En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Confidences
Mariage pour tous : François Hollande évoque ses regrets
Publié le 23 avril 2018
À l'occasion du cinquième anniversaire du mariage pour tous, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur cette loi, mais aussi sur la PMA.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À l'occasion du cinquième anniversaire du mariage pour tous, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur cette loi, mais aussi sur la PMA.

Le 23 avril 2013, il y a cinq ans, le mariage pour tous a été adopté à l’Assemblée. Dans une interview accordée à BuzzFeed, François Hollande est revenu dimanche 22 avril sur cette loi. "Ce fut une bataille parlementaire, une bataille médiatique et politique d’envergure", se souvient-il. L'ancien chef de l'Etat a également fait part de ses regrets : "Et si j’ai parfois eu un regret, c’est d’avoir laissé le débat durer trop longtemps, presque un an. Autant il était légitime dans la société d’entendre toutes les sensibilités, autant au Parlement il y a eu des manœuvres d’obstruction et de retardement qui ont tendu les relations dans le pays plutôt que de les apaiser". 

La PMA ? "J’aurais dû aussi franchir cette étape"

Pendant sa campagne présidentielle, il avait évoqué la possibilité d'ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. Mais finalement, il a reculé. "Il y avait déjà une opposition forte au mariage et à l’adoption, et se propageait l’idée que nous préparions la gestation pour autrui (GPA). Je voyais bien qu’on voulait confondre une réforme du code civil avec l’évolution nécessaire des lois bioéthiques. Il ne pouvait pas y avoir deux textes en discussion en même temps, l'un sur le droit, et un autre sur la procréation. J’ai préféré demander un avis au Comité national d’éthique qui, avec retard, l’a donné", a-t-il expliqué. "Mais j’ai regretté qu’on ne puisse pas, à la fin du quinquennat, aller dans cette direction parce que ce qui se passe aujourd’hui est une hypocrisie".

Concernant la PMA, François Hollande affirme donc qu'il aurait "dû aussi franchir cette étape". La société française "peut être divisée et elle l’a été, elle l'est encore, facturée et taraudée par des thèses qui sont celles de l'extrême droite ou des milieux traditionalistes", explique encore François Hollande la division dans la société concernant la question de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

"Il n’y a pas de famille homosexuelle, il y a des couples"

In fine, l'ancien chef de l'Etat est revenu sur les propos de son successeur, Emmanuel Macron, qui a salué il y a quelques jours devant la Conférence des évêques de France les "associations catholiques et les prêtres" qui "accompagnent des familles monoparentales, des familles divorcées, des familles homosexuelles". "Je n’ai pas compris pourquoi il avait utilisé cette formule", a lancé François Hollande à BuzzFeed.

"Il n’y a pas de famille homosexuelle, il y a des couples. Je pense que c’était une erreur d’expression parce que lui-même s’est engagé sur la procréation médicalement assistée (PMA). Et je ne doute pas qu’il mènera cette réforme", a-t-il conclu.

 

 

Vu sur : Lu sur BuzzFeed
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Agression d’Alain Finkielkraut : dans la convergence des “rouges-bruns” au sein des Gilets jaunes, le rouge tend à dominer le brun
06.
A 100 jours des élections européennes, un rapport révèle ce que pensent les Français de l'Europe
07.
Tensions américano-allemandes : pourquoi la vision géopolitique de l’Europe exprimée par Angela Merkel n’est plus à jour
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 24/04/2018 - 13:58
@Ganesha
Vieux très vieux National libertaire !
Ça traumatise les divorces n’est ce pas???
Dorine
- 24/04/2018 - 10:37
Aristide
je ne suis même pas sûre qu'il se respecte lui-même. Il ne sait pas aimer, y compris lui-même.
aristide41
- 24/04/2018 - 08:45
Pas étonnant
Quand on voit la manière dont il a mené sa vie affective, on comprend que ce n'est pas un conservateur. Il n'a même pas épousé la mère de ses enfants, a humilié publiquement sa compagne, une femme avec qui il était rentré à l'Elysée! On l'aurait, à une autre époque, gratifié de drôles de noms d'oiseaux. Mais ça c'était avant. A lui seul, il représente une grande part du délitement de notre société. Pourquoi se gênerait'il pour détruire ce qu'il ne respecte pas? J'espère soit dit en passant qu'il a d'autres regrets parce qu'il y a beaucoup d'autres choses à regretter....