En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Confidences
Mariage pour tous : François Hollande évoque ses regrets
Publié le 23 avril 2018
À l'occasion du cinquième anniversaire du mariage pour tous, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur cette loi, mais aussi sur la PMA.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À l'occasion du cinquième anniversaire du mariage pour tous, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur cette loi, mais aussi sur la PMA.

Le 23 avril 2013, il y a cinq ans, le mariage pour tous a été adopté à l’Assemblée. Dans une interview accordée à BuzzFeed, François Hollande est revenu dimanche 22 avril sur cette loi. "Ce fut une bataille parlementaire, une bataille médiatique et politique d’envergure", se souvient-il. L'ancien chef de l'Etat a également fait part de ses regrets : "Et si j’ai parfois eu un regret, c’est d’avoir laissé le débat durer trop longtemps, presque un an. Autant il était légitime dans la société d’entendre toutes les sensibilités, autant au Parlement il y a eu des manœuvres d’obstruction et de retardement qui ont tendu les relations dans le pays plutôt que de les apaiser". 

La PMA ? "J’aurais dû aussi franchir cette étape"

Pendant sa campagne présidentielle, il avait évoqué la possibilité d'ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. Mais finalement, il a reculé. "Il y avait déjà une opposition forte au mariage et à l’adoption, et se propageait l’idée que nous préparions la gestation pour autrui (GPA). Je voyais bien qu’on voulait confondre une réforme du code civil avec l’évolution nécessaire des lois bioéthiques. Il ne pouvait pas y avoir deux textes en discussion en même temps, l'un sur le droit, et un autre sur la procréation. J’ai préféré demander un avis au Comité national d’éthique qui, avec retard, l’a donné", a-t-il expliqué. "Mais j’ai regretté qu’on ne puisse pas, à la fin du quinquennat, aller dans cette direction parce que ce qui se passe aujourd’hui est une hypocrisie".

Concernant la PMA, François Hollande affirme donc qu'il aurait "dû aussi franchir cette étape". La société française "peut être divisée et elle l’a été, elle l'est encore, facturée et taraudée par des thèses qui sont celles de l'extrême droite ou des milieux traditionalistes", explique encore François Hollande la division dans la société concernant la question de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

"Il n’y a pas de famille homosexuelle, il y a des couples"

In fine, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur les propos de son successeur, Emmanuel Macron, qui a salué il y a quelques jours devant la Conférence des évêques de France les "associations catholiques et les prêtres" qui "accompagnent des familles monoparentales, des familles divorcées, des familles homosexuelles". "Je n’ai pas compris pourquoi il avait utilisé cette formule", a lancé François Hollande à BuzzFeed.

"Il n’y a pas de famille homosexuelle, il y a des couples. Je pense que c’était une erreur d’expression parce que lui-même s’est engagé sur la procréation médicalement assistée (PMA). Et je ne doute pas qu’il mènera cette réforme", a-t-il conclu.

 

 

Vu sur : Lu sur BuzzFeed
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
05.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
06.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
07.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 24/04/2018 - 13:58
@Ganesha
Vieux très vieux National libertaire !
Ça traumatise les divorces n’est ce pas???
Dorine
- 24/04/2018 - 10:37
Aristide
je ne suis même pas sûre qu'il se respecte lui-même. Il ne sait pas aimer, y compris lui-même.
aristide41
- 24/04/2018 - 08:45
Pas étonnant
Quand on voit la manière dont il a mené sa vie affective, on comprend que ce n'est pas un conservateur. Il n'a même pas épousé la mère de ses enfants, a humilié publiquement sa compagne, une femme avec qui il était rentré à l'Elysée! On l'aurait, à une autre époque, gratifié de drôles de noms d'oiseaux. Mais ça c'était avant. A lui seul, il représente une grande part du délitement de notre société. Pourquoi se gênerait'il pour détruire ce qu'il ne respecte pas? J'espère soit dit en passant qu'il a d'autres regrets parce qu'il y a beaucoup d'autres choses à regretter....