En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 7 heures 11 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 8 heures 51 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 12 heures 36 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 12 heures 56 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 13 heures 37 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 6 heures 55 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 8 heures 1 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 11 heures 59 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 12 heures 48 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 13 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 14 heures 2 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 15 heures 48 sec
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 15 heures 43 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 16 heures 21 min
© POOL New / Reuters
© POOL New / Reuters
Critique

Bernard Tapie pense que François Hollande n'est pas "complètement étranger" à sa maladie

Publié le 27 mars 2018
Dans les colonnes du Figaro, l'homme d'affaires évoque sa lutte contre le cancer et tacle l'ancien chef de l'État.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans les colonnes du Figaro, l'homme d'affaires évoque sa lutte contre le cancer et tacle l'ancien chef de l'État.

Ce mardi 27 mars dans les colonnes du Figaro, Bernard Tapie revient sur l'affaire Adidas dans laquelle il a été condamné à rembourser 404 millions d'euros à l'État en six ans. L'homme d'affaires, qui se bat depuis plusieurs mois contre un cancer, ne se montre d'ailleurs pas très tendre avec François Hollande.

"Je résiste"

Selon lui, l'ancien chef de l'État "a voulu ériger cette affaire en symbole de son entreprise de démolition de l'action de son prédécesseur". "Le mobile de Hollande était très politique. Pourtant, Nicolas Sarkozy, qui n'a d'ailleurs jamais été cité et convoqué dans mon affaire, n'a fait qu'une chose: donner son accord à Christine Lagarde, alors ministre de l'Économie, pour que le dossier soit jugé par trois arbitres, choisis avec l'assentiment du consortium de réalisation (CDR), l'organisme chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais", estime-t-il.

Il explique également avoir vu récemment François Hollande. "Il m'a souhaité un prompt rétablissement. Je lui ai répondu qu'il n'était pas complètement étranger à ma maladie", explique-t-il au Figaro. Quant à sa maladie, il affirme qu'il "résiste". "Je commence une nouvelle séquence de chimiothérapie ce mardi après-midi", précise-t-il au quotidien.

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 28/03/2018 - 16:43
Tapie a peut-être raison
En 2012, j'ai contracté un eczéma dont je ne me suis débarrassé que l'année dernière.
Vincennes
- 28/03/2018 - 15:40
Pour ceux que ça intéresse on peut retrouver l'article du POINT
sur Google (il n'est resté "à la UNE" sur le POINT que qq heures car, il est évident qu'IL NE FAUT PAS DEFENDRE SARKO !!!! une honte . LIisez l'article : "BHV ce que je connais de SARKOZY et de la LYBIE" et faites tourner l'article car ils VEULENT tout VERROUILLER
Vincennes
- 28/03/2018 - 15:34
Il n'est pas loin, non plus, des "emmerdes" de Sarko
avec ses bons copains PLENEL.....RUQUIER....COPE....la bande ce "chacals" sur la 5, le service Public sur lequel ce "cher" DELAHOUSSE présentait "Verbatims" qui ridiculisait Sarko.......SUPPRIMES les verbatims sur Macron!!! + Presse qui, aujourd'hui, après avoir tant "vomi" sur Sarko ne veut pas entendre parler de l'article sur le POINT concernant l'interview de B.Henri LEVY qui, pourtant, remet les "pendules à 'heure' et détricote les TURPITUDES de PLENEL......lequel, après avoir "sali" Dominique BAUDIS quand Plenel était dirlo "au MONDE" veut faire de même contre Sarko........"résistons prouvons qu'on existent" de lire qu'H.GUAINOT est viré de "SUD radio" pour avoir défendu Sarko en dit long sur ce qui se passe et, après, on nous expliquera que : "Sarko est seul" !!!!!!