En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Rappel à l'ordre
La Cour des comptes dénonce les dérives et l'attitude de Michel Sapin et du gouvernement Hollande
Publié le 23 mai 2018
Un nouveau rapport de la Cour des comptes sur l'exécution de la loi de finances 2017 critique ouvertement les choix budgétaires de Michel Sapin et du gouvernement de François Hollande.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un nouveau rapport de la Cour des comptes sur l'exécution de la loi de finances 2017 critique ouvertement les choix budgétaires de Michel Sapin et du gouvernement de François Hollande.
La Cour des comptes a publié, ce mercredi 23 mai, un rapport à charge contre le dernier budget sous la présidence de François Hollande. Ce rapport intervient dans le cadre de l'analyse annuelle de la gestion des comptes de l'Etat de l'année précédente. La Sécurité sociale et les collectivités locales ne sont pas prises en compte. 
 
Les magistrats financiers déplorent la progression des dépenses incontrôlées au regard des promesses de la loi de finances initiale, votée à l'automne 2016. Le non-respect des grands principes de gestion budgétaire est également fortement critiqué. 
 
Le déficit budgétaire de l'Etat a baissé en valeur absolue. Il a atteint la somme de 67,7 milliards d'euros. Il atteignait 69,1 milliards à la fin de l'année 2016. Ce constat est lié en réalité à une embellie de la croissance (+2,1%), impliquant une hausse des recettes fiscales de l'Etat.
 
La Cour des comptes a pourtant indiqué que le déficit de l'Etat représentait 20% des dépenses nettes du budget de l'Etat. Ce niveau serait bien trop élevé pour stabiliser le poids de la dette de l'Etat dans le PIB (passée de 72,7% à 73,6%). Selon les magistrats financiers, le déficit aurait dû être de 22 milliards inférieur. 
 
Selon la Cour des comptes, "après cinq années d'économies importantes constatées en exécution, la charge de la dette a été pour la première fois très légèrement supérieure à la prévision de la loi de finances (41,5 milliards)".
 
Les magistrats s'en prennent surtout à la mauvaise gestion du budget de l'ancien ministre des Finances Michel Sapin. Le secrétaire d'Etat au budget Christian Eckertt est également pointé du doigt.  
 
En juin dernier, la Cour des comptes avait déjà révélé, en évoquant des "éléments d'insincérité", une sous-évaluation des dépenses en loi de finances initiale. Ces dépassements de près de 6,4 milliards d'euros ont contraint Emmanuel Macron à prendre des mesures d'urgence assez impopulaires (la réduction des dépenses militaires, la baisse de 5 euros des APL).
 
La synthèse du rapport évoque cette situation délicate. 
 
"Le nouveau gouvernement a dû mobiliser un vaste éventail de mesures pour remédier aux éléments d'insincérité et financer les risques identifiés par la Cour".
 
La Cour des comptes dénonce l'attitude de Michel Sapin et de Christian Eckert qui se sont réfugiés derrière les gels de crédits particulièrement élevés en début d'année afin de faire face aux dérapages éventuels de dépenses. 
 
Selon les magistrats, "la réserve ainsi constituée est partiellement virtuelle car appliquée pour une large part à des dépenses inéluctables. (…) La pratique de la mise en réserve de crédits a été détournée de son objectif initial de couverture des aléas de gestion, essentiellement pour remédier aux sous-budgétisations croissantes".
 
A travers cette critique du bilan de Michel Sapin, les magistrats veulent afficher leur fermeté face aux dépenses incontrôlées. 
 
Dans le cadre du premier budget de 2018, le gouvernement d'Edouard Philippe a indiqué avoir mis un terme aux sous-budgétisations de certaines missions. La progression de la dépense publique sera limitée à 0,8% alors qu'elle était à 1,5% l'an dernier.  
 
Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
06.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 24/05/2018 - 17:41
@VV1792
+1
gilbert perrin
- 24/05/2018 - 10:28
députés, sénateurs que faites vous ???
quand vous recevez les rapport de la cour des comptes ? on ne vous entend pas ??? EXPLIQUEZ VOUS !!! gilbertperrin
vangog
- 24/05/2018 - 08:31
What did you expect?...
Macrouille, Hollandouille, Sapin-les-yeux en trou-de-p...ne, sont tous socialistes, sans oser l’avouer...vous avez voté pour l’hypocrisie et mensonge, alors subissez, maintenant!...encore quatre ans!