En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Capture d'écran Google Maps
Revendiqué par l'Etat islamique
Attentat terroriste à Trèbes : retour sur les événements de vendredi
Publié le 24 mars 2018
Trois morts et seize blessés sont à déplorer selon le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trois morts et seize blessés sont à déplorer selon le président de la République.

L'ESSENTIEL

  • Une prise d'otage a eu lieu dans un supermarché à Trèbes près de Carcassonne dans l'Aude aujourd'hui
  • Le même homme avait tiré sur un CRS avant la prise d'otage le blessant à l'épaule. Il a aussi blessé le conducteur d'une voiture et tué le passager pour s'emparer de l'automobile
  • Le preneur d'otage s'est revendiqué de l'Etat islamique et l'organisation terroriste a revendiqué les attaques
  • Ces attaques ont fait au moins trois morts et seize blessés

 

MISE A JOUR

20h15 : Arnaud Beltrame, héros de la prise d'otage

Le lieutenant-colonel du groupement de la gendarmerie de l'Aude, Arnaud Beltrame, 45 ans, est l'homme qui a échangé sa place avec une femme prise en otage par le terroriste dans le supermarché de Trèbes. Le gendarme au comportement "héroique" selon le ministre de l'Intérieur avait aussi laissé son portable ouvert et en communication directe avec le GIGN, ce qui a permis aux forces de l'ordre d'entendre de nouveaux tirs dans le Super U et de déclencher automatiquement l'assaut. Arnaud Beltrame avait été fait chevalier de la Légion d'Honneur en mai 2012. Il est actuellement entre la vie et la mort.

20h05 : Allocution du procureur de la République de Paris François Molins

Le procureur de la République de Paris s'est exprimé depuis le tribunal de grande instance de Carcassonne. François Molins a d'abord adressé ses pensées aux victimes et à leurs proches. "Les faits commis ce jour nous rappellent que le niveau de la menace terroriste sur notre territoire n'a pas faibli" a-t-il déclaré.

Il a par la suite rappelé les faits : "Peu avant 11 heures, 4 CRS étaient pris pour cible à 200m de leur caserne par un individu dans une Open blanche qui a tiré à plusieurs reprises dans leur direction et a blessé l'un des fonctionnaires. Six douilles ont été retrouvées et l'auteur des faits a ensuite pris la fuite… Les premiers éléments de l'enquête permettent d'établir que l'auteur est entré dans le magasin en criant Allahou akbar et en indiquant qu'il était un soldat de l'EI demandant la libération de frères et se disant prêt à mourir pour la Syrie".

François Molins a annoncé que de "nombreuses investigations" sont en cours notamment afin de déterminer la provenance de l'arme, les circonstances dans lesquelles l'auteur de l'attentat se l'était procurée ainsi que sur les éventuelles complicités dont il a pu bénéficier. Il a également annoncé qu'une "proche de l'auteur des faits, qui a partagé sa vie" a été placée en garde à vue.

Le procureur de la République de Paris a enfin confirmé que Rédouane L. était "fiché S" depuis 2014 et qu'en 2016 et 2017 il avait fait l'objet d'un suivi effectif par les services de renseignement. Un suivi "qui n'a permis de mettre en évidence aucun signe précurseur d'un éventuel passage à l'acte terroriste". 

19h25 : Serge Papin s'est rendu à Trèbes

Le président de Système U, Serge Papin s'est rendu dans l'après-midi à Trèbes pour "apporter son soutien aux équipes" annonce l'entreprise dans un communiqué

19h : La Tour Eiffel sera éteinte ce soir

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé dans un tweet que la Tour Eiffel sera éteinte ce soir en hommage aux victimes des attaques terroristes à Carcassonne et à Trèbes.

18h25 : Emmanuel Macron s'exprime depuis le ministère de l'Intérieur

Dans une très courte allocution, le président de la République a précisé le bilan de l'attaque terroriste dans l'Aude. Il a fait mention de trois morts et de seize blessés dont deux dans un état grave. Emmanuel Macron a déclaré : Notre pays a subi une attaque terroriste (...) Le terroriste a été identifié. Il a été abattu pendant l'assaut et l'enquête devra apporter des réponses à un certain nombre de questions importantes : quand s'est-il radicalisé ? quand et comment s'est-il procuré cette arme ?

17h30 : Emmanuel Macron et Edouard Philippe au ministère de l'Intérieur pour "un point de situation"

Le président et le Premier ministre sont arrivés un peu avant 17h au ministère de l'Intérieur pour "un point de situation" à la cellule interministérielle de crise sur les attaques de l'Aude.

