En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Fin de non-recevoir
L'Elysée refuse d'ouvrir ses portes aux jeunes élus du conseil municipal des enfants de Pantin
Publié le 25 mai 2018
Depuis 2014, ils visitent une fois par an le palais présidentiel.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 2014, ils visitent une fois par an le palais présidentiel.

Depuis 2014, avec  l'accord de François Hollande, les jeunes élus du Conseil municipal des enfants de Pantin visitaient une fois par an le palais de l'Elysée. Mais cette année, avec le changement de président de la République, ces enfants, âgés de 9 à 11 ans, ont reçu une fin de non-recevoir par le palais présidentiel, révèle Le Parisien. Pourtant, ils avaient demandé dans une lettre à pouvoir effectuer leur visiter "un mercredi après-midi".  Dans leur réponse, les services du palais ont indiqué que celui-ci n'est accessible au public "qu'en de très rares circonstances, telles que les Journées du Patrimoine" car il est la "résidence officielle du Chef de l'Etat". Ils ont donc conseillé aux jeunes citoyens d'aller sur Internet pour une visite virtuelle des lieux.

"Cela donne l'image d'un monarque républicain intouchable"

"Cela fait partie de leur parcours citoyen. Ils visitent aussi l'Assemblée Nationale, le Sénat et la mairie", a déploré dans les colonnes du Parisien Quentin Liberpré, membre du pôle démocratie locale de la ville, ajoutant que les enfants étaient "très déçus". "C'est un peu dur pour eux. C'est vraiment dommage, cela permet de découvrir les lieux de la République et leur histoire".

"Si du monde se balade, peu importe où, cela empêche le Président de la République et la Première dame de circuler librement dans le Palais", a-t-il estimé concernant l'argument employé par l'Elysée dans sa lettre de refus. Le maire de Pantin, Bertrand Kern, a également fustigé cette décision. "Le Palais de l'Elysée n'appartient pas au Président de la République, mais à tous les Français. Cela donne l'image d'un monarque républicain intouchable qui ne me plaît pas", a-t-il confié au Parisien.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 25/05/2018 - 20:07
L'Elysée ok on peut y entrer jeune mais faut pas exagérer
Pourquoi continuer une pratique qui a un coût pour la sécurité & cela se pose aussi pour la Journée du patrimoine?

Faire visiter le Louvre me semble culturellement plus enrichissant pour les enfants
cloette
- 25/05/2018 - 19:38
bah
je ne lui donne pas tort, l'Elysée, c'est pas un centre de loisirs pour enfants .