En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 8 heures 30 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 10 heures 55 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 12 heures 8 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 14 heures 45 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 15 heures 44 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 16 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 16 heures 59 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 17 heures 23 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 17 heures 58 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 11 heures 20 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 13 heures 20 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 14 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 16 heures 23 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 16 heures 45 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 17 heures 17 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 17 heures 59 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Mesurettes ?

Emmanuel Macron a dévoilé sa stratégie et ses mesures pour les banlieues

Publié le 22 mai 2018
Le chef de l'Etat a dévoilé une série de mesures ce mardi en faveur des banlieues. Ces initiatives doivent améliorer les conditions de vie dans les quartiers défavorisés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef de l'Etat a dévoilé une série de mesures ce mardi en faveur des banlieues. Ces initiatives doivent améliorer les conditions de vie dans les quartiers défavorisés.

Dans le cadre de ce grand oral sur les banlieues devant un cortège impressionnant de personnalités, Emmanuel Macron a tenu à préciser ses intentions. Il n'avait pas la volonté d'"annoncer un plan ville, un plan banlieues". Le président de la République souhaitait "changer de méthode". 

"Aujourd'hui poursuivre dans cette logique est poursuivre dans l'assignation à résidence, la politique spécialisée. Je n'y crois pas".
 
Emmanuel Macron a annoncé un plan ambitieux contre le fléaux du trafic de drogue dans les cités. Le président a annoncé aujourd'hui qu'il finaliserait "d'ici juillet un plan de lutte contre le trafic de drogue". Selon le président de la République, "on a perdu la bataille du trafic dans de nombreuses cités".
 
Le chef de l'Etat souhaite mettre en place "un plan de mobilisation générale" contre ces "trafics internationaux" qui "conduisent aux pires des crimes". Le président de la République a également tenu à clarifier sa position sur la légalisation du cannabis. Il y est fermement opposé.
 
Emmanuel Macron a également annoncé aujourd'hui que 15 000 stages pour les classes de troisième allaient être proposés par les entreprises. 15 000 autres offres de stages seraient accordées directement par l'Etat. Ces stages vont bénéficier aux jeunes des quartiers en difficulté qui peinent à en trouver.
 
"Il faut que tous les jeunes puissent trouver un stage". 
 
Une "bourse des stages" sera notamment mise en place d'ici septembre.
 
Près de 120 des plus grandes entreprises subiront des tests anti-discrimination dans les trois prochaines années afin de favoriser l'embauche de jeunes issus des quartiers défavorisés. 
 
Le président s'est montré favorable à la création en juillet d'une "instance de recours pour les habitants comme les élus" et à un "débat d'évaluation sur l'équité territoriale au Parlement". 
 
Une vaste opération "Cœur de quartiers", lancée d’ici le mois de juillet, doit permettre d'avancer sur d'importants chantiers de rénovation urbaine. L'objectif serait de faire sortir, en six mois, différentes cibles de leur situation dégradée.
 
Emmanuel Macron a souhaité mardi que les préfets "échangent" avec les maires sur la présence dans leurs communes de personnes fichées pour radicalisation islamiste et notamment celles identifiées comme les plus à risque. Ces individus sont recensés dans le fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).
 
"Beaucoup de maires disent : J’ai de l’insécurité chez moi, j’ai des fichés S, je ne le sais pas, je voudrais le savoir. Les personnes identifiées comme les plus à risque, qui sont dans un fichier qu’on appelle FSPRT, et qui sont revues par les préfets de manière régulière avec un compte-rendu au ministre, ces personnes-là, pour les plus sensibles, il est normal que le préfet ait maintenant de manière systématique, et dans une charte qu’on va rendre transparente, un dialogue avec les maires pour pouvoir échanger".  
 
Ce grand discours devait permettre de redonner espoir à la jeunesse des quartiers défavorisés. La gauche déplore l'abandon du plan Borloo. La droite s'attendait à plus de mesures concrètes sur le plan de la sécurité. Reste à savoir quels seront les effets de ces mesures dans les mois et les années à venir et si la "méthode Macron" pour les banlieues et les quartiers défavorisés fonctionne après des décennies d'échec  et d'erreurs dans la politique de la ville. 
 
Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 23/05/2018 - 09:30
Et les quartiers ''normaux''?et les ''zones rurales''??
Encore un fond de 5 milliards pour les ''quartiers sensibles'' islamisés!.. Pas de quartiers pour les autres quartiers et les zones rurales, où l'on supprime des postes d'enseignants,etc..etc.. Sur les 12 millions de Français,vivant sous le seuil de pauvreté, moins d'un million vit dans les ''quartiers sensibles''! On trouve les ''vrais'' pauvres chez les petits paysans, chez les chômeurs ''blancs'',etc...Le maire de Montfermeil (Xavier Le moine),en Seine-Saint-Denis, révèle que ''les préceptes de l'islam remplacent de plus en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues.. les remèdes avancés par l'Institut Montaigne de mettre plus d'argent dans les quartiers ne sont pas les bons!.. dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes pour que les populations étrangères s'intègrent.. mais ces familles ne souhaitent pas s'intégrer...elles vivent, chez nous, en dehors de nos règles et de nos valeurs''!..
Beredan
- 22/05/2018 - 23:27
Enfin !
Notre président , le neo-socialiste Macron , s’est rendu à l’evidence : inutile de remplir une nouvelle fois le tonneau des Danaïdes où s’apprêtaient encore à s’abreuver goulûment grands frères animateurs et nombre d’associations aux projets mirifiques , jamais rassasiés de pouvoir dilapider les sommes colossales livrées sans justificatifs exigés par des élus et responsables terrorisés . ..
Avant de distribuer , il importe de reconquérir et de pacifier
Atlante13
- 22/05/2018 - 19:43
Il n'y a qu'une seule certitude,
ce sera un bide monumental. Le "plan" Borloo n' a été qu'un plat réchauffé à 50 milliards qui a déjà fait la preuve de son inutilité, c'était trop lui demander. Le plan (?) Macron n'est qu'un catalogue La Redoute de bonnes intentions mais sans cohésion ni cohérence, du vent, du pipeau. Il y avait pourtant de bonnes choses à voir chez les Suisses ou les Allemands sur la formation des jeunes, il a préféré se défausser. La lutte contre les trafics? pourquoi serait-ce mieux que depuis 30 ans? A-t-il remis en cause la Justice et son laxisme diarrhéique? non, surtout pas. Demander aux entreprises de se substituer aux politiques? alors commencez à leur laisser les moyens de le faire, cessez de les écraser de charges, de contraintes et laissez-les travailler, c'est là leur fonction. Et vous, messieurs les politiques, si vous rendiez un peu des comptes sur toutes les c**neries que vous faites et dites, peut-être que le pays irait un peu mieux. Il est insupportable d'entendre les Hollande, Sapin, Eckert, and Co se glorifier de leur action quand on voit dans quelle faillite ils ont laissé le pays. etc etc....