En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 3 heures 34 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 4 heures 33 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 9 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 42 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 12 heures 4 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 13 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 14 heures 18 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 48 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 15 heures 25 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 46 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 49 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 11 heures 3 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 13 heures 1 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 13 heures 25 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 57 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 14 heures 28 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 15 heures 35 min
© Capture d'écran Google Maps
© Capture d'écran Google Maps
Revendiqué par l'Etat islamique

Attentat terroriste à Trèbes : retour sur les événements de vendredi

Publié le 24 mars 2018
Trois morts et seize blessés sont à déplorer selon le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trois morts et seize blessés sont à déplorer selon le président de la République.

L'ESSENTIEL

  • Une prise d'otage a eu lieu dans un supermarché à Trèbes près de Carcassonne dans l'Aude aujourd'hui
  • Le même homme avait tiré sur un CRS avant la prise d'otage le blessant à l'épaule. Il a aussi blessé le conducteur d'une voiture et tué le passager pour s'emparer de l'automobile
  • Le preneur d'otage s'est revendiqué de l'Etat islamique et l'organisation terroriste a revendiqué les attaques
  • Ces attaques ont fait au moins trois morts et seize blessés

 

MISE A JOUR

20h15 : Arnaud Beltrame, héros de la prise d'otage

Le lieutenant-colonel du groupement de la gendarmerie de l'Aude, Arnaud Beltrame, 45 ans, est l'homme qui a échangé sa place avec une femme prise en otage par le terroriste dans le supermarché de Trèbes. Le gendarme au comportement "héroique" selon le ministre de l'Intérieur avait aussi laissé son portable ouvert et en communication directe avec le GIGN, ce qui a permis aux forces de l'ordre d'entendre de nouveaux tirs dans le Super U et de déclencher automatiquement l'assaut. Arnaud Beltrame avait été fait chevalier de la Légion d'Honneur en mai 2012. Il est actuellement entre la vie et la mort.

20h05 : Allocution du procureur de la République de Paris François Molins

Le procureur de la République de Paris s'est exprimé depuis le tribunal de grande instance de Carcassonne. François Molins a d'abord adressé ses pensées aux victimes et à leurs proches. "Les faits commis ce jour nous rappellent que le niveau de la menace terroriste sur notre territoire n'a pas faibli" a-t-il déclaré.

Il a par la suite rappelé les faits : "Peu avant 11 heures, 4 CRS étaient pris pour cible à 200m de leur caserne par un individu dans une Open blanche qui a tiré à plusieurs reprises dans leur direction et a blessé l'un des fonctionnaires. Six douilles ont été retrouvées et l'auteur des faits a ensuite pris la fuite… Les premiers éléments de l'enquête permettent d'établir que l'auteur est entré dans le magasin en criant Allahou akbar et en indiquant qu'il était un soldat de l'EI demandant la libération de frères et se disant prêt à mourir pour la Syrie".

François Molins a annoncé que de "nombreuses investigations" sont en cours notamment afin de déterminer la provenance de l'arme, les circonstances dans lesquelles l'auteur de l'attentat se l'était procurée ainsi que sur les éventuelles complicités dont il a pu bénéficier. Il a également annoncé qu'une "proche de l'auteur des faits, qui a partagé sa vie" a été placée en garde à vue.

Le procureur de la République de Paris a enfin confirmé que Rédouane L. était "fiché S" depuis 2014 et qu'en 2016 et 2017 il avait fait l'objet d'un suivi effectif par les services de renseignement. Un suivi "qui n'a permis de mettre en évidence aucun signe précurseur d'un éventuel passage à l'acte terroriste". 

19h25 : Serge Papin s'est rendu à Trèbes

Le président de Système U, Serge Papin s'est rendu dans l'après-midi à Trèbes pour "apporter son soutien aux équipes" annonce l'entreprise dans un communiqué

19h : La Tour Eiffel sera éteinte ce soir

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé dans un tweet que la Tour Eiffel sera éteinte ce soir en hommage aux victimes des attaques terroristes à Carcassonne et à Trèbes.

18h25 : Emmanuel Macron s'exprime depuis le ministère de l'Intérieur

Dans une très courte allocution, le président de la République a précisé le bilan de l'attaque terroriste dans l'Aude. Il a fait mention de trois morts et de seize blessés dont deux dans un état grave. Emmanuel Macron a déclaré : Notre pays a subi une attaque terroriste (...) Le terroriste a été identifié. Il a été abattu pendant l'assaut et l'enquête devra apporter des réponses à un certain nombre de questions importantes : quand s'est-il radicalisé ? quand et comment s'est-il procuré cette arme ?

