En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© ARMEND NIMANI / AFP
Problème de riches

Polémique en Suisse à cause d'un excédent budgétaire de plusieurs milliards

Publié le 18 février 2018
Une partie de la classe politique suisse accuse son ministre des Finances de ne pas maîtriser ses comptes ; une autre partie estime que si cet excédent est si fort, c'est que les impôts sont trop élevés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une partie de la classe politique suisse accuse son ministre des Finances de ne pas maîtriser ses comptes ; une autre partie estime que si cet excédent est si fort, c'est que les impôts sont trop élevés.

Voilà une surprise dont rêverait un grand nombre de gouvernements, dont très certainement la France : alors que la Confédération helvétique s'attendait à boucler l'année 2017 avec un déficit de 250 millions de francs suisses (217 millions d'euros), les comptes se sont soldés avec un surplus de 4,8 milliards de francs (soit 4,16 milliards d'euros) ! Rapporté au nombre d'habitant, cela représentait en France 32 milliards d'euros de surplus budgétaire.

Le ministre des Finances, Ueli Maurer, a décidé de constituer une provision exceptionnelle de 2 milliards de francs suisses.

Mais si la Suisse est habituée aux surplus budgétaires (il était de 2,3 milliards de francs en 2015 et de 800 millions en 2016 ; et des excédents de 1 milliard sont attendus pour 2019 et 2020 et de 1,9 milliard pour 2021.), comment expliquer cette somme, alors que le pays n'a connu qu'1% de croissance en 2017 ? Les prévisions de dépenses ont été respectées : elles ont atteint 68,3 milliards, soit 400 millions de moins que ce qui avait été envisagé pour l’exercice 2017. C’est du côté des recettes qu’apparaît une très grande différence. Le surplus est en fait principalement dû à des recettes supérieures de l'impôt anticipé.

Mais cette nouvelle, au lieu de ravir la classe politique, fait polémique. Le Parti socialiste estime que le ministre "ne maîtrise pas ses finances" et que, "d'année en année, c'est toujours le même spectacle désolant au sein du département fédéral des Finances". Les démocrates-chrétiens, plus mesurés, demandent un débat parlementaire, tenant à garder " une marge de manœuvre supplémentaire pour mener les réformes et investissements indispensables".

Même l'Union démocratique du centre (UDC), la formation à laquelle appartient Ueli Maurer, n'est pas particulièrement chaleureuse avec son ministre : "Les excédents en milliards montrent que nous payons beaucoup trop d'impôts", a estimé Claudio Zanetti, député UDC de Zurich.

Le journal Le Temps présente quelques pistes pour dépenser ces milliards excédentaires, dont l’adaptation de la fiscalité des familles ou la suppression de la valeur locative.

Vu sur : Lu dans Le Temps
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zeliclic
- 19/02/2018 - 10:47
Je propose que
La Suisse vienne faire quelques travaux sur nos routes.
Atlante13
- 18/02/2018 - 19:25
Où est la surprise?
faut bien que les capitaux qui fuient la France finissent quelque part, en toute légalité. Il ne pleut pas que des trombes d'eau chez nous, il pleut aussi des taxes et des impôts nouveaux tous les jours, et Macron n'a toujours pas trouvé où faire des économies, alors, prudence. D'autant qu'il commence à s'intéresser de très prés à vos assurances-ve et placements, Sapin lui ayant gentiment fait voter une loi l'autorisant à se servir directement sur vos comptes sans avoir a vous demander la permission. Prudence, prudence...
vangog
- 18/02/2018 - 16:02
Hé ho, les Suisses, on est là!
nous aussi, on a un gouvernement PS-macroniste qui ne maîtrise pas ses comptes, mais dans l’autre sens...on peut peut-être s’arranger?...