En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 6 heures 40 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 8 heures 41 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 10 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 11 heures 37 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 14 heures 10 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 14 heures 59 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 16 heures 43 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 8 heures 19 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 9 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 11 heures 1 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 13 heures 18 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 13 heures 59 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 15 heures 42 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 16 heures 47 min
Provoc'

Bruno Gollnisch n'hésiterait pas à "fusiller" les journalistes

Publié le 08 avril 2012
Isolé, l'ancien adversaire de Marine Le Pen joue la provocation pour exister;
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isolé, l'ancien adversaire de Marine Le Pen joue la provocation pour exister;

"Ca ne sert à rien de faire huer la presse, il faut la massacrer !"

Le message est clair. Dans une entrevue avec des journalistes en marge du meeting de Marine Le Pen sur ses terres lyonnaises, samedi, Bruno Gollnisch a joué la provocation.

"Vous croyez vraiment que j'hésiterais à vous fusiller ?", a-t-il lancé alors que la conversation tournait autour de la citation par Jean-Marie Le Pen d'un poème de Robert Brasillach, journaliste collaborationniste fusillé à la Libération.

Candidat malheureux à la candidature FN, battu par Marine Le Pen en janvier 2011, Bruno Gollnisch est de plus en plus isolé au sein du parti frontiste. Peut-être entend-il se relancer en usant ainsi de la provocation, ce que laisse supposer l'une de ses déclarations suivantes :  "Vous savez bien que j'essaie de me noircir...".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
aladine
- 09/04/2012 - 13:04
a lire
http://24heuresactu.com/2012/04/03/hollande-pla...
bonne lecture
aladine
- 09/04/2012 - 11:44
allons vivre en corrèze
Quand François Hollande estime qu’avec la perte du AAA c’est la politique de Nicolas Sarkozy qui est « dégradée », il oublie de préciser aux Français qu’il dirige le département le plus endetté de France et que les gabegies financières dont il est l’instigateur font de la Corrèze une collectivité locale en banqueroute plus proche de la Grèce que de la France.

Comment une personnalité politique qui aspire à devenir président de la République peut assumer un bilan comme celui de François Hollande en Corrèze ? Entre iPads offerts aux collégiens (5 millions d’euros annuels), chantiers pharaoniques, mauvaise gestion du patrimoine public,… Le bilan de François Hollande est une liste à la Prévert de démagogie et de clientélisme ruineux.

Une médiathèque flambant neuve et totalement déserte si ce n’était ses 21 (!!!) employés dans le centre de Tulle pour la bagatelle de 9 millions d’euros (sans compter les frais de fonctionnement). Des salles des fêtes et des boulodromes qui poussent comme des champignons à l’approche des échéances électorales. Les plans de circulation totalement remodelés à travers le département pour satisfaire des élus locaux « bâtisseurs ».
Yann
- 08/04/2012 - 23:54
Nous serons beaucoup mieux informés sans journalistes !
... oh wait !