En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Slow-mo

Grève des fonctionnaires : la liste des secteurs qui vont tourner au ralenti

Publié le 22 mai 2018
Mardi 22 mai, plus de 130 manifestations sont attendues en France. De nombreux secteurs devraient être touchés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mardi 22 mai, plus de 130 manifestations sont attendues en France. De nombreux secteurs devraient être touchés.

Les grèves reprennent ce mardi, avec une journée d’action générale du côté de la fonction publique qui pourrait vous fermer certaines portes. Voici donc un petit rappel de ce qui attend les Français aujourd’hui.

Les chemins de fer 

La grève SNCF n’est censée commencer que demain pour la CGT, Unsa et la CFDT. Mais Sud-Rail a annoncé qu’ils demandaient à leurs cheminots de se joindre aux fonctionnaires. Les trains devraient donc être marginalement ralentis.

Le transport aérien

Des syndicats de contrôleurs aériens ont demandé à leurs troupes de participer à la manifestation d’aujourd’hui. On parle d’une réduction de 20% des vols à Orly, Lyon et Marseille.

Les transports routiers

FO transport et logistique a demandé aux routiers de soutenir la journée de grève. Des barrages sont envisageables.

Energie

Toutes les fédérations (CGT-CFDT, FO, CFE-CGC) appellent à une journée de grève. Des baisses de la production électrique sont à prévoir.

Santé

De nombreux membres du personnel hospitalier seront dans la rue pour demander plus d’effectif et des conditions de travail plus décente. Mais une certaine continuité des soins sera assurée.

Pôle emploi, Météo France, La Poste

Les conseillers devraient être nombreux dans la rue après des rumeurs de restructuration de Pôle emploi. Idem pour Météo France et La Poste 

Education

On parle de 20% de grévistes en cette journée, donc beaucoup d’absences sont à prévoir. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 22/05/2018 - 20:07
Grève
Il y a beaucoup de fonctionnaires dans le transport routier?
jurgio
- 22/05/2018 - 17:02
Il semble que les fonctionnaires grévistes
sont ceux qui ont une fonction discutable et qui ont donc le plus à craindre une réforme.
vangog
- 22/05/2018 - 10:36
Quel bordel!
Avant d’engager ses réformettes qui n’iront pas très loin, Macrouille aurait du passer sa première année à réformer la représentativité syndicale, pour y introduire le pluralisme nécessaire à la vie en communauté nationale. La réforme était pourtant simple: cesser le financement des syndicats par les con-tribuables, autoriser la liberté syndicale, et les obliger à se financer par leurs propres cotisants...en plus, l'état PS-Macroniste aurait réalisé quelques économies...mais là, on n’est plus dans le rêve, mais dans le fantasme total...encore raté pour ce quinquenat!