En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
La grande classe
Selon Quotidien, Jean-Luc Mélenchon a dit à Nathalie Saint-Cricq d'aller se "faire foutre"
Publié le 02 décembre 2017
Le patron de la France insoumise n'aurait pas apprécié l’insistance de la journaliste de France 2 sur sa relation avec le Venezuela.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron de la France insoumise n'aurait pas apprécié l’insistance de la journaliste de France 2 sur sa relation avec le Venezuela.

Ah, la suprême élégance des hommes politiques ! Jeudi, Jean-Luc Mélenchon était passablement énervé. Enervé parce que les journalistes de "L'Emission politique", à laquelle il participait, sont revenus à plusieurs reprises sur un thème qu'il n'apprécie pas : sa bienveillance supposée avec le pouvoir au Venezuela. Donc l'ambiance était bien houleuse, notamment quand le leader des Insoumis a répondu aux questions de Nathalie Saint-Cricq.

Mais hors plateau, la tension ne serait pas retombée, loin de là. C'est ce qu'affirme en tous cas un journaliste de l'émission "Quotidien" (des propos rapportés par Le Lab). Il explique : "La discussion, elle s'est poursuivie en coulisses, après l'émission. Et voilà ce qu'a dit Mélenchon à la journaliste de France 2 : 'Va te faire foutre !'. C'est chic, c'est très élégant". Le journaliste affirme que l'insulte a été "confirmée par plusieurs sources sur place. Donc Mélenchon était remonté à bloc, mais ça ne l'a pas empêché de boire des coups avec ses proches dans la salle Cocktail située au troisième étage. Il n'est parti qu'après l'after de L'Émission politique qui s'est terminé vers minuit dix".

Vu sur : Lu sur Le Lab
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 04/12/2017 - 07:59
serait-ce
une proposition ? même pas déguisée !
KOUTOUBIA56
- 03/12/2017 - 23:41
cela donne idée des libertés
cela donne idée des libertés que nous aurions si cet enculé etait au pouvoir. Staline en pire.
kelenborn
- 03/12/2017 - 12:12
qu'il est acculé.
Ne pas oublier que Melenchon a un prénom pour lequel tout anagramme est interdit!