En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 2 heures 57 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 8 heures 36 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 9 heures 38 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 13 heures 2 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 16 heures 12 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 5 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 8 heures 23 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 8 heures 55 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 13 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 16 heures 35 min
© Reuters
© Reuters
Scandale à Miniville

Le contrôle surréaliste d'un professeur pour se venger de ses élèves déclenche un "OuiOuiGate"

Publié le 23 janvier 2018
Un professeur exaspéré par ses élèves, qui n'avaient pas lu le livre demandé, a souhaité se moquer d'eux en leur donnant un contrôle sur le livre "Oui-Oui à la ferme".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un professeur exaspéré par ses élèves, qui n'avaient pas lu le livre demandé, a souhaité se moquer d'eux en leur donnant un contrôle sur le livre "Oui-Oui à la ferme".

Ce professeur avait demandé à ses élèves de 5ème  de lire "Les Royaumes Du Nord" de Philip Pullman. Mais surprise : un mois après, seuls trois élèves l'ont lu en entier, et deux ont lu les trois premiers chapitres. Tout le reste de la classe n'avait pas ouvert le livre. 

Le fonctionnaire a alors décidé de remplacer l'interrogation prévue sur le livre de Pullman par une autre sur un livre de Oui-Oui. Ce test comprenait dix questions auquel les élèves devaient répondre par "Oui" ou "Oui-Oui", et six autres questions sur la couverture du livre. Ce contrôle se terminait sur une demande "Si tu as fini et que tu n'es pas trop fatigué, tu peux lire Les Royaumes Du Nord" qui donne le ton de cette plaisanterie.

N'étant qu'une blague, il a partagé son test et son histoire via un groupe privé de Facebook sur l'enseignement. Mais cette démarche n'a sûrement pas plu à tout le monde car le tout a été rendu public. Ainsi une journaliste l'a publié sur Twitter et des centaines d'internautes se sont emparés du sujet avec le hashtag  #OuiOuiGate.

Publication d'un professeur de français (au bout de sa vie) confronté à sa classe d'élèves de cinquième. Suivie de l'interro qui annule et remplace celle initialement prévue sur "Les Royaumes du Nord" de Philip Pullman. 😂😰 pic.twitter.com/P4EkfZ3q3t

— Eléonore de Vulpillières (@EdeVulpi) January 18, 2018

 

Beaucoup trouvent l'initiative humiliante pour les élèves, d'autres pensent que cela donne une bonne leçon aux collègiens devenus paresseux, et dont le niveau a baissé. Le professeur à l'origine du scandale a supprimé sa publication, puis son compte Facebook, par peur des représailles.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/01/2018 - 10:37
Humiliant, oui-oui?...
Non-Non!
Bobby Watson
- 24/01/2018 - 18:03
Vive le prof !
Et honte à ceux qui ont pleuré sur le sort justifié de ces élèves fainéants ! Leurs parents irresponsables peut-être ? Ou des collègues démagos ?
Deudeuche
- 24/01/2018 - 15:56
Z’y Va le royaume du Nord
Derrière la gare, porte de La Chapelle.
Tu kiffes oui oui?