En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 41 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 21 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 6 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 26 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 7 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 25 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 32 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 6 heures 56 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 29 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 19 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 39 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 32 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 14 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 13 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Révélations

Nicolas Bay accuse une députée LREM d’avoir voulu intégrer sa liste FN aux régionales de 2015

Publié le 23 janvier 2018
"Est-ce que vous voulez que je sorte le SMS que vous m’aviez envoyé à l’époque ?", a lancé le vice-président du FN à Claire O'Petit sur CNews. Ce mardi 23 janvier, L'Obs publie ces fameux messages.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Est-ce que vous voulez que je sorte le SMS que vous m’aviez envoyé à l’époque ?", a lancé le vice-président du FN à Claire O'Petit sur CNews. Ce mardi 23 janvier, L'Obs publie ces fameux messages.

Lundi soir, la députée LREM, Claire O'Petit et le vice-président du FN, Nicolas Bay, débattaient sur le plateau de CNews après la visite d’Emmanuel Macron à l’usine Toyota d’Onnaing. Mais très vite, la conversation a dérapé sur le passé politique de Claire O'Petit, qui a apostrophé Nicolas Bay en lui demandant s'il ne se sentait pas "décalé". "Non, je ne me sens pas décalé. Et vous, vous ne vous sentez pas décalée avec ce que vous disiez il y a quelques années, Claire O’Petit ?", lui a rétorqué alors le frontiste. Et de lancer : "Je vous rappelle quand même qu’en 2015, c’est-à-dire il y a un peu moins de trois ans, vous postuliez pour être sur ma liste aux élections régionales de Normandie. [...] Est-ce que vous voulez que je sorte le SMS que vous m’aviez envoyé à l’époque ?". "Ah non Monsieur ! Je n'ai jamais, jamais, jamais, voulu intégrer la liste FN !", a répondu Claire O'Petit.

Quand @nicolasbayfn accuse en direct @claireopetit d'avoir voulu être candidate sur sa liste... FN aux élections régionales de 2015 ! pic.twitter.com/JjwPOwo9xr

— Punchline (@punchline) 22 janvier 2018

 

Interrogé par "l'Obs", Nicolas Bay a réaffirmé ses propos. Des sources FN ont même indiqué à l'hebdomadaire qu'un déjeuner a été organisé en septembre 2015 entre Nicolas Bay et Claire O'Petit dans un restaurant proche du Palais-Bourbon. "L'intermédiaire de ce déjeuner : Gilbert Collard", précise le média. Selon ces mêmes sources, "Claire O'Petit aurait voulu intégrer la liste de Nicolas Bay pour les élections régionales, 'à une place éligible'". Elle aurait relancé Nicolas Bay à plusieurs reprises à ce sujet, selon des sources FN. En vain.

Claire O'Petit dément

De son côté, l'élue LREM explique à L'Obs avoir retrouvé des SMS sur "un ancien portable".  "Il y en a cinq, peut-être six. Cela n'a rien à voir avec la liste pour les élections régionales. Je voulais organiser un débat avec Nicolas Bay pour ces élections. Je l'avais fait à l'époque, en 2012, quand j'étais candidate MoDem dans la 5e circonscription de l'Eure". Elle a même publié un communiqué pour démentir ces accusations.  

"J’ai donc appris hier que les fake news accusatoires déjà révélées à l’époque dans les divers médias dès mon investiture aux législatives 2017 provenaient de M.BAY", écrit-elle. Elle s'appuie également sur le démenti de Christophe Delacour, secrétaire départemental adjoint du FN dans l’Eure, dans les colonnes de "Paris Normandie" en mai 2017 : "'Christophe Delacour, secrétaire départemental adjoint du FN dans l’Eure confirme : 'Je n’ai jamais entendu dire que Claire O’Petit voulait intégrer notre liste des Régionales, surtout dans l’Eure, où j’ai assisté à toutes les réunions préparatoires à la construction de notre liste.' (Paris Normandie 31 mai 2017)"

"Pour couper court à ces calomnies, je publie moi-même les SMS en question, qui n’avaient d’autre objet que de préparer un débat autour des régionales dans le cadre de ma société de communication ADCP", ajoute l'élue. L'Obs publie ces fameux messages, dans lesquels Claire O'Petit demande avec insistance à voir Nicolas Bay et s'inquiète de savoir s'il y a "un problème la concernant".

Gilbert Collard ne peut pas dire "que Nicolas Bay ment"

"J’avais en effet été moi-même confrontée lors des législatives 2012 au refus des médias publics de mettre l’ensemble des candidats en lumière. J’avais alors organisé à Vernon un débat multipartite et souhaitais réitérer l’opération", ajoute la députée. "Je m’étais d’ailleurs rendue ce même automne 2012, étant en vacances dans la région de Montpellier, à une manifestation organisée par le front national comme je suis allée à celles de nombreux autres partis politiques différents pour pouvoir argumenter lors de mes interventions radiophoniques, comme il est d’usage d’ailleurs pour tous mes collègues intervenant dans les médias. Je l’assume". In fine, elle a indiqué à l'Obs qu'elle ne portera pas, pour le moment, plainte pour diffamation.

Celle qui s’est successivement présentée à des élections sous les étiquettes PS, MoDem puis LREM, avait expliqué en 2017 à "Paris-Normandie" avoir seulement déjeuné avec Gilbert Collard : Il "est un copain des 'Grandes Gueules, il m'a invitée à déjeuner. Là-dessus, Nicolas Bay est arrivé inopinément, mais jamais nous n'avons parlé d'investiture".  De son côté, interrogé par "l'Obs", Gilbert Collard a précisé qu'il ne pouvait "pas dire que Nicolas Bay ment".

 

 

 

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 24/01/2018 - 18:31
O lala
Pas vraiment irlandaise et ps très claire non plus. Ceci dit elle peut assumer son passé, sans honte.
assougoudrel
- 23/01/2018 - 22:31
O Petit
Allez au petit! Drôle de nom.
vangog
- 23/01/2018 - 21:07
Je ne sais même pas qui est cette femme...
C’est une écossaise?...