En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© FRED TANNEAU / AFP
Ultimatum adressé aux zadistes

Notre-Dame-Des-Landes : la préfète invite les occupants à régulariser leur situation avant le 23 avril

Publié le 13 avril 2018
Alors que les évacuations et la destruction des squats sont terminées sur le site de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, la préfète des Pays de la Loire a invité les derniers occupants à régulariser leur situation au plus vite.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les évacuations et la destruction des squats sont terminées sur le site de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, la préfète des Pays de la Loire a invité les derniers occupants à régulariser leur situation au plus vite.

Nicole Klein, la préfète des Pays de la Loire, a adressé un ultimatum aux militants encore présents sur le site de Notre-Dame-des Landes. Ce message a été adressé lors d'une conférence de presse dans la matinée du vendredi 13 avril. 

La préfète a appelé tous les occupants de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, ainsi que les personnes déjà expulsées, à déclarer leurs projets agricoles d'ici au 23 avril.  Cette étape devrait aboutir ainsi à un "processus de régularisation". 
 
"J'ai demandé à la direction départementale des territoires d'élaborer un formulaire simplifié pour permettre à ceux qui le souhaitent de déclarer leurs projets dans les meilleurs délais. Il leur est simplement demandé à ce stade de déclarer leur nom, de déclarer le projet agricole qu'ils souhaitent développer et de préciser les parcelles sur lesquelles ils souhaitent le mettre en œuvre afin que l'Etat (…) puisse instruire ces demandes."    
 
La semaine a été malheureusement marquée par une recrudescence de la violence sur le site de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. De nombreux CRS et des militants présents sur le site ont été blessés au cours d'affrontements lors des évacuations de la ZAD par les forces de l'ordre.
 
Edouard Philippe s'est rendu sur le site de Notre-Dame-des-Landes ce vendredi à 16h30 afin de faire le point sur la situation au sujet des opérations d'évacuation. Le Premier ministre est notamment accompagné du ministre de l'Intérieur. Selon Matignon, Gérard Collomb a souhaité "faire un point sur les opérations d'évacuation qui ont lieu depuis lundi et saluer les personnels engagés" dans le cadre des expulsions. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 16/04/2018 - 14:29
@semper fi
A quand remonte la quille de l’armee Du ...20 eme siècle ?
Guy Bernard
- 14/04/2018 - 10:46
un apprentissage de l'Etat de Droit.
ce sont des personnes qui ne respectent pas la Loi et on les incite à se rapprocher d'elle.
en fait, c'est un apprentissage de l'Etat de Droit.
Atlante13
- 14/04/2018 - 10:38
Mas c'est tout du Macron, ça
On fait le matamore, on promet la lune, on engage le "combat", et on se déculotte en prétextant un besoin pressant... Donc les zadistes vont devoir donner leur nom, n'auraient-ils donc jamais payé d'impôt ni jamais bénéficié de la Sécu et du RSA?; dire quelle parcelle de terrain ils veulent pour cultiver des patates ou des tomates, et basta, les voila propriétaires-agriculteurs sans bourse délier... Ils vont même avoir des aides européennes. J'ai comme un sentiment de dégout profond...