticence à investir. Affaire à suivre
Liberdom
- 30/05/2018 - 21:58
Le glacis communiste
Comment pouvait on penser qu'un énarque (un de plus) allait changer quoique ce soit à un système communiste greffé sur une économie dite libre. Même en Chine la greffe a tenu. En France les multiples prédations d'un état totalitaire on stérilisé l'économie. La ou passe Bercy, l'herbe ne repousse pas ! Le système est devenu une gigantesque machine à confisquer au profit des ses politicards et de ses fonctionnaires. Et ce n'est pas le foutriquet qui y changera quoique ce soit.
ajm
- 30/05/2018 - 19:14
Chiffres premier trimestre
Chiffres
Espagne: 0.7%
Pologne: 1.6%
Hongrie : 1.2%
Autriche: 0.8%