En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 3 heures 35 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 4 heures 24 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 5 heures 53 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 7 heures 11 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 9 heures 31 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 11 heures 40 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 3 heures 59 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 5 heures 9 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 6 heures 30 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 8 heures 54 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 11 heures 6 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 13 heures 12 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 13 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 15 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
Ennemi intérieur

Radicalisation chez des professeurs : "nous sommes testés par des groupes fondamentalistes", admet Jean-Michel Blanquer

Publié le 10 décembre 2017
Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi la mise en place d'"unités laïcité" au sein des académie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi la mise en place d'"unités laïcité" au sein des académie.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était ce dimanche l'invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Interrogé sur la question de la radicalisation dans le corps professoral, il a expliqué qu'il "est exact que nous sommes testés par des groupes fondamentalistes. Il y a des gens qui essayent de voir si le système résiste". La radicalisation de professeurs "peut exister. C'est encore très marginal. Mais parmi les choses que nous allons faire, c'est d'être très attentif à ce phénomène. Chaque cas est un cas particulier. Nous devons être d'une très grande vigilance", a-t-il ajouté, précisant que  certains enseignants ont d'ores et déjà été suspendus.

"La règle c'est : on ne peut pas aller à l'encontre des valeurs de la République et enseigner dans l'école de la République. (...) Ce qui est important, c'est que tous les Français comprennent que l'Éducation nationale est claire, nette et précise et que les valeurs de la République y sont respectées". 

"Il faut une continuité sur ces sujets. Il y a une charte de la laïcité qui a été réalisée. Il faut passer une étape supplémentaire, je ne suis pas en contradiction avec le passé", a dit le ministre.

Ce vendredi, en visite dans un lycée polyvalent à Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), il avait annoncé la création, au coeur du ministère de l'Education, d'une "unité laïcité" qui pourra intervenir à l'appui des différentes institutions sur le terrain pour les aider à défendre la laïcité dans les "situations" où elle est contestée. "Nous aurons l'équivalent de cette unité laïcité à l'échelle de chaque académie de France", avait précisé le ministre.

La première d'entre elle a été mise en place samedi dans l'académie de Créteil (Val-de-Marne), au sud-est de Paris. 

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 12/12/2017 - 08:06
La radicalisation ne devrait pas être difficile pour les
enseignants, c'est leur marque de fabrique la radicalisation : marxisme , syndicalisme, absentéisme (absent -théisme ?) alors islamisme , un isme de plus à adopter pas de problème , ils sont prêts ...
Liberte5
- 11/12/2017 - 13:31
Nous sommes passés de l'islam rampant à l'islam conquérant!!!
En moins de 40 ans la France s'est transformée. D'un pays aux racines judéo chrétiennes et à la culture Latino grecque nous sommes devenus un pays à l’identité incertaine douteuse et profondément marquée par l'islam. Cette transformation qui nous a été imposée à nous Français de souche et d'origine européenne, par une classe politique corrompue, vendue et idéologiquement pro immigration , pro invasion et pro islam. Est'il trop tard? Je pense que oui. Les Français vont-ils réagir, au point de s'engager dans une guerre civile? Je pense que non.Une forte minorité serait prête à en découdre, mais la majorité a déjà renoncé et est prête à subir la loi de l'islam. Les plus courageux fuiront aux USA , canada, etc.
Plongeur
- 11/12/2017 - 10:16
OK pour le public
Mais quid des écoles musulmanes privées ?