En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Macron skie français

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 2 min 18 sec
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 21 min 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 43 min 18 sec
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 57 min 58 sec
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 4 heures 8 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 4 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Racisme : la police au banc des accusés ?

il y a 4 heures 26 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 12 min 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 39 min 54 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 45 min 59 sec
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 1 heure 17 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 2 heures 20 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 3 heures 58 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Covid-19 : les bons réflexes à avoir en cas de symptômes

il y a 4 heures 26 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Retour de bâton

Manifestation du 1er Mai : 109 individus ont été placés en garde à vue après les incidents à Paris

Publié le 02 mai 2018
A la suite des violences en marge de la manifestation du 1er mai, 109 personnes ont été placées en garde à vue. La plupart de ces individus arrêtés étaient au cœur des groupes de black blocs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la suite des violences en marge de la manifestation du 1er mai, 109 personnes ont été placées en garde à vue. La plupart de ces individus arrêtés étaient au cœur des groupes de black blocs.

Des centaines d'individus habillés en noir, casqués ou encagoulés ont affronté les forces de l'ordre en tête du cortège, après avoir causé de nombreuses dégradations dans le cinquième arrondissement de la capitale. 109 personnes ont donc été placées en garde à vue à la suite des incidents venus perturber la traditionnelle manifestation du 1er mai à Paris. Ces chiffres ont été communiqués par le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, dans la journée du mercredi 2 mai. Au total, 283 personnes ont été interpellées. Selon la préfecture de police de Paris, une trentaine de commerces ont été dégradés et quatre personnes légèrement blessées.

Les affrontements les plus violents ont opposé des militants d'extrême gauche et les forces de l'ordre. Le cortège syndical de la fête du Travail a été fortement perturbé et ralenti suite à ces incidents. Le cortège a même dû être dévié lorsque les CRS ont tenté d'encercler, de faire reculer et de refouler les black blocs vers une "souricière", sur le pont d'Austerlitz. 
 
Quatre personnes ont été légèrement blessées. Parmi elles, un CRS a reçu un pavé dans le dos, selon la préfecture. Un bilan matériel de ces incidents a également été communiqué. Selon un décompte provisoire dans la soirée de mardi, "31 commerces ont été dégradés dont deux incendiés, six véhicules ont été incendiés et 10 autres ont été dégradés". Du mobilier urbain a également été vandalisé.
 
La police a recensé 20 000 participants au cortège syndical parisien, contre 55 000 selon la CGT. 14 500 manifestants seraient venus hors du cortège. Parmi cette foule d'anonymes descendus dans la rue, 1 200 black blocs sont venus perturber la manifestation et en découdre avec les forces de l'ordre.
 
Les incidents majeurs se sont interrompus aux alentours de 18h. Une centaine de personnes, dont certaines encagoulées, a continué de provoquer les forces de l'ordre dans les rues touristiques du Quartier latin à Paris dans la soirée de mardi.
 
Emmanuel Macron, en déplacement en Australie, a condamné "avec une absolue fermeté les violences" qui ont "dévoyé les cortèges du 1er mai". 
 
"Tout sera fait pour que leurs auteurs soient identifiés et tenus responsables de leurs actes".
 
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb a commis une erreur ce mercredi, en évoquant le nombre de personnes placées en garde à vue dans le cadre de la matinale de France 2. Il a affirmé que 209 casseurs avaient été placés en garde à vue après les débordements de mardi, au lieu de 109. Ce chiffre a été rectifié par le préfet sur France Inter.
 
"Nous avons interpellé 283 personnes. 209 sont aujourd'hui en garde à vue". 
 
Le préfet Michel Delpuech a corrigé la déclaration du ministre de l'Intérieur et a avancé d'autres chiffres sur France Inter. 
 
"Sur les 283 interpellés, 153 personnes ont été présentées à un officier de police judiciaire, et à l'heure où je vous parle, il y a 109 personnes en garde à vue."
 
Selon des informations du Figaro, l'entourage du ministre de l'Intérieur a reconnu une erreur humaine, évoquant une simple confusion entre les différents chiffres que Gérard Collomb était venu officialiser.
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 02/05/2018 - 20:36
Pourquoi croyez-vous que les fascistes mettent des cagoules?...
pour qu’aucun juge rose ou rouge ne puisse les relier à leurs exactions! Même si un policier se hasardait à jurer qu’il a vu le fasciste brûler une bagnole ou casser un commerce, les juges roses et rouges préféreront les relacher, de peur d’une méprise...aucun de ces fascistes ne sera traduit en justice, aucun de leurs groupuscules ne sera dissout, car le pouvoir Macron-Rothschild-Drahi a trop besoin d’eux pour les élections...
Atlante13
- 02/05/2018 - 18:04
Pas de soucis,
les Black Blocks seront immédiatement blanchis et relâchés, la justice rouge du SM veille.