En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© ARMEND NIMANI / AFP
Problème de riches
Polémique en Suisse à cause d'un excédent budgétaire de plusieurs milliards
Publié le 18 février 2018
Une partie de la classe politique suisse accuse son ministre des Finances de ne pas maîtriser ses comptes ; une autre partie estime que si cet excédent est si fort, c'est que les impôts sont trop élevés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une partie de la classe politique suisse accuse son ministre des Finances de ne pas maîtriser ses comptes ; une autre partie estime que si cet excédent est si fort, c'est que les impôts sont trop élevés.

Voilà une surprise dont rêverait un grand nombre de gouvernements, dont très certainement la France : alors que la Confédération helvétique s'attendait à boucler l'année 2017 avec un déficit de 250 millions de francs suisses (217 millions d'euros), les comptes se sont soldés avec un surplus de 4,8 milliards de francs (soit 4,16 milliards d'euros) ! Rapporté au nombre d'habitant, cela représentait en France 32 milliards d'euros de surplus budgétaire.

Le ministre des Finances, Ueli Maurer, a décidé de constituer une provision exceptionnelle de 2 milliards de francs suisses.

Mais si la Suisse est habituée aux surplus budgétaires (il était de 2,3 milliards de francs en 2015 et de 800 millions en 2016 ; et des excédents de 1 milliard sont attendus pour 2019 et 2020 et de 1,9 milliard pour 2021.), comment expliquer cette somme, alors que le pays n'a connu qu'1% de croissance en 2017 ? Les prévisions de dépenses ont été respectées : elles ont atteint 68,3 milliards, soit 400 millions de moins que ce qui avait été envisagé pour l’exercice 2017. C’est du côté des recettes qu’apparaît une très grande différence. Le surplus est en fait principalement dû à des recettes supérieures de l'impôt anticipé.

Mais cette nouvelle, au lieu de ravir la classe politique, fait polémique. Le Parti socialiste estime que le ministre "ne maîtrise pas ses finances" et que, "d'année en année, c'est toujours le même spectacle désolant au sein du département fédéral des Finances". Les démocrates-chrétiens, plus mesurés, demandent un débat parlementaire, tenant à garder " une marge de manœuvre supplémentaire pour mener les réformes et investissements indispensables".

Même l'Union démocratique du centre (UDC), la formation à laquelle appartient Ueli Maurer, n'est pas particulièrement chaleureuse avec son ministre : "Les excédents en milliards montrent que nous payons beaucoup trop d'impôts", a estimé Claudio Zanetti, député UDC de Zurich.

Le journal Le Temps présente quelques pistes pour dépenser ces milliards excédentaires, dont l’adaptation de la fiscalité des familles ou la suppression de la valeur locative.

Vu sur : Lu dans Le Temps
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zeliclic
- 19/02/2018 - 10:47
Je propose que
La Suisse vienne faire quelques travaux sur nos routes.
Atlante13
- 18/02/2018 - 19:25
Où est la surprise?
faut bien que les capitaux qui fuient la France finissent quelque part, en toute légalité. Il ne pleut pas que des trombes d'eau chez nous, il pleut aussi des taxes et des impôts nouveaux tous les jours, et Macron n'a toujours pas trouvé où faire des économies, alors, prudence. D'autant qu'il commence à s'intéresser de très prés à vos assurances-ve et placements, Sapin lui ayant gentiment fait voter une loi l'autorisant à se servir directement sur vos comptes sans avoir a vous demander la permission. Prudence, prudence...
vangog
- 18/02/2018 - 16:02
Hé ho, les Suisses, on est là!
nous aussi, on a un gouvernement PS-macroniste qui ne maîtrise pas ses comptes, mais dans l’autre sens...on peut peut-être s’arranger?...