En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 42 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 17 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 18 heures 7 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 19 heures 55 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 21 heures 55 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 23 heures 47 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 1 jour 13 sec
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 18 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 20 heures 45 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 22 heures 23 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 23 heures 8 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 23 heures 54 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 14 heures
© Reuters
© Reuters
Nuit d'ivresse

Ivre, Jean-Vincent Placé se retrouve en garde à vue

Publié le 05 avril 2018
L'ancien homme fort d'EELV aurait insulté un représentant des forces de l'ordre. Sa garde à vue vient d'être prolongée dans la soirée de jeudi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien homme fort d'EELV aurait insulté un représentant des forces de l'ordre. Sa garde à vue vient d'être prolongée dans la soirée de jeudi.

L'ancien secrétaire d'Etat du gouvernement Valls, Jean-Vincent Placé a été mis en garde à vue dans la nuit à Paris, après une interpellation "pour outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, insulte à caractère racial et violence" en état d'ivresse, selon des informations de France info et Europe 1.

Jean-Vincent Placé est soupçonné de débordements en état d'ébriété. Il aurait notamment importuné des femmes dans un bar du Quartier Latin. Les faits se seraient déroulés dans la rue Princesse, vers 2 heures du matin. Selon des révélations de la rédaction d'Europe 1, Jean-Vincent Placé s'en serait pris verbalement à une jeune femme qui refusait de danser avec son ami, sénateur, en échange d'une rémunération. L'ancien membre d'EELV aurait également insulté le videur de l'établissement qui aurait tenté de calmer la situation.

Selon Europe 1, Jean-Vincent Placé aurait alors tenu les propos suivants envers le vigile de l'établissement de nuit : "On n'est pas au Maghreb ici" ou bien encore "Je vais te renvoyer en Afrique moi, tu vas voir".

Le videur aurait alors sollicité l'aide de policiers de la BAC qui passaient non loin de là.  C'est à cet instant que Jean-Vincent Placé aurait insulté les agents des forces de l'ordre, en les traitant notamment de "tocards".     

L'outrage à agent a été retenu à l'encontre de l'ancien secrétaire d'Etat au gouvernement, conduisant à son placement en garde à vue au commissariat du 5ème arrondissement de Paris.

Le taux d'alcoolémie de Jean-Vincent Placé a été mesuré à 2,32g. Selon des précisions d'Europe 1, il n'avait toujours pas pu être entendu jeudi midi, en raison de son état. L'un des policiers a décidé de porter plainte pour outrage. La jeune femme importunée dans le bar et le vigile pourraient éventuellement porter plainte à leur tour.   

Pour rappel, Jean-Vincent Placé, ancien d'EELV qu'il avait quitté par la suite a décidé depuis d'arrêter la politique. Et ce n'est pas la première aventure nocturne à Paris qui tourne mal pour lui. En effet, il y a presqu'un an, il avait été tabassé en pleine rue, avant de se voir délester de sa montre.

La garde à vue de Jean-Vincent Placé a été prolongée dans la soirée du jeudi 5 avril, selon des informations de France info. Il avait été interpellé en état d'ébriété dans la nuit de mercredi à jeudi suite à une altercation dans un bar parisien avec une femme et un vigile.

Jean-Vincent Placé est actuellement entendu dans le cadre de cette garde à vue pour des faits d'"outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", "insulte à caractère racial" et "violence sans incapacité commise en état d'ivresse". L’ancien membre d’EELV va donc devoir passer quelques heures supplémentaires dans le cadre de cette garde à vue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 06/04/2018 - 20:39
oups !
commentaire parti sans permission , j'aurai zéro à ma dictéé !!
MIMINE 95
- 06/04/2018 - 20:37
A atlantique
je suis d'accord avec vous si vous nz voulez que la;police soit insultée par des petits voyous alors il faut que les élus de la républiquie commencer par montrer l'exemple chez Placé ce n'est pas la faute que je condamne mais les récidives d'incivilités commise non pas par un jeune élu de la dernière pluie mais par un type de 46 ans, professionnel de la politique qui croit que son titre d'élu l'exempt de ses devoirs et lui confère un rang de "noblesse". Récemment, un jeune élu FN "bourré comme un coing" a eu des propos regrettables à l'entrée d'une boite de nuit de Lille, et les médias ne se sont pas gênés pour lui tomber dessus à bras raccourcis, sans oublier, au passage de publier des propos rapportés qu'il aurait supposément tenu.
atlantique07
- 06/04/2018 - 17:33
Merci
Merci à vous Mimine. Je connais comme vous son parcours mais je trouve que on en fait beaucoup trop pour cet homme qui a fauté ,certes ,mais ne mérite quand même pas d'être cloué au pilori médiatique comme c'est le cas.Je souhaiterais cette sévérité pour bien d'autres qui eux peuvent insulter la police sans avoir rien à craindre........