En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Du balai
Loi Vidal : des étudiants investissent la fac de Nanterre, ils sont expulsés manu militari
Publié le 09 avril 2018
D'importants moyens policiers ont été déployés ce lundi 9 avril pour déloger des étudiants d'un bâtiment de la faculté de Paris-Nanterre, qu'ils occupaient pour protester contre la loi Vidal, rapporte Le Parisien. Plusieurs arrestations ont eu lieu.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'importants moyens policiers ont été déployés ce lundi 9 avril pour déloger des étudiants d'un bâtiment de la faculté de Paris-Nanterre, qu'ils occupaient pour protester contre la loi Vidal, rapporte Le Parisien. Plusieurs arrestations ont eu lieu.

Tout a commencé ce lundi 9 avril au matin, vers 7 heures. Une trentaine d'étudiants mobilisés contre la loi Vidal, qui prévoit une sélection à l'entrée à l'université, se sont introduits dans le bâtiment E de l'enceinte en y brisant les vitres.  Ils s'y sont ensuite barricadés avant de grimper sur le toit et d'y agiter des banderoles hostiles au gouvernement, relate Le Parisien.

Les étudiants dénoncent "une réaction disproportionnée"

C'est en début d'après-midi, après plusieurs heures de face-à-face entre policiers et étudiants, que l'offensive est donnée : les policiers des CRS et CSI (compagnies de sécurisation et d’intervention) investissent le bâtiment et procèdent à plusieurs interpellations.

En ce moment les CRS interviennent a la @UParisNanterre pour déloger des étudiant-e-s qui occupent une salle contre le plan Etudiants. Tout ça sous les ordre de @JFBalaude president de l'université. C'est inacceptable ! RASSEMBLEMENT derrière le bâtiment E à la fac de Nanterre. pic.twitter.com/yhoYfmPpOt

— Barth Studykovitch (@Barthovitch) 9 avril 2018

Suite à cela, certains étudiants ont dénoncé "une réaction disproportionnée" de la part de la direction de l'université. De son côté, Baptiste Bondu, directeur du cabinet de l'établissement, a simplement rétorqué qu'il ne s'agissait que de "mettre fin à l'occupation illégale d'un lieu" et non d'"empêcher les étudiants de se mobiliser".

Ce week-end, quelque 150 étudiants avaient occupé à partir de samedi après-midi un amphithéâtre sans autorisation, avant de l'évacuer dans le calme dimanche matin.

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
02.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Acte XIX des Gilets jaunes : pourquoi les médias peinent à trouver le bon dosage en matière de diffusion des images de violence
06.
Julie Gayet a touché un petit pactole après la révélation de sa relation avec François Hollande
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : une (super) puissance militaire ?
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
KOUTOUBIA56
- 10/04/2018 - 13:27
dehors tous ces gauchos et a
dehors tous ces gauchos et a coup de pied au cul !!!!!!!!!!!!!!! ils iront faire mai 1968 a cuba si ça leur chante
BABOUCHENOIRE
- 10/04/2018 - 10:34
C'est la philosophie de ces pseudo résistants, ils cassent tout
pour rien , bastonnent à 10 contre 1 , se prennent pour des justiciers mais quand ils prennent une gifle ils vont pleurnicher et se plaindre de leur sort. "A vaincre sans péril....." n'est pas dans leur logiciel,
Atlante13
- 10/04/2018 - 08:39
@Anouman C'est là tout le problème
quand la justice refuse de fore son travail, ou ne le fait qu'à sens unique, il aura fallu intervention des jeunes citoyens à Montpellier et à Tolbiac pour que le pouvoir se rênde compte qu'il perd pied et réagisse.