16h35: François Hollande exprime sa solidarité avec les victimes

J’adresse ma solidarité aux familles des victimes de cet acte terroriste qui endeuille à nouveau la France. Je salue le courage des forces de l’ordre. Cette attaque confirme le niveau élevé de la menace de Daesh et appelle à la vigilance et la cohésion de toute la Nation.

— François Hollande (@fhollande) 23 mars 2018
 

15h 56 : l'Etat islamique revendique l'attentat

Le groupe Etat islamique revendique l'attentat survenu à Trèbes à travers l'agence de propagande Amaq

Breaking: #ISIS ‘Amaq News Agency reports that #Trebes #France hostage-taker was a “soldier of the Islamic State, who carried out the attack in response to the calls to attack Coalition countries." The message follows a coordinated celebratory campaign by ISIS supporters online. pic.twitter.com/gYiAFwg0wq

— Rita Katz (@Rita_Katz) 23 mars 2018

 

15h40 Qui est Redouane Lakdim le preneur d'otage du supermarché

Redouane Lakdim, 25 ans était originaire du Maroc. Il vivait avec ses parents et ses soeurs au sein de la ville fortifiée de Carcassonne. Le jeune homme était présenté comme un homme calme et mesuré par son entourage bien qu'étant connu des services de police pour détention de stupéfiants et par les services de renseignement pour sa radicalisation. Il avait par ailleurs été incarcéré en 2016 pour trafic de stupéfiants comme l'a révélé Gérard Collomb. Le journal Le Parisien qui a révélé son identité avant l'annonce du ministre de l'Intérieur parle d'un homme "très actif" sur les réseaux sociaux et les "sites salafistes". Toujours selon le quotidien, Redouane Lakdim est soupçonné d'avoir fait un voyage en Syrie mais précise que "rien n'est encore sûr".

15h28 : Les précisions de Gérard Collomb

Sur place à Trèbes le ministre de l'Intérieur a donné plusieurs précisions sur l'identité du terroriste. Il s'agit de Redouane Lakdim,25 ans, petit délinquant  connu des services de police pour possession de stupéfiants. Le ministre a précisé que l'homme avait "agi seul". Il a par ailleurs expliqué que le lieutenant-colonel présent sur place s'est substitué à un otage. Gérard Collomb a salué "le courage" du gendarme qui est gravement blessé et parle d'un "acte d'héroïsme".

15h18 : l'Union européenne exprime son soutien au peuple français

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne a assuré son "plein soutien" au peuple français après les attaques perpétrées.

14h45 : L'assaillant aurait été abattu 

L'assault a été lancé dans le supermarché et le preneur d'otage a été abattu.

14h35 : Emmanuel Macron prend la parole

"Tout porte à croire qu'il s'agit d'une attaque terroriste" a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse aux côtés d'Angela Merkel. Le chef de l'Etat a tenu à assurer de son soutien "tous ceux qui ont eu à affronter et affrontent encore la situation" et promet aux habitants de Trèbes "l'entière mobilisation de l'Etat".

14h31 : François Molins se rend sur place

Le procureur de Paris François Molins se rend sur place a annoncé le parquet antiterroriste. Deux magistrats du parquet antiterroristes sont déjà sur place.

14h22 : lien très probable entre les deux attaques

Selon les informations du journal Le Monde, le lien est très probable entre la fusillade et la prise d'otage dans le supermarché. Toujours selon les informations du quotidien, "une voiture a été retrouvée sur le parking et a bien été indentifiée comme appartenant à un Marocain de 30 ans connu de la DGSI". Le journal précise toutefois qu'il est "encore impossible de le confirmer de manière certaine".

14h01 : Le ministère de l'intérieur confirme le bilan de deux morts

"Le bilan n'est que provisoire et pourrait hélas s'alourdir. Trois personnes ont par ailleurs été blessées, dont l'une très gravement. L'opération n'est pas terminée. Nous demandons aux médias de veiller à ne pas propager d'information qui pourraient influer sur l'intervention en cours des unités d'intervention de la gendarmerie nationale et invitons à la prudence sur les informations relayées"

13h55 : Libération de Salah Abdeslam

Le preneur d'otage demanderait la libération de Salah Abdeslam.

13h46 : La mère du suspect serait sur place

Selon le journal local "l'Indépendant" la mère du suspect serait présente sur les lieux

13h30 : un suspect connu des services de renseignement

Le suspect aurait été identifié par les enquêteurs, il s'agirait d'un homme connu des services de renseignement qui serait fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) rapporte Franceinfo.

