En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Portrait d'Alain Juppé Atlantico.fr
A chaud

Le Pen, Philippot, Juppé... les réactions à la loi contre les "fake news"

Publié le 04 janvier 2018
Si une large partie de l'opposition fait part de son inquiétude, Alain Juppé se déclare "en plein accord" avec le chef de l'Etat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si une large partie de l'opposition fait part de son inquiétude, Alain Juppé se déclare "en plein accord" avec le chef de l'Etat.

C'était la principale information à retenir des vœux à la presse d'Emmanuel Macron : la mise en place d'un projet de loi visant à lutter contre la diffusion de fausses informations en période électorale. Cette mesure a été commentée par plusieurs responsables politiques, certains se demandant où était la frontière entre liberté d'expression et information fausse. "Qui va décider si une information est fausse?", a interrogé Marine Le Pen sur Twitter. "Des juges du Syndicat de la Magistrature? Le gouvernement ?".

L'ancien frontiste Florian Philippot a, quant à lui, jugé ce projet inquiétant. "Toute société démocratique a besoin de contre-pouvoirs citoyens, en particulier quand quelques milliardaires possèdent l’essentiel des grands médias, ce qui met en danger le libre travail des rédactions et des journalistes" a-t-il lancé dans un communiqué. Même son de cloche chez Nicolas Dupont-Aignan, qui juge qu'un projet de loi "pour limiter les "fausses nouvelles" ne saurait être le prétexte pour restreindre la liberté sur Internet".

Un projet de loi pour limiter les "fausses nouvelles" ne saurait être le prétexte pour restreindre la liberté sur Internet. C’est justement pour cette liberté que de nombreux Français s’éloignent des médias traditionnels pour débattre sur le Net ! #voeuxàlapresse

— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) 3 janvier 2018

 

Même questionnement du côté des Insoumis. "Qu'est ce qu'une “fake news”, comment on l'empêche, de quoi parle-t-on exactement?" a indiqué Alexis Corbière sur BFMTV. "J'ai peur que là-dedans il y ait une volonté de museler. Moi je suis pour la liberté du net, des moyens législatifs existent aujourd'hui pour contrôler".

Chez les Républicains en revanche, la mesure divise. Si Lydia Guirous voit "une proposition dangereuse pour la liberté de la presse", Alain Juppé se déclare "en plein accord avec Emmanuel Macron. Pour le maire de Bordeaux, "combattre les 'Fake news', c'est protéger la démocratie. Il est aussi essentiel de former les plus jeunes à l'esprit critique".

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JonSnow
- 07/02/2018 - 20:15
Division du pays! Et pitoyable Juppé!
Il est très intéressant de voir que ceus qui sont sur la même ligne centriste politiquement correcte veulent une loi liberticide, et ceux, nombreux, qui sont sur les marges craignent pour la liberté d'expression. J'en fais partie. Quant à Juppé, il prouve une fois de plus qu'il n'a rien de droite. Il est un pur produit du système et du politiquement correct qui veut imposer ses vues au reste de la société
Deudeuche
- 08/01/2018 - 18:49
La vraie vérité si je mens
A dit le président sur les faitqueniouzes.
Liberdom
- 05/01/2018 - 12:25
Décidément
Juppé est de plus en plus pourri. Les gens qui pensent de travers seront rééduqués dans des camps spéciaux.