En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Ne m'appelez plus jamais "Le Pen"
Marion Maréchal explique pourquoi elle abandonne le nom Le Pen
Publié le 26 mai 2018
La nièce de Marine Le Pen assure qu'elle n’aura "jamais honte" de son nom.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nièce de Marine Le Pen assure qu'elle n’aura "jamais honte" de son nom.

Désormais directrice d'une école lyonnaise, l'ancienne députée Marion Maréchal a décidé, la semaine dernière, d'effacer de ses comptes sur les réseaux sociaux le nom de Le Pen. Dans Le Point, celle qui a toujours répété que jamais quelqu'un portant le nom Le Pen ne serait président de la République en France, assure ne "pas en avoir honte" mais veut simplement "acter le retour à la vie civile".

La jeune femme précise : "Quand je me suis lancée en politique, j'ai pris le nom Le Pen pour laver l'honneur de mon grand-père sali à Carpentras. Là je ne fais que récupérer mon vrai nom, celui avec lequel j'ai suivi toute ma scolarité".

Sur la chaîne Télé Lyon Métropole, elle insiste : "Je coupe court tout de suite aux spéculations, ce n’est pas un reniement, j’ai toujours été fière de mon nom, je l’ai toujours assumé." Idem sur le site Boulevard Voltaire, où elle répète qu'elle "avait clairement un objectif en 2012 : laver l’honneur de ce nom à Carpentras, vingt ans après la terrible affaire qui l’avait souillé. Je pense avoir mené cette mission avec succès par mon élection. Je n’ai plus de raison de garder, aujourd’hui, mon nom "politique". Je ne suis plus que Maréchal… Finalement, ce n’est déjà pas si mal !"

Son grand-père l'a-t-il mal pris ? "Pas du tout", répond son conseiller Lorrain De Saint Affrique. "Il n'a eu que des filles et s'était déjà fait à l'idée qu'elles ne transmettraient pas son nom." Le patriarche avait pourtant dit au JDD : "Marion pense peut-être que mon nom est trop lourd à porter. (...) J’ai l’habitude d’être abandonné".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
06.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 27/05/2018 - 08:37
Elle a raison
Le FN de MLP se délite doucement, ceux attachés à la droite ne peuvent plus voter pour un parti qui fait le grand écart entre la droite et la gauche. Seule Marion pourrait gagner en refaisant le coup de Macron et en recréant un parti de vraie droite et là elle risque de rassembler tous les partisans de droite. Bien joué Si elle elle fait ça
vangog
- 26/05/2018 - 14:33
La France gouvernée par une Maréchal?
Ben quoi?...c’est dans quatre ans, ce n’etait pas hier...