17h30 : Emmanuel Macron et Edouard Philippe au ministère de l'Intérieur pour "un point de situation"

Le président et le Premier ministre sont arrivés un peu avant 17h au ministère de l'Intérieur pour "un point de situation" à la cellule interministérielle de crise sur les attaques de l'Aude.

16h35: François Hollande exprime sa solidarité avec les victimes

J’adresse ma solidarité aux familles des victimes de cet acte terroriste qui endeuille à nouveau la France. Je salue le courage des forces de l’ordre. Cette attaque confirme le niveau élevé de la menace de Daesh et appelle à la vigilance et la cohésion de toute la Nation.

— François Hollande (@fhollande) 23 mars 2018
 

15h 56 : l'Etat islamique revendique l'attentat

Le groupe Etat islamique revendique l'attentat survenu à Trèbes à travers l'agence de propagande Amaq

Breaking: #ISIS ‘Amaq News Agency reports that #Trebes #France hostage-taker was a “soldier of the Islamic State, who carried out the attack in response to the calls to attack Coalition countries." The message follows a coordinated celebratory campaign by ISIS supporters online. pic.twitter.com/gYiAFwg0wq

— Rita Katz (@Rita_Katz) 23 mars 2018

 

15h40 Qui est Redouane Lakdim le preneur d'otage du supermarché

Redouane Lakdim, 25 ans était originaire du Maroc. Il vivait avec ses parents et ses soeurs au sein de la ville fortifiée de Carcassonne. Le jeune homme était présenté comme un homme calme et mesuré par son entourage bien qu'étant connu des services de police pour détention de stupéfiants et par les services de renseignement pour sa radicalisation. Il avait par ailleurs été incarcéré en 2016 pour trafic de stupéfiants comme l'a révélé Gérard Collomb. Le journal Le Parisien qui a révélé son identité avant l'annonce du ministre de l'Intérieur parle d'un homme "très actif" sur les réseaux sociaux et les "sites salafistes". Toujours selon le quotidien, Redouane Lakdim est soupçonné d'avoir fait un voyage en Syrie mais précise que "rien n'est encore sûr".

15h28 : Les précisions de Gérard Collomb

Sur place à Trèbes le ministre de l'Intérieur a donné plusieurs précisions sur l'identité du terroriste. Il s'agit de Redouane Lakdim,25 ans, petit délinquant  connu des services de police pour possession de stupéfiants. Le ministre a précisé que l'homme avait "agi seul". Il a par ailleurs expliqué que le lieutenant-colonel présent sur place s'est substitué à un otage. Gérard Collomb a salué "le courage" du gendarme qui est gravement blessé et parle d'un "acte d'héroïsme".

15h18 : l'Union européenne exprime son soutien au peuple français

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne a assuré son "plein soutien" au peuple français après les attaques perpétrées.

14h45 : L'assaillant aurait été abattu 

L'assault a été lancé dans le supermarché et le preneur d'otage a été abattu.

14h35 : Emmanuel Macron prend la parole

"Tout porte à croire qu'il s'agit d'une attaque terroriste" a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse aux côtés d'Angela Merkel. Le chef de l'Etat a tenu à assurer de son soutien "tous ceux qui ont eu à affronter et affrontent encore la situation" et promet aux habitants de Trèbes "l'entière mobilisation de l'Etat".

14h31 : François Molins se rend sur place

Le procureur de Paris François Molins se rend sur place a annoncé le parquet antiterroriste. Deux magistrats du parquet antiterroristes sont déjà sur place.

14h22 : lien très probable entre les deux attaques

Selon les informations du journal Le Monde, le lien est très probable entre la fusillade et la prise d'otage dans le supermarché. Toujours selon les informations du quotidien, "une voiture a été retrouvée sur le parking et a bien été indentifiée comme appartenant à un Marocain de 30 ans connu de la DGSI". Le journal précise toutefois qu'il est "encore impossible de le confirmer de manière certaine".

14h01 : Le ministère de l'intérieur confirme le bilan de deux morts

"Le bilan n'est que provisoire et pourrait hélas s'alourdir. Trois personnes ont par ailleurs été blessées, dont l'une très gravement. L'opération n'est pas terminée. Nous demandons aux médias de veiller à ne pas propager d'information qui pourraient influer sur l'intervention en cours des unités d'intervention de la gendarmerie nationale et invitons à la prudence sur les informations relayées"

13h55 : Libération de Salah Abdeslam

Le preneur d'otage demanderait la libération de Salah Abdeslam.

