En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Au revoir

Après les Etats-Unis, Israël a soumis sa demande de retrait de l'Unesco

Publié le 30 décembre 2017
Israël estime que l'Unesco est un "théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Israël estime que l'Unesco est un "théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver".

C'est fait ! Israël a formellement notifié l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) de son retrait, a annoncé vendredi la directrice générale de l'organisation, Audrey Azoulay. "En ma qualité de directrice générale de l'Unesco, j'ai reçu aujourd'hui la notification officielle du gouvernement israélien concernant le retrait d'Israël de l'Organisation à la date du 31 décembre 2018", a indiqué dans un communiqué l'ancienne ministre, en poste depuis novembre.

"Je le regrette profondément, dans la conviction que c'est au sein de l'Unesco, et non pas en dehors d'elle, que les États peuvent le mieux agir pour contribuer à résoudre des différends qui touchent aux domaines de compétence de l'Organisation", a-t-elle ajouté. Israël, "membre de l'Unesco depuis 1949", a  toute sa place "au sein d'une institution engagée dans la défense de la liberté d'expression, dans la prévention de l'antisémitisme et du racisme sous toutes ses formes et qui a développé un programme unique d'enseignement de la mémoire de la Shoah et de prévention des génocides", a déclaré Audrey Azoulay.

Il s'agit en fait d'un double départ de l'organisation. En octobre, les Etats-Unis avaient déclaré qu'ils se retireraient de l'organisation fin 2018. Israël leur avait emboîté le pas, reprochant à l'organisation un parti-pris anti-israélien et la qualifiant de "théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver". Israël se plaint régulièrement que les motions de l'Unesco nient les liens du centre historique de Jérusalem avec la religion juive. 

Ce double départ est un coup dur pour l'organisation : les contributions financières d'Israël et des États-Unis représentent près du quart de son budget.

Vu sur : Lu dans le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 31/12/2017 - 09:57
Azoulay
Faux c... Déjà que son père proche du roi du Maroc arrête le leche babouches en parlant à tout bout de champ des pauvres Palestiniens..... Dhimi un jour dhimi toujours...gauchiste un jour, idem.... et pour espérer quoi ? En tant que gauchiste le poste de directrice de l'unesco.
Anouman
- 30/12/2017 - 22:41
Unesco
On devrait en partir aussi avant qu'ils n'augmentent les cotisations pour compenser le départ des Etats-Unis et d'Israël. D'ailleurs ça n'a aucune utilité, l'ONU guère plus.
Stargate53
- 30/12/2017 - 20:08
Révélateur
Il serait temps que cet organisme s interrogé sur son utilité hors l endroit de recycler des politiques orphelins de mandat de tous les pays