En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© NICOLAS TUCAT / AFP
Vaches à lait
Les radars privés mobiles seront déployés dès lundi sur les routes
Publié le 20 avril 2018
Les automobilistes vont devoir redoubler de vigilance à partir de lundi. Les excès de vitesse seront mesurés avec un tout nouveau dispositif.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les automobilistes vont devoir redoubler de vigilance à partir de lundi. Les excès de vitesse seront mesurés avec un tout nouveau dispositif.

Les tous premiers véhicules-radars gérés par des sociétés privées vont commencer à verbaliser les automobilistes en infraction avec le code de la route à partir de lundi. Ce dispositif intraitable sera déployé en Normandie, dans l'Eure, selon des informations du Parisien.

La Sécurité routière inaugure ce nouveau dispositif qui sera ensuite étendu région par région à l'ensemble du territoire. Selon l'organisme, "toute la France sera couverte mi-2019."
 
Ces nouveaux radars mobiles, gérés par des sociétés privées, seront difficilement repérables par les automobilistes. Ce véhicule, bardé de capteur, sera piloté par un chauffeur. Ce salarié d'une société privée sera seul à bord. Son itinéraire sera fixé par la préfecture. 
 
Sur France Info, Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, a exprimé son mécontentement sur cette externalisation des contrôles de vitesse routiers. Cette "privatisation des radars embarqués", n'aurait "d'autre but que de générer" d'importants revenus pour l'Etat. 
 
Selon le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ce dispositif va permettre de redéployer des policiers et des gendarmes, qui étaient mobilisés sur ces contrôles routiers, pour d'autres missions de sécurité. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen-libre
- 21/04/2018 - 12:56
Interrogation !
Je ne comprends pas que des associations censées défendre les automobilistes n'aient pas attaqué l'Etat sur ses devoirs. Vous allez au Québec, ou la limitation de vitesse est draconienne et respectée, vous avez tout au long de la route, régulièrement et de façon rapprochée, la vitesse autorisée. En France, sur autoroute ou bien pire sur le reste du réseau, de manière très aléatoire la vitesse autorisée est rappelée. Vous êtes un peu distrait et vous ne savez jamais à quelle vitesse, il faut rouler. A un point tel que c'est de la malveillance de la part de l'Etat.
l'enclume
- 21/04/2018 - 09:59
Tout le monde peut se tromper !!!
"Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes. "Cette "privatisation des radars embarqués", n'aurait "d'autre but que de générer" d'importants revenus pour l'Etat" Ce mec n'est pas la moitié d'un imbécile, les accidents d'automobiles coûtent environ 50 milliards à la collectivité. Il va falloir en aligner des PV pour compenser ce chiffre..
Anouman
- 20/04/2018 - 20:12
radars
pour expulser des zadistes il leur faut 15 ans (et encore) mais pour faire chier l'automobiliste et le faire payer ils sont champions. De plus ça va engraisser des sociétés privées qui ne servent à rien, de purs parasites.