En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Tendances
Sondage : popularité en légère hausse pour Emmanuel Macron... qui peine à convaincre sur le fond
Publié le 24 avril 2018
47 % des sondés pensent que le locataire actuel de l’Elysée est "un bon président de la République".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
47 % des sondés pensent que le locataire actuel de l’Elysée est "un bon président de la République".

Verre à moitié vide ou à moitié plein ? Après son marathon médiatique des dernières semaines (interventions télévisées des 12 et 15 avril, discours devant les évêques de France et intervention devant le Parlement européen),  Emmanuel Macron gagne des points dans l’opinion, selon un sondage Odoxa pour L'Express, France Inter et la presse régionale, diffusé mardi 24 avril.

Mais cette hausse est faible (+2). Dans le détail, 47 % des sondés pensent que le locataire actuel de l’Elysée est "un bon président de la République". L’Express note que le chef de l’Etat "se met à dos bon nombre de sympathisants de gauche, perdant notamment 14 points auprès des électeurs du PS".

Par ailleurs, les personnes interrogées sont séduites par la forme et non par le fond. Si 56 % de ceux qui l'ont vu ou en ont entendu parler l'ont trouvé "bon sur la forme", seuls 35 % ont été convaincus "sur le fond". De son côté, Edouard Philippe gagne un point de popularité (46% d’opinions positives). Au niveau des personnalités politiques qui suscitent le plus d'adhésion, Nicolas Hulot est toujours devant (35 %), devant Alain Juppé (32 %, - 1), Jean-Yves Le Drian (26 %, - 1) et Nicolas Sarkozy (25 %).

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
02.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
03.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
07.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 24/04/2018 - 23:02
@ cloette
Cette cote, on veut nous la faire croire. Depuis le début de son quinquennat, il est pire que le rotor d'un Super- Frelon de l'Aéronavale.
vangog
- 24/04/2018 - 21:47
Moi, j’ai rien dit...
mais j’avais prédit!
cloette
- 24/04/2018 - 21:37
@Assou@gerint
Ce n'est pas qu'il ait la cote de la majorité des gens, c'est qu'il fait le job, c'est tout, il bouge beaucoup, il se passe tous les jours quelque chose, mais est -ce que ces réformes et agitations vont être utiles, efficaces ? On voit pour le moment qu'il a augmenté,énormément et de façon non justifiée la CSG sans compensation pour les retraités, l'agent ponctionné étant IMPOSABLE ( c'est un comble !) . Je crois, qu'il y a un mécontentement au contraire, on verra en 2019 déja, puis en 2022, .