En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Un flic à la maternelle

A Nice, des policiers municipaux gardent des écoles primaires

Publié le 16 avril 2018
Ce test, qui débute ce lundi, doit se poursuivre jusqu'à la fin de l'année scolaire.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce test, qui débute ce lundi, doit se poursuivre jusqu'à la fin de l'année scolaire.

La mesure fait office de test et le bilan sera établi à la fin de l'année scolaire. Depuis ce lundi, trois écoles primaires de Nice, une en centre-ville, une dans les quartiers ouest et une sur les collines, sont gardées par des policiers municipaux non-armés. D'après Marianne, les missions des gardiens de la paix ont été définies conjointement par l’inspecteur d’académie et la municipalité. Ces missions sont : temps de ronde matinale, contrôle des différents points d’accès, vérification et entretien des dispositifs de sécurité de l’école.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, s'était dit favorable à l'expérimentation en janvier dernier, à condition que les policiers soient non-armés. "Cela permet de tester des choses à petite échelle et de voir ce que cela donne" avait-il indiqué.

Pour Christian Estrosi, qui assure que la sélection des agents a fait l'objet d'un soin minutieux, cette mesure répond à un "besoin" de sécurisation de ces établissements. De son côté, la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) y voit une mesure "purement idéologique et absurdement coûteuse".

 

Vu sur : Lu sur Marianne
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Nice, policiers, police, écoles, armes
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

01.

Les grands gagnants de la crise ? Les cadres supérieurs de la finance !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 16/04/2018 - 18:56
"une école sur les collines"...
Huuuum! ....ça fleure bon le thym, l'armoise, le calament et l'olivier, les collines de Nice...sauf que "les Collines de Nice", c'est l'Ariane, un des pires quartier-ghettos de France, drogue, prostitution, islamisme, trafics en tous genres, caillassage de flics, voitures brulées, guerre de gangs...la totale, quoi!
assougoudrel
- 16/04/2018 - 13:15
Estrosi
C'était le monsieur sécurité de Nice. Quand à ces policiers "canada-dry",c'est de la "merde en tranches". Des militaires armées ne servent à rien, que dire de ces plantons?