En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

07.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 10 heures 22 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 14 heures 9 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 16 heures 47 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 17 heures 4 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 17 heures 53 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 18 heures 11 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 18 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 18 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 12 heures 1 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 13 heures 22 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 15 heures 55 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 20 heures 2 min
© Reuters
© Reuters
Charité

Christophe Castaner annonce un débat sur le droit d'asile dans les prochains mois

Publié le 31 décembre 2017
Dans le JDD, Christophe Castaner répond aux critiques sur la politique migratoire du gouvernement et estime que "les conditions dans lesquels la France accueille les réfugiés ne sont pas dignes".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le JDD, Christophe Castaner répond aux critiques sur la politique migratoire du gouvernement et estime que "les conditions dans lesquels la France accueille les réfugiés ne sont pas dignes".

La réponse n'aura pas traîné. Dimanche dernier, Benoît Hamon, ancien candidat socialiste à la présidentielle, publiait une tribune dans le JDD dans laquelle il estimait que le gouvernement d'Edouard Philippe "est en train d'adopter la politique migratoire la plus répressive que notre pays a connue depuis des décennies". "Même Nicolas Sarkozy n'avait pas osé" aller si loin, écrivait-il.

Ce dimanche,  Christophe Castaner, délégué général de La République en marche et secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, lui répond dans le même journal. Pour lui, la question ne doit pas seulement être "faut-il accueillir plus ou moins de réfugiés?"

"Que constatons-nous ? Les demandes d'asile ont augmenté de 80 % depuis 2010. Or, tous nos débats se concentrent sur une question théorique – faut-il accueillir plus ou moins de réfugiés ? – sans aborder les conditions concrètes de cet accueil. Là est pourtant le cœur du sujet. Je l'affirme avec force : les conditions dans lesquelles la France accueille aujourd'hui les demandeurs d'asile et les réfugiés ne sont pas dignes", écrit-il.

"Nous changerons la réalité du droit d'asile "en ayant le courage de remettre à plat toute notre procédure d'asile pour en assurer vraiment l'efficacité", poursuit-il. 

Le secrétaire d'Etat promet dans les prochains mois "un débat important sur le droit d'asile", qui "sera réussi à trois conditions". "Il devra d'abord permettre de réformer en profondeur les procédures de demande d'asile", dit-il. L'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) devra également organiser "des missions" dans les pays de transit "pour mieux maîtriser les flux".

Enfin, il souhaite "éloigner plus systématiquement ceux qui n'ont pas obtenu le droit d'asile" rappelant que "seuls 4% des déboutés" font aujourd'hui l'objet d'une mesure d'éloignement.

Vu sur : Lu dans le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 31/12/2017 - 16:43
Une suggestion pratique ?
Citation (dernière phrase de l'article) : ''seuls 4% des déboutés font aujourd'hui l'objet d'une mesure d'éloignement'' ! C'était pourtant la ''mesure phare'' présentée par cette sinistre andouille de François Fillon, dans son ''meilleur de tous les programmes'' ! Le seul moyen réellement efficace ? Faire comprendre à toute la ''misère du monde'', qu'ils n'ont aucune chance de survie sur notre territoire. Une suggestion pratique ? Instituer un ''Revenu inconditionnel'', strictement réservé aux titulaires de notre Carte Nationale d'Identité. Je sais que la comparaison va beaucoup déplaire à la totalité d'entre vous, mais, au moins cette mesure là, était très efficace dans les anciens pays communistes, qui contrôlaient hermétiquement leur immigration. Et elle est parfaitement applicable, tout en respectant la démocratie, la propriété privée, et la liberté d'entreprendre. Les libéraux reconnaissent que le ''filet de sécurité'' qu'apporte cette allocation encourage les initiatives individuelles.
Gpo
- 31/12/2017 - 14:24
Confirmation de la voix de son maître que
L'invasion est en marche....pas d'expulsion mais accueil tous azimuts avec une augmentation de lAME en 2018 et des aides sociales pour des bénéficiaires qui n'ont jamais cotisé. ..quant aux souchiens, qu'ils paient, qu'ils se soumettent et qu'ils se taisent....pauvre pays
vangog
- 31/12/2017 - 12:20
Et si le Macron-Rothschild commençait
par regarder la situation en face, avant de « porter un enieme débat » entre vieux gauchistes, qui finira dans un pitoyable échec, comme les précédents? S’il interrogeait le Front National, beaucoup plus lucides que ces archaïques sectaires, il comprendrait, Macron!
Il comprendrait que la seule volonté des vrais réfugiés est de vivre dans leurs pays de culture, d’histoire et de religion propre, après qu’ils aient étés accueillis dans des pays les plus proches possibles (Le Liban, victime de sa générosité, la Jordanie...), le temps que finissent les guerres ou que meurent les dictatures socialo-communistes...les autres, la très grande majorité, sont des émigrants économiques, attirés par les pompes aspirantes des pays faibles à classe politiques corrompues, qui les accueillent pour exploiter leur potentiel électoral. La première des exigences de l’aide à l’asile consiste donc à aider les pays proches, Liban, Jordanie, Lybie à conserver dignement leurs réfugiés...