En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Une femme portant le niqab, un voile intégral.
Surprenant ?
Toulouse : le contrôle d'identité d'une femme en niqab tourne mal, des violences éclatent
Publié le 16 avril 2018
À Toulouse, des policiers ont été la cible de projectiles dimanche 15 avril après avoir tenté d'effectuer le contrôle d'identité d'une femme portant le niqab, un voile intégral, rapporte France 3 Régions. Ils ont dû faire usage de leurs armes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À Toulouse, des policiers ont été la cible de projectiles dimanche 15 avril après avoir tenté d'effectuer le contrôle d'identité d'une femme portant le niqab, un voile intégral, rapporte France 3 Régions. Ils ont dû faire usage de leurs armes.

Tout a commencé dimanche après-midi, peu après 17 heures, dans le quartier de Bellefontaine, à Toulouse (Haute-Garonne). Une équipe de policiers s'approche d'une femme en niqab pour contrôler son identité, mais celle-ci ne leur donne qu'une photocopie de mauvaise qualité de sa carte d'identité. Les agents de la paix lui demandent alors d'ôter son voile afin qu'ils puissent voir son visage, le voile intégral étant interdit dans l'espace public.

Mauvaise idée : la femme refuse d'obtempérer et se met alors à crier, ce qui ramente une trentaine de jeunes qui commencent à encercler les forces de l'ordre, relate France 3 Régions. Les agents de la paix subissent une pluie de projectiles, qui en outre, blessera légèrement l'un d'eux à la jambe. Pour se dégager, les policiers ripostent à 18 reprises, notamment par des tirs de Flash-Ball et de lance-grenades lacrymogènes.

"Une volonté de s'en prendre aux forces de l'ordre"

Un incident qui pourrait avoir mis le feu aux poudres dans les environs, puisque des violences urbaines ont éclaté quelques heures plus tard. Une quinzaine de véhicules et quelques containers à ordures ont été incendiés dans le quartier de Bellefontaine et dans celui de la Reynerie. Près de 200 policiers, gendarmes et CRS ont été mobilisés pour faire face aux émeutiers. "Il y avait clairement une volonté de s'en prendre aux forces de l'ordre. Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas vu ça", a réagi le commissaire Arnayd Bavois auprès de La Dépêche du Midi. Autre incident susceptible d'avoir soufflé sur les braises : le décès, dans la nuit de samedi à dimanche, d'un détenu de la prison de Seysse, près de Toulouse. L'administration pénitentiaire ne s'est pas encore exprimé pour le moment. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
05.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
06.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
07.
Céline Dion a refait 2 fois sa vie... en même temps; Laura Smet, mariée & heureuse, Karine Le Marchand seule mais heureuse, Charlotte C.&Dimitri, ni seuls ni mariés; Gala nous dit tout sur la vie sexuelle de Houellebecq, Match sur le divorce de Jeff Bezos
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 23/04/2018 - 13:40
Réponse d'un Alsacien au Lotharingien
Malheureusement nous n'avons pas un État de droit mais un État de gauche.
LOTHARINGIEN 31
- 18/04/2018 - 17:09
ETAT DE DROIT : des délinquants , surtout ....
Le nouveau monde , la nouvelle politique , le vivre ensemble , etc etc ...Les islamos gauchistes en font leurs choux gras ... Toulouse est la ville de Mehrah et des ses semblables À quand les prochains "incidents" du même genre . Et comme dit l'impayable Castaner : nos mamans aussi portaient le foulard .... C'est sûr qu'elles le mettaient en entrant à l'église , ça justifie donc que les islamistes femmes le portent tout le temps , partout et certainement pas par obligation des "grands frères" et sans esprit de provocation envers les "mécréants" qui financent leurs familles , leur santé , leur éducation , leur logement etc etc . Ah la solidarité vantée par Macron ! faut bien trouver l'argent pour tous ces braves gens ,Prochaine étape :une journée travaillées gratuite , puis une vignette auto , puis une augmentation de la TVA ? ...
France , championne du monde des prélèvements obligatoires , de l'immigration musulmane , de la chasse aux juifs ....Un bien beau pays
JG
- 18/04/2018 - 12:00
Une seule solution
La remigration et à coups de pieds aux fesses pour les réticents....Mais cela ne se fera pas sans violence....
Mais pour cela il nous faudrait des hommes politiques comme Poutine, pas ce demi-homosexuel gérontophile qui nous sert de Président , mal élu qui plus est, et des journaleux et des juges moins gauchistes....pas demain la veille ....
Inscrivez vous dans des clubs de tir et réfugiez vous dans la France profonde. Entourés de paysans avec des fusils de chasse dans tous les coins, c'est curieux, on se sent plus en sécurité qu'en ville dans certains quartiers.