13h27 :  Toutes les personnes impactées par la situation peuvent appeller la cellule d'information a indiqué la préfecture de l'Aude sur Twitter

 

🔴[INFORMATION]🔴

Cellule information du public en Préfecture 0468102900
Réservée aux personnes impactées par les événements en cours.

— Préfecture de l'Aude (@Prefet11) 23 mars 2018

 

13h08 : Le pronostic vital du CRS blessé n'est pas engagé

Le pronostic vital du CRS blessé à l'épaule "ne serait pas engagé" a déclaré Edouard Philippe. L'homme est actuellement hospitalisé à Carcassonne.

12h22 : une à deux victimes ?

Une à deux personnes pourrraient avoir été tuées. "On a malheureusement une présomption de décès, mais on ne peut pas faire venir de médecin sur place pour le vérifier", a déclaré à l'AFP le général Jean-Valéry Letterman.

Le maire de Trèbes a parlé de "deux victimes" sur BFMTV.

12h11 : Gérard Collomb se rend sur place, Edouard Philippe évoque "une situation sérieuse"

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a déclaré faire "un point de situation" avant d'indiquer qu'il se rendait immédiatement "sur les lieux" de la prise d'otages. 

#Trèbes : je fais un point de situation en visioconférence avec nos forces de sécurité depuis l’École Nationale Supérieure de Police où j’étais ce matin en déplacement. pic.twitter.com/Nj0PEim60k

— Gérard Collomb (@gerardcollomb) 23 mars 2018
 

En déplacement à Mulhouse, le Premier ministre a parlé d'une "situation sérieuse".

12h00 : prise d'otages en cours

Un individu armé s'est retranché dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne dans l'Aude, à 11 heures ce vendredi. Le GIGN est arrivé sur place et le quartier a été bouclé.

Selon franceinfo, le preneur d'otages s'est revendiqué de l'Etat islamique.

Par ailleurs, toujours à Carcassonne, un CRS a été blessé par balles par un individu qui a pris la fuite. On ne sait pas pour le moment si les deux évènements sont liés.

Plus d'infos à suivre

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
12 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
05.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
06.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
07.
Céline Dion a refait 2 fois sa vie... en même temps; Laura Smet, mariée & heureuse, Karine Le Marchand seule mais heureuse, Charlotte C.&Dimitri, ni seuls ni mariés; Gala nous dit tout sur la vie sexuelle de Houellebecq, Match sur le divorce de Jeff Bezos
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (46)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 24/03/2018 - 13:44
''L'islamiquement correct''
Soropol..Je corrige: Radouane Lakdim est né au Maroc le 11 avril 1992,il a été naturalisé ''français'' en 2004 car son père est devenu ''français''.....Je cite Alexandre del Valle:''L'islamiquement correct fait le jeu des terroristes.L'islamiquement correct est devenu l'épicentre de la culture de l'excuse, les coupeurs de langue font taire les islamophobes qui osent critiquer l'islam et l'islamisme''....voilà pourquoi nous CONTINUONS à nous laisser envahir par les musulmans!..
lasenorita
- 24/03/2018 - 11:05
C'était un FRANCO-Marocain!
Sozopol.. C'était un ''Franco-Marocain'' c'est-à-dire qu'il était ''né en France'' et grâce à la ''loi du sol'': il était Français!.. Nous, les Pieds-Noirs, nous sommes ''nés en Algérie'' mais nous n'avons pas la double nationalité ''franco-algérienne''..il faut revoir cette ''loi du sol'' et faire comme la majorité des autres pays: ne pas laisser entrer n'importe qui chez nous et RENVOYER les clandestins chez eux! Mais nos politicards se moquent pas mal de la ''sécurité'' des ''vrais'' Français, ce qu'ils veulent c'est être élus et réélus! or, les musulmans votent ''à gauche'' et Macron..c'est grâce aux voix des musulmans(d'origine étrangère)qui ont le droit de vote en France, si Hollande et Macron ont été élus présidents des ''Français''
lasenorita
- 24/03/2018 - 10:53
''Nous sommes en guerre''
avait déclaré Valls, or, quand nous ''sommes en guerre'': il faut fusiller les ''traîtres à la nation'' c'est-à-dire les ''fichés S'',cela découragerait d'autres musulmans d'imiter les terroristes!Nos politicards sont RESPONSABLES du décès du gendarme et des autres ''civils innocents'', ils ne savent pas protéger les Français de ces attentats islamistes, bien au contraire, ils CONTINUENT de laisser enter, dans notre pays, des terroristes islamistes et à leur construire des mosquées!La France est devenue la poubelle du MONDE!. .Il faut inculper ce gouvernement et Collomb de ''non-assistance'' au peuple de France ''en danger''!