En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Congrès de l'UOIF

Tariq Ramadan s'en prend à la politique du gouvernement

Publié le 08 avril 2012
Vedette du congrès de l'Union des organisations islamiques de France, Ramadan a répliqué après les attaques de Claude Guéant et d'Alain Juppé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vedette du congrès de l'Union des organisations islamiques de France, Ramadan a répliqué après les attaques de Claude Guéant et d'Alain Juppé.

Pointé du doigt ces derniers jours par Claude Guéant et Alain Juppé à cause de ses "positions (...) contraires à l'esprit républicain", Tariq Ramadan a profité de sa tribune pour répliquer en critiquant vivement la politique du gouvernement, samedi.

Invité du congrès annuel de l'Organisation des organisations islamiques de France (UOIF) au Bourget, qui a rassemblé 41 000 personnes selon la police, l'intellectuel musulman a dénoncé la "surenchère" du gouvernement à son encontre.

Tariq Ramadan a pointé du doigt l'absence de résultats de la politique des banlieues, entre 2005 et 2012. Il a également qualifié les récentes interpellations d'islamistes radicaux de "diversions [...] alors que la France est dans une situation économique pas très loin de celle de l'Espagne".

Critiquant la politique migratoire de la France et "des autres pays européens", Ramadan a déclaré : "Les immigrés qui viennent ici ont des droits ! [...] la dignité humaine passe par la reconnaissance d'un statut". Il a appelé le gouvernement à "unir la France" plutôt que de "la diviser".

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait exprimé ses réticences à l'égard de la présence de Tariq Ramadan à ce congrès après que celui-ci eut défendu un « un moratoire sur la lapidation des femmes ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (36)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
iznogoud
- 10/04/2012 - 10:26
Et les droits des femmes ???
Et ceux des non-musulmans ????
Et ceux des victimes des islamistes ???
(etc. etc. etc. etc.)
Quand on est morveux, on se mouche avant de donner des leçons !
datala
- 09/04/2012 - 18:16
Amusant.
Il est diabolisé car il parle de "moratoire" sur la lapidation.
Un moratoire signifie mettre en suspend ce châtiment le temps que les musulmans en discutent entre eux.
Il lui est simplement reproché de pas dire "Je condamne la lapidation". Hors il est contre la lapidation mais on l'écoute pas.
.
D'un autre coté, le premier à lui faire ce reproche est Sarkozy.
C'est pourtant lui qui dit que "L'Arabie Saoudite" est une grand pays. Pays qui justement pratique la lapidation au passage et blackliste Mr Ramadan pour sa vision démocratique de l'islam.
Mais la France est le premier pays fournisseur d'armes de ce pays, on peut bien fermer les yeux en France.
.
Mr Ramadan a donc raison, l'état Sarkozy est très fort pour donner des leçons en faisant le contraire au niveau des actes.
fifi90
- 09/04/2012 - 16:03
de quoi se mêle-t-il?
C'est qui Tariq Ramadan pour les français ? Il n'a pas à faire la Loi en France, il n'a pas à dicter ce que les dirigeant français doivent faire en France, je désolée pour les français qui applaudissent pour ce monsieur qui ne respecte pas la France et les Français, il est plutôt s'intéresse plutôt à faire passer son message. La France est devue un pays où n'importe qui commande. Je pense que le Gouvernement a le droit de dire qu'il existe au sein de l'association de Tariq Ramadan, certaines personnes qui incitent à la haine, le relever ne signifie pas renier l'UOIF, c'est simplement dire à l'UOIF de ne pas se laisser endormir par certains de ses adhérents qui prône la haine et le mépris des femmes et qu'ils n'ont pas de place cette association.
Ce n'est pas parce que le chef de l'état assistait à leurs réunion, qu'il n'a pas le droit de pointer ce qui ne va plus au sein de l'UOIF, je pense qu'on lui fait un faux procès, une fois de plus, juste pour plaire.