En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Portrait d'Alain Juppé Atlantico.fr
A chaud
Le Pen, Philippot, Juppé... les réactions à la loi contre les "fake news"
Publié le 04 janvier 2018
Si une large partie de l'opposition fait part de son inquiétude, Alain Juppé se déclare "en plein accord" avec le chef de l'Etat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si une large partie de l'opposition fait part de son inquiétude, Alain Juppé se déclare "en plein accord" avec le chef de l'Etat.

C'était la principale information à retenir des vœux à la presse d'Emmanuel Macron : la mise en place d'un projet de loi visant à lutter contre la diffusion de fausses informations en période électorale. Cette mesure a été commentée par plusieurs responsables politiques, certains se demandant où était la frontière entre liberté d'expression et information fausse. "Qui va décider si une information est fausse?", a interrogé Marine Le Pen sur Twitter. "Des juges du Syndicat de la Magistrature? Le gouvernement ?".

L'ancien frontiste Florian Philippot a, quant à lui, jugé ce projet inquiétant. "Toute société démocratique a besoin de contre-pouvoirs citoyens, en particulier quand quelques milliardaires possèdent l’essentiel des grands médias, ce qui met en danger le libre travail des rédactions et des journalistes" a-t-il lancé dans un communiqué. Même son de cloche chez Nicolas Dupont-Aignan, qui juge qu'un projet de loi "pour limiter les "fausses nouvelles" ne saurait être le prétexte pour restreindre la liberté sur Internet".

Un projet de loi pour limiter les "fausses nouvelles" ne saurait être le prétexte pour restreindre la liberté sur Internet. C’est justement pour cette liberté que de nombreux Français s’éloignent des médias traditionnels pour débattre sur le Net ! #voeuxàlapresse

— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) 3 janvier 2018

 

Même questionnement du côté des Insoumis. "Qu'est ce qu'une “fake news”, comment on l'empêche, de quoi parle-t-on exactement?" a indiqué Alexis Corbière sur BFMTV. "J'ai peur que là-dedans il y ait une volonté de museler. Moi je suis pour la liberté du net, des moyens législatifs existent aujourd'hui pour contrôler".

Chez les Républicains en revanche, la mesure divise. Si Lydia Guirous voit "une proposition dangereuse pour la liberté de la presse", Alain Juppé se déclare "en plein accord avec Emmanuel Macron. Pour le maire de Bordeaux, "combattre les 'Fake news', c'est protéger la démocratie. Il est aussi essentiel de former les plus jeunes à l'esprit critique".

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
03.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
06.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
07.
Vous ne croyez pas au choc des civilisations ? Intéressez vous alors au sort de l'iranienne Nasrin Sotoudeh!
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JonSnow
- 07/02/2018 - 20:15
Division du pays! Et pitoyable Juppé!
Il est très intéressant de voir que ceus qui sont sur la même ligne centriste politiquement correcte veulent une loi liberticide, et ceux, nombreux, qui sont sur les marges craignent pour la liberté d'expression. J'en fais partie. Quant à Juppé, il prouve une fois de plus qu'il n'a rien de droite. Il est un pur produit du système et du politiquement correct qui veut imposer ses vues au reste de la société
Deudeuche
- 08/01/2018 - 18:49
La vraie vérité si je mens
A dit le président sur les faitqueniouzes.
Liberdom
- 05/01/2018 - 12:25
Décidément
Juppé est de plus en plus pourri. Les gens qui pensent de travers seront rééduqués dans des camps spéciaux.