En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© ERIC PIERMONT / AFP
A la caisse
Selon Guillaume Pepy, la SNCF a perdu "probablement une centaine de millions d'euros" depuis le début de la grève
Publié le 09 avril 2018
"Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a annoncé ce lundi le patron de la SNCF.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a annoncé ce lundi le patron de la SNCF.

Un homme au cœur de l’actualité. Ce lundi, Guillaume Pépy était interrogé au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV. Le directeur de la SNCF est bien évidement revenu sur le mouvement de grève des cheminots qui protestent contre la réforme voulue par le gouvernement, mais aussi sur le coût des perturbations. "Quand il y a très peu de trains comme aujourd'hui, c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la SNCF avait "probablement perdu une centaine de millions d’euros" depuis le début de la grève.

Ce lundi, "un cheminot sur quatre est en grève, mais presque les trois quarts des conducteurs, c'est ce qui empêche de mettre davantage de trains", a précisé le patron de l'entreprise ferroviaire. Par conséquent, le trafic reste toujours "très perturbé", mais moins que la semaine dernière. Un TGV sur cinq, un Transilien et un TER sur trois et un Intercités sur six doivent rouler.

Sur la question de la fermeture des réservations sur les jours de grève, Guillaume Pepy "assume à 100%", en raison du "risque de faire croire aux usagers qu'ils vont pouvoir voyager alors que leur train peut être supprimé", a-t-il par ailleurs indiqué.

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 10/04/2018 - 09:22
Mr Pepy a encore oublié
qu'il préside la SNCF, et à ce titre, est responsable de ses résultats. Oui, enfin, en principe seulement, ce n'est valable que dans les entreprises privées. En fait, Mr Pepy, combien a perdu la SNCF depuis que vous en êtes en charge? C'est à dire combien vont payer les français pour votre incompétence?
Anouman
- 09/04/2018 - 20:51
Pepy
De toute façon il ne maîtrise rien puisque c'est l'état qui décide de la réforme et négocie (pas trop). Lui c'est la plante verte qu'on met sur la commode de l'entrée pour faire joli. Mais c'est quand même un bon poste.
jurgio
- 09/04/2018 - 20:40
On ne peut en vouloir à Pepy
Il n'a pas demandé le poste qu'il a accepté par devoir. Il pensait attendre patiemment la fin de son mandat. Pas de chance.