En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Qui pro quo
Julien Dray, le candidat qui n'en était pas un
Publié le 18 janvier 2018
La communication du socialiste s'est emballée ce matin, après la publication d'une dépêche AFP annonçant sa candidature à la tête du PS, rapidement démentie par l'intéressé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La communication du socialiste s'est emballée ce matin, après la publication d'une dépêche AFP annonçant sa candidature à la tête du PS, rapidement démentie par l'intéressé.

Jeudi 18 au matin, une dépêche de l'AFP annonce la candidature de Julien Dray au poste de secrétaire du Parti Socialiste. Et on comprend l'agence de presse : sur Radio Classique, l'ancien conseiller de François Hollande avait laissé entendre cette candidature… ou du moins, involontairement :

- "Est-ce que vous allez faire acte de candidature pour partir à la conquête du Parti socialiste, qui est quand même l'histoire de votre vie ?" demande le journaliste de Radio Classique.

- "Oui, bon... J'espère que l'histoire de ma vie ne se réduit pas au Parti socialiste. Je ne suis pas candidat pour être candidat, je pense que la question de la survie et du devenir du Parti socialiste est posée", répond Julien Dray.

Une réponse qui pouvait donc se comprendre comme une confirmation, même si le "oui" concernait en fait le rapport personnel de Julien Dray au PS. Le fondateur de SOS Racisme a donc démenti l'information et confirmé qu'il plaidait pour une co-présidence du PS. 

Les cinq candidats déclarés pour le poste de Premier secrétaire du Parti restent donc l'ex-ministre de l'Ecologie Delphine Batho, l'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, le patron des députés PS Olivier Faure, le député du Val-de-Marne Luc Carvounas et le député européen Emmanuel Maurel. 
Vu sur : Lu sur l'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Laurent DUBOIS
- 19/01/2018 - 16:43
Disparition et vite
Le parti socialiste est une véritable poubelle dans la quelle on retrouve par ordre Blum Mitterrand Jospin Hollande Aubry j'en . Cette liste est non exhaustive..

BABOUCHENOIRE
- 18/01/2018 - 18:04
Il a fait preuve de lucidité et montré la pertinence de sa
réflexion. Encore un qui parle trop pour se faire mousser