En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© ERIC PIERMONT / AFP
A la caisse

Selon Guillaume Pepy, la SNCF a perdu "probablement une centaine de millions d'euros" depuis le début de la grève

Publié le 09 avril 2018
"Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a annoncé ce lundi le patron de la SNCF.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a annoncé ce lundi le patron de la SNCF.

Un homme au cœur de l’actualité. Ce lundi, Guillaume Pépy était interrogé au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV. Le directeur de la SNCF est bien évidement revenu sur le mouvement de grève des cheminots qui protestent contre la réforme voulue par le gouvernement, mais aussi sur le coût des perturbations. "Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la SNCF avait "probablement perdu une centaine de millions d’euros" depuis le début de la grève.

Ce lundi, "un cheminot sur quatre est en grève, mais presque les trois quarts des conducteurs, c'est ce qui empêche de mettre davantage de trains", a précisé le patron de l'entreprise ferroviaire. Par conséquent, le trafic reste toujours "très perturbé", mais moins que la semaine dernière. Un TGV sur cinq, un Transilien et un TER sur trois et un Intercités sur six doivent rouler.

Sur la question de la fermeture des réservations sur les jours de grève, Guillaume Pepy "assume à 100%", en raison du "risque de faire croire aux usagers qu'ils vont pouvoir voyager alors que leur train peut être supprimé", a-t-il par ailleurs indiqué.

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

07.

Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 10/04/2018 - 09:22
Mr Pepy a encore oublié
qu'il préside la SNCF, et à ce titre, est responsable de ses résultats. Oui, enfin, en principe seulement, ce n'est valable que dans les entreprises privées. En fait, Mr Pepy, combien a perdu la SNCF depuis que vous en êtes en charge? C'est à dire combien vont payer les français pour votre incompétence?
Anouman
- 09/04/2018 - 20:51
Pepy
De toute façon il ne maîtrise rien puisque c'est l'état qui décide de la réforme et négocie (pas trop). Lui c'est la plante verte qu'on met sur la commode de l'entrée pour faire joli. Mais c'est quand même un bon poste.
jurgio
- 09/04/2018 - 20:40
On ne peut en vouloir à Pepy
Il n'a pas demandé le poste qu'il a accepté par devoir. Il pensait attendre patiemment la fin de son mandat. Pas de chance.