13h46 : La mère du suspect serait sur place

Selon le journal local "l'Indépendant" la mère du suspect serait présente sur les lieux

13h30 : un suspect connu des services de renseignement

Le suspect aurait été identifié par les enquêteurs, il s'agirait d'un homme connu des services de renseignement qui serait fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) rapporte Franceinfo.

13h27 :  Toutes les personnes impactées par la situation peuvent appeller la cellule d'information a indiqué la préfecture de l'Aude sur Twitter

 

🔴[INFORMATION]🔴

Cellule information du public en Préfecture 0468102900
Réservée aux personnes impactées par les événements en cours.

— Préfecture de l'Aude (@Prefet11) 23 mars 2018

 

13h08 : Le pronostic vital du CRS blessé n'est pas engagé

Le pronostic vital du CRS blessé à l'épaule "ne serait pas engagé" a déclaré Edouard Philippe. L'homme est actuellement hospitalisé à Carcassonne.

12h22 : une à deux victimes ?

Une à deux personnes pourrraient avoir été tuées. "On a malheureusement une présomption de décès, mais on ne peut pas faire venir de médecin sur place pour le vérifier", a déclaré à l'AFP le général Jean-Valéry Letterman.

Le maire de Trèbes a parlé de "deux victimes" sur BFMTV.

12h11 : Gérard Collomb se rend sur place, Edouard Philippe évoque "une situation sérieuse"

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a déclaré faire "un point de situation" avant d'indiquer qu'il se rendait immédiatement "sur les lieux" de la prise d'otages. 

#Trèbes : je fais un point de situation en visioconférence avec nos forces de sécurité depuis l’École Nationale Supérieure de Police où j’étais ce matin en déplacement. pic.twitter.com/Nj0PEim60k

— Gérard Collomb (@gerardcollomb) 23 mars 2018
 

En déplacement à Mulhouse, le Premier ministre a parlé d'une "situation sérieuse".

12h00 : prise d'otages en cours

Un individu armé s'est retranché dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne dans l'Aude, à 11 heures ce vendredi. Le GIGN est arrivé sur place et le quartier a été bouclé.

Selon franceinfo, le preneur d'otages s'est revendiqué de l'Etat islamique.

Par ailleurs, toujours à Carcassonne, un CRS a été blessé par balles par un individu qui a pris la fuite. On ne sait pas pour le moment si les deux évènements sont liés.

Plus d'infos à suivre

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (46)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 24/03/2018 - 13:44
''L'islamiquement correct''
Soropol..Je corrige: Radouane Lakdim est né au Maroc le 11 avril 1992,il a été naturalisé ''français'' en 2004 car son père est devenu ''français''.....Je cite Alexandre del Valle:''L'islamiquement correct fait le jeu des terroristes.L'islamiquement correct est devenu l'épicentre de la culture de l'excuse, les coupeurs de langue font taire les islamophobes qui osent critiquer l'islam et l'islamisme''....voilà pourquoi nous CONTINUONS à nous laisser envahir par les musulmans!..
lasenorita
- 24/03/2018 - 11:05
C'était un FRANCO-Marocain!
Sozopol.. C'était un ''Franco-Marocain'' c'est-à-dire qu'il était ''né en France'' et grâce à la ''loi du sol'': il était Français!.. Nous, les Pieds-Noirs, nous sommes ''nés en Algérie'' mais nous n'avons pas la double nationalité ''franco-algérienne''..il faut revoir cette ''loi du sol'' et faire comme la majorité des autres pays: ne pas laisser entrer n'importe qui chez nous et RENVOYER les clandestins chez eux! Mais nos politicards se moquent pas mal de la ''sécurité'' des ''vrais'' Français, ce qu'ils veulent c'est être élus et réélus! or, les musulmans votent ''à gauche'' et Macron..c'est grâce aux voix des musulmans(d'origine étrangère)qui ont le droit de vote en France, si Hollande et Macron ont été élus présidents des ''Français''
lasenorita
- 24/03/2018 - 10:53
''Nous sommes en guerre''
avait déclaré Valls, or, quand nous ''sommes en guerre'': il faut fusiller les ''traîtres à la nation'' c'est-à-dire les ''fichés S'',cela découragerait d'autres musulmans d'imiter les terroristes!Nos politicards sont RESPONSABLES du décès du gendarme et des autres ''civils innocents'', ils ne savent pas protéger les Français de ces attentats islamistes, bien au contraire, ils CONTINUENT de laisser enter, dans notre pays, des terroristes islamistes et à leur construire des mosquées!La France est devenue la poubelle du MONDE!. .Il faut inculper ce gouvernement et Collomb de ''non-assistance'' au peuple de France ''en danger''!