En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 1 heure 40 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 2 heures 39 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 8 heures 48 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 12 heures 24 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 12 heures 55 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 13 heures 31 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 1 heure 52 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 5 heures 55 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 7 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 9 heures 9 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 11 heures 7 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 11 heures 31 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 12 heures 3 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 12 heures 34 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 13 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Coulisses politiques

Emmanuel Macron ferait toujours des appels du pied à Bertrand Delanoë

Publié le 11 décembre 2017
Les proches du chef de l'État essaient d'imaginer un rôle pour l'ancien maire de Paris, selon Le Parisien. Une stratégie bien pensée…
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les proches du chef de l'État essaient d'imaginer un rôle pour l'ancien maire de Paris, selon Le Parisien. Une stratégie bien pensée…

Depuis que Bertrand Delanoë a annoncé son soutien au candidat d'En Marche ! en mars 2017, le contact n'a jamais cessé entre les deux hommes. L'ancien maire de Paris, rentré depuis peu de Tunisie, où il était resté quelques mois, s'intéresse toujours à la politique et garde un œil sur le jeune chef de l'État, qu'il trouve "brillant", indique Le Parisien ce 11 décembre. Cependant, le socialiste estime que la politique du président de la République serait "trop à droite". Peu importe, Emmanuel Macron tente toujours à le convaincre de le rejoindre, croit savoir le quotidien.

Macron aurait proposé à Delanoë le poste de ministre des Affaires étrangères

En effet, après sa victoire de mai, selon les informations du Parisien, Emmanuel Macron aurait "tout fait pour le convaincre de rejoindre le gouvernement, lui proposant notamment le prestigieux ministère des Affaires étrangères". En vain, car Bertrand Delanoë ne voulait pas faire équipe avec un Premier ministre de droite, précise le quotidien. Et d'ajouter : "Déjà, durant le quinquennat de François Hollande, des soutiens de l'ancien maire de Paris avaient fait pression pour qu'il obtienne Matignon, le Quai d'Orsay ou la Défense. Sans suite".

Malgré ce "non", Emmanuel Macron espère toujours. Les deux politiques se sont vus le 21 novembre au palais de l'Élysée, lors d'une remise des insignes de chevalier de la Légion d'honneur à Philippe Grangeon (l'un des membres fondateurs d'En Marche !). Bertrand Delanoë aurait alors glissé au président "voyons-nous", selon des participants. La bataille ne serait donc pas perdue pour Emmanuel Macron.

"Il faut continuer à fracturer et fracturer à gauche !"

"Il pourrait nous épauler pour la campagne des européennes", estime un député LREM, cité par Le Parisien. "Ce serait un énorme coup", lance un autre. "C'est une référence morale", ajoute un troisième. "Il faut continuer à fracturer et fracturer à gauche !", aurait déclaré Emmanuel Macron à ses fidèles, indique Le Parisien. Et au quotidien d'ajouter : "Le président est bien décidé à continuer à enfoncer des dagues dans le cœur d'un PS moribond. Le débauchage du socialiste Olivier Dussopt, nommé secrétaire d'État à Bercy à la faveur du dernier remaniement, n'était qu'un amuse-bouche".

Cependant, selon Le Parisien, si Bertrand Delanoë ne se décide toujours pas à franchir le pas, c'est parce qu'il "n'entend pas", selon ses proches, "servir de caution de gauche ni d'agent destructeur du PS". "Si c'est du débauchage, ça ne marchera pas. Mais qu'il ait envie d'aider Macron à réussir, c'est juste", glisse un de ses amis. "Aujourd'hui, c'est quelqu'un de très indépendant et il ne jouera pas les alibis. Il a une forte éthique et beaucoup de loyauté. S'il n'est pas à l'aise, il n'ira pas", prévient un autre dans les colonnes du Parisien. "Delanoë, ce n'est pas très renouveau, mais ça bordéliserait", estime cependant un cadre LREM. Selon lui, "il ne reste plus grand monde à débaucher tant les ténors ont été décimés par les législatives", précise Le Parisien. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 11/12/2017 - 19:24
Pas possible,
je croyais que le camion-benne à ordures était plein...
christian gaillard
- 11/12/2017 - 18:50
chassez le naturel ....
Ancien Filloniste ayant rejoint Macron aux législatives, et satisfait jusque là, je saute du bateau si retour des Socialistes.
kelenborn
- 11/12/2017 - 16:10
tIens
On avait oublié celui la..."14:05 JUSTICE Le procès de Georges Tron et Brigitte Gruel pour viols s’ouvre Avec une de ses adjointes, l’ancien secrétaire d’État à la Fonction publique Georges Tron est accusé d’avoir violé deux employées de sa mairie de Draveil, dans l’Essonne…
Mais il a une défense toute prête!!! Il a été victime de pilleuses de troncs!! NDLR : Vangode, ôte moi d'un doute... c'était un gauchiste celui la?