En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Enfin
Jean-Louis Borloo dévoile quelques pistes de son "plan banlieues"
Publié le 26 avril 2018
L'ancien ministre de la Cohésion sociale, chargé par le Emmanuel Macron de la rédaction d'une mission sur la politique de la ville, a remis son rapport à Matignon ce jeudi 26 avril.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien ministre de la Cohésion sociale, chargé par le Emmanuel Macron de la rédaction d'une mission sur la politique de la ville, a remis son rapport à Matignon ce jeudi 26 avril.

Ce jeudi 26 avril, en marge des États Généraux de la Politique de la Ville qui se tiennent dans le IXe arrondissement de Paris, l’ancien ministre de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo a remis son "plan banlieues" à Matignon. Quelques minutes plus tard, le Premier ministre, Edouard Philippe, a assuré qu'un "plan de mobilisation" en faveur des quartiers prioritaires serait dévoilé en mai, se nourrissant des propositions de l'ancien maire de Valenciennes, chargé par le Président de la rédaction d'une mission sur la politique de la ville.

L'alternance, "la rénovation urbaine" et des "cités éducatives"

Le texte prévoit "un ensemble d'événements ou de programmes qui j'espère vont changer la donne", a déclaré de son côté l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Si le rapport n'a pas encore été dévoilé, Jean-Louis Borloo a esquissé quelques pistes. "Il faut des programmes extrêmement clairs" avec dans les entreprises un "recrutement massif en alternance", a-t-il déclaré, en soulignant que "si on respecte la loi, c'est 250.000 apprentis de plus, 100.000 dans les quartiers par an, et ça change la donne". Il propose aussi de "relancer cette rénovation urbaine" qui avait "métamorphosé une partie des quartiers" mais "qui est à l'arrêt depuis quatre ans" afin de "changer (leur) visage".

Jean-Louis Borloo a aussi plaidé pour "un énorme travail sur l'école", voire "une cité éducative autour de l'école" et "des campus numériques dans les quartiers" qui "ont évidemment un avenir numérique majeur". "Un proverbe africain dit qu'il faut tout un village pour élever un enfant. Donc ça va être magnifique des cités éducatives avec énormément de moyens humains et d'accompagnement" dans "le sport, la culture...", a-t-il annoncé.

 

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
07.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/04/2018 - 23:31
Allocations, exonérations, subventions, zones franches...
tout ça ne « marche » pas! Ils n’ont pas encore compris, ces fous?...si, si, ils ont compris, mais terra nova a expliqué à Macrouille que le prix à payer pour ensemencer ce terreau électoral, pour lui éviter une déroute en 2019, était de 48 milliards...le gourou a répondu « c’est pas grave, c’est l'état qui paie! »
Anguerrand
- 28/04/2018 - 17:11
Encore 50 milliards pour les banlieues, et qu'elles amelioration
Il y a déjà 14 plan banlieues pour quels résultats ? Ildetruisent tout et nous, nous payons le tout pour se faire agresser et rendre la rue demoins en moins sûre . Il y a des problèmes de chômages en banlieues ? Mais s'ils créaient leurs entreprises comme les francais ils pourraient d'embaucher, trop fatigant ?
l'enclume
- 27/04/2018 - 10:51
Comme on dit : C'est qui qui paye ???
RIDICULE, la vrai détresse elle est dans la ruralité, que tous ces bobos, sortent un peu de Paris et qu'ils aillent visiter la France profonde.