En direct
Best of
Best Of
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Addition salée
Les blocages dans les universités ont fait plus d'un million d'euros de dégâts selon Frédérique Vidal
Publié le 23 avril 2018
Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le montant estimé des dégâts liés aux blocages dans les universités représente une somme astronomique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le montant estimé des dégâts liés aux blocages dans les universités représente une somme astronomique.

Depuis de nombreuses semaines, une dizaine de sites universitaires sont bloqués par des étudiants opposés à la réforme de l'accès à l'université et contre la politique d'Emmanuel Macron. Avec l'arrivée imminente des calendriers des examens et avec les périodes de vacances scolaires, certaines universités ont dû être évacuées par les forces de l'ordre. Dans certains cas, comme à Montpellier, les étudiants bloqueurs sont partis avant l'intervention des CRS. 

L'étendue des dégâts après l'occupation des sites universitaires concernés est extrêmement impressionnante.  
 
La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, était invitée dans le cadre de l'émission "L'Epreuve de vérité" sur la chaîne Public Sénat, en partenariat avec l'AFP, Radio Classique et Les Echos.
 
A cette occasion, Frédérique Vidal a donc dressé un constat terrible sur le coût des dégradations constatées après les occupations de différentes universités à travers l'Hexagone.
 
"Il est important de savoir qui a commis ces dégâts car c'est le contribuable qui va payer."
 
D'après Frédérique Vidal, "les devis sont en cours" pour le campus de Paris 1 à Tolbiac. Les dégâts estimés sont chiffrés entre 200 000 et 300 000 euros de dégâts. 
 
Selon les premières estimations, le coût des dégradations avoisine la somme de 300 000 euros pour le site de l'université Paul-Valéry de Montpellier. Le site de Nanterre ou les locaux de Sciences Po Paris ont également été occupés récemment.   
 
Depuis le début du mois d'avril, une dizaine d'universités sur 400 à travers la France sont perturbées ou bloquées par des étudiants mobilisés contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE). 
 
Les autorités, la ministre de l'Enseignement supérieur (Frédérique Vidal) et les présidents d"universités vont tout mettre en oeuvre pour que les examens se déroulent dans les meilleures conditions dans les toutes prochaines semaines. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
walchp
- 24/04/2018 - 17:39
1 million divisé par 800000 étudiants=1,25€/tête
symbolique !! c'est comme si c'était fait
walchp
- 24/04/2018 - 17:36
Il suffit d'adapter les frais d'inscription pour la rentrée
;
ajm
- 24/04/2018 - 10:16
Récompense et promotion des meilleurs
En fait, comme dans un passé pas si lointain après des événements du même style, les chefs des casseurs seront recyclés et promus dans les partis de gauche en leur offrant quelques sinécures dans des collectivités locales ou des associations subventionnées.