En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
SNCF, rails, trains
Voyage, voyage…
La SNCF suspend la vente de billets pour les jours de grève du mois d'avril
Publié le 20 mars 2018
Ce mardi 20 mars, la SNCF a annoncé la suspension de la vente de billets pour tous les TGV et Intercités sur les douze jours de grève prévus en avril.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi 20 mars, la SNCF a annoncé la suspension de la vente de billets pour tous les TGV et Intercités sur les douze jours de grève prévus en avril.

Ce mardi 20 mars, la SNCF a annoncé la suspension de la vente de billets pour tous les TGV et Intercités sur les douze jours de grève prévus en avril. De ce fait, sur le site oui.sncf, tous les TGV et Intercités sont marqués complets. 

"Nous avons suspendu les réservations pour les jours de grève sur la période du 3 au 29 avril", a expliqué un porte-parole de Voyages SNCF à l'AFP. "Pour que les clients voyagent dans de bonnes conditions, on les invite à reporter le plus possible" leur déplacement, a -t-il ajouté, précisant que les billets sont échangeables ou remboursables sans frais.

>>> À lire aussi : SNCF : pourquoi aucune réforme ne réussira en oubliant "l’identité cheminote" ? 

"Consciente de la difficulté des clients à s'organiser pour des voyages en avril, la direction de SNCF porte une attention particulière sur les prix des trains les jours de non grève. Les prix habituellement pratiqués restent les mêmes sur ces journées", a souligné le groupe ferroviaire dans un communiqué.

 

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
06.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 21/03/2018 - 12:50
Et les cheminots osent parler de service public !
Service public implique la possibilité pour un maximum de voyageurs de prendre son train comme d'habitude car c'est le sens de cette obligation qui a pour but de respect les voyageurs ! Et là cela va se transformer en une véritable galère avec une prise d'otages couplé à un refus de discuter de tout changement social et d'évolution du rail en France. Le sens civique d'un vrai service public est foulé au pieds par des fauteurs de troubles syndicaux qui vont jeter de "l'huile sur le feu" par des slogans archaïques et loin des besoins d'adaptation nécessaires du rail ! Un détail important : Ces désordres programmés sur 3 mois vont accentuer le déficit annuel de la SNCF et de nouveau ce seront les contribuables qui seront sollicités - sur l'enveloppe de leurs impôts - pour combler ces pertes d'exploitation qui auraient pu être évitées ! Alors parler de service public c'est se moquer du monde ! Heureusement que les "low cost" n'ont pas été interdits pour l'avion, par le même refus d'évoluer syndical, sinon peu de personnes pourrait voyager pour un meilleur prix qu'AIR FRANCE !