En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© PASCAL GUYOT / AFP
Robert Ménard portrait sourire Atlantico.fr
Courte durée
Béziers : Robert Ménard fait finalement retirer ses affiches polémiques
Publié le 13 décembre 2017
L'une d'elles montrait une jeune femme attachée aux rails. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert!" était-il écrit.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'une d'elles montrait une jeune femme attachée aux rails. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert!" était-il écrit.

"Nos affiches ont rempli leur rôle". Dans un communiqué, le sulfureux maire de Béziers, Robert Ménard, a conclu sa campagne d'affichage sur le TGV par un satisfecit, malgré l'ouverture d'une enquête judiciaire. En voulant dénoncer les promesses jamais réalisées pour l'arrivée d'une ligne TGV dans sa ville, l'élu a fait étalage de ses talents de communiquant avec des affiches polémiques, une technique devenue habituelle depuis son élection.            

L'une d'entre elle présentait une jeune femme attachée aux rails. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert!" était-il écrit. Une scène qui rappelle un drame sordide survenu en juin dernier, lorsqu'un homme dépressif avait attaché son ex-campagne sur la ligne TGV avant de se suicider.

#Béziers #TGV #occitanie #lgvoccitanieoui Notre nouvelle campagne d'affichage débute aujourd'hui ! pic.twitter.com/SW9M7LUBBi

— Robert Ménard (@RobertMenardFR) 11 décembre 2017

Si Robert Ménard assure avoir voulu faire référence aux "westerns", l'affiche a provoqué un tollé. L'ex-ministre socialiste Laurence Rossignol avait décidé de porter plainte tandis que Marlène Schiappa avait "saisi le préfet."

Finalement, la municipalité a décidé de retirer ses affiches. "Il aura suffi de cinq affiches –à l'humour très Hara Kiri– pour qu'enfin, les médias et les pouvoirs publics regardent de notre côté et, nous l'espérons, entendent ce que nous avons à dire" explique le communiqué de la ville. "Nos affiches ont rempli leur rôle."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Solognitude
- 13/12/2017 - 16:07
Il sort du lot
Robert Ménard est un personnage intéressant, réaliste, sans concession comme dirait Michel Apathie, mais qui ne rentre pas dans les bonnes cases de l'endormissement politicien habituel. J' apprécie son indépendance d'esprit et souhaite qu'il garde cette différence avec la doxa ambiante. Au fait, par où Marlène S. as-t'elle saisi le préfet ?
kelenborn
- 13/12/2017 - 11:31
Le "sulfureux"
Le terme est d'Atlantico ? on peut le supposer puisque l'article n'est pas signé!!! Je ne sais si Robert Menard a bouffé son slip mais , apparemment, Atlantico a bien retenu les leçons du catéchisme enseigné par le père Grapillon !!!! Bon chez Stan, il doit faire chaud... c'est pour ça que Vangode boit de plus en plus!! Manque Ah2bou !!!
vangog
- 13/12/2017 - 10:39
Et la liberté alors?...
La gauche a une complaisance sordide pour les syndicats fascistes qui montrent des policiers ensanglantés, mais cette même gauche a des pudeurs de jeune vierge, vis à vis de l’expression libre et crue, a droite...l’amour vache, sans doute?