En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 5 heures 10 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 6 heures 39 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 8 heures 18 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 9 heures 36 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 11 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 4 heures 47 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 5 heures 40 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 7 heures 45 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 8 heures 41 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 14 heures 7 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 16 heures 6 min
© François NASCIMBENI / AFP
© François NASCIMBENI / AFP
Vincent Lambert

La mère de Vincent Lambert lance un appel à Emmanuel Macron dans une lettre ouverte

Publié le 12 avril 2018
Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, a adressé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, sur le sort de son fils. Le CHU de Reims a décidé lundi d'un "arrêt des traitements".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, a adressé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, sur le sort de son fils. Le CHU de Reims a décidé lundi d'un "arrêt des traitements".

 

Viviane Lambert a lancé un nouvel SOS au président de la République. La mère de Vincent Lambert a adressé une lettre poignante au chef de l'Etat. Ce courrier a été publié dans les colonnes du Figaro. Elle évoque directement le sort de son fils.  Vincent Lambert est hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008.

Cette lettre intervient alors que le centre hospitalier universitaire de Reims a décidé lundi d'un "arrêt des traitements".

"Mon fils a été condamné à mort. Mon fils n'a pas mérité d'être affamé et déshydraté (…) Vincent est handicapé mais il est vivant. Vincent n'est pas dans le coma, il n'est pas malade, il n'est pas branché (…) Il respire sans assistance. Il se réveille le matin, et s'endort le soir."

Cette décision intervient au terme d'une quatrième procédure collégiale. Un arrêt des traitements sera appliqué sous une période de dix jours. L'hydratation et l'alimentation artificielle de Vincent Lambert seront supprimées. Vincent Lambert est âgé de 41 ans. Il est plongé dans un état végétatif irréversible suite à un accident de voiture.  

Les parents de Vincent Lambert souhaitent que leur fils soit transféré dans un établissement spécialisé.

"Il faut le faire selon des protocoles spécialisés, avec une équipe pluridisciplinaire, dans une unité spécialisée, dans le cadre d'un projet de vie en lien avec sa famille."   

Cette demande a été rejetée par la Cour de cassation en décembre 2017. Seule Rachel Lambert, sa compagne et tutrice légale depuis 2016, pouvait décider.

Depuis près de cinq ans, la famille est plongée en plein conflit sur l'avenir de Vincent Lambert. Ses parents et une partie de la fratrie sont opposés à la fin de vie de Vincent Lambert. Son épouse, son neveu, des frères et des sœurs sont favorables à l'arrêt des soins. Ils se basent notamment sur les indications des médecins du CHU de Reims. 

Viviane Lambert ne souhaite pas que le sort de son fils serve à instrumentaliser le débat sur l'euthanasie. 

"S'il faut qu'il meure, ce n'est pas pour sa dignité : c'est par volonté euthanasique. Vincent va être sacrifié pour faire un exemple. Mon fils doit être un cas d'école.

La mère de Vincent Lambert a également demandé à être reçue par  Emmanuel Macron.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 13/04/2018 - 21:53
minime
Ce n'est pas trop cher, c'est interdit.
MIMINE 95
- 13/04/2018 - 15:25
ni alimenté, ni hydraté. il meurt donc.....de faim et de soif
Je n'y connais pas grand chose mais ça ressemble quand même à une mort sous torture. Il y a pourtant des moyens doux pour faire cesser une vie. En Suisse ou en Belgique, ils savent ! mais, peut être ces méthodes sont-elles "trop cher" pour l' hôpital. Triste histoire.
Deudeuche
- 13/04/2018 - 11:25
@clint
Apparemment l’Euthanasie n’est pas le sujet pour les parents et ceux :) qui ont signé leur pétition !