En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Ennemi intérieur

Radicalisation chez des professeurs : "nous sommes testés par des groupes fondamentalistes", admet Jean-Michel Blanquer

Publié le 10 décembre 2017
Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi la mise en place d'"unités laïcité" au sein des académie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi la mise en place d'"unités laïcité" au sein des académie.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était ce dimanche l'invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Interrogé sur la question de la radicalisation dans le corps professoral, il a expliqué qu'il "est exact que nous sommes testés par des groupes fondamentalistes. Il y a des gens qui essayent de voir si le système résiste". La radicalisation de professeurs "peut exister. C'est encore très marginal. Mais parmi les choses que nous allons faire, c'est d'être très attentif à ce phénomène. Chaque cas est un cas particulier. Nous devons être d'une très grande vigilance", a-t-il ajouté, précisant que  certains enseignants ont d'ores et déjà été suspendus.

"La règle c'est : on ne peut pas aller à l'encontre des valeurs de la République et enseigner dans l'école de la République. (...) Ce qui est important, c'est que tous les Français comprennent que l'Éducation nationale est claire, nette et précise et que les valeurs de la République y sont respectées". 

"Il faut une continuité sur ces sujets. Il y a une charte de la laïcité qui a été réalisée. Il faut passer une étape supplémentaire, je ne suis pas en contradiction avec le passé", a dit le ministre.

Ce vendredi, en visite dans un lycée polyvalent à Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), il avait annoncé la création, au coeur du ministère de l'Education, d'une "unité laïcité" qui pourra intervenir à l'appui des différentes institutions sur le terrain pour les aider à défendre la laïcité dans les "situations" où elle est contestée. "Nous aurons l'équivalent de cette unité laïcité à l'échelle de chaque académie de France", avait précisé le ministre.

La première d'entre elle a été mise en place samedi dans l'académie de Créteil (Val-de-Marne), au sud-est de Paris. 

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 12/12/2017 - 08:06
La radicalisation ne devrait pas être difficile pour les
enseignants, c'est leur marque de fabrique la radicalisation : marxisme , syndicalisme, absentéisme (absent -théisme ?) alors islamisme , un isme de plus à adopter pas de problème , ils sont prêts ...
Liberte5
- 11/12/2017 - 13:31
Nous sommes passés de l'islam rampant à l'islam conquérant!!!
En moins de 40 ans la France s'est transformée. D'un pays aux racines judéo chrétiennes et à la culture Latino grecque nous sommes devenus un pays à l’identité incertaine douteuse et profondément marquée par l'islam. Cette transformation qui nous a été imposée à nous Français de souche et d'origine européenne, par une classe politique corrompue, vendue et idéologiquement pro immigration , pro invasion et pro islam. Est'il trop tard? Je pense que oui. Les Français vont-ils réagir, au point de s'engager dans une guerre civile? Je pense que non.Une forte minorité serait prête à en découdre, mais la majorité a déjà renoncé et est prête à subir la loi de l'islam. Les plus courageux fuiront aux USA , canada, etc.
Plongeur
- 11/12/2017 - 10:16
OK pour le public
Mais quid des écoles musulmanes privées ?