En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 6 heures 36 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 8 heures 37 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 10 heures 9 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 11 heures 33 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 14 heures 6 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 14 heures 55 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 16 heures 39 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 8 heures 15 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 9 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 10 heures 57 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 13 heures 55 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 15 heures 38 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 16 heures 43 min
Défense

Affaire Bettencourt : Sarkozy qualifie les accusations de "boules puantes"

Publié le 03 avril 2012
Dans la matinale de Canal +, il est revenu sur les soupçons de financement frauduleux de sa campagne de 2007.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la matinale de Canal +, il est revenu sur les soupçons de financement frauduleux de sa campagne de 2007.

Nicolas Sarkozy était l’invité de la matinale ce mardi. Le candidat UMP à la présidentielle est revenu sur l’affaire Bettencourt et les soupçons de financement frauduleux sur ses comptes de campagne de 2007. Il a qualifié cette accusation de "boule puante".

Les comptes "n'ont été contestés par personne. La commission des comptes de campagne a certifié ces comptes en disant ‘il n'y a pas un centime dont on se demande d'où il vient, il n'y a pas une dépense dont on se demande par qui elle a été financée", a insisté Nicolas Sarkozy.

"Pourquoi voulez-vous qu'il y ait un financement illégal alors même que recettes et dépenses ont été contrôlées millimètre par millimètre et qu'il n'y pas l'ombre d'une contestation", a-t-il déclaré.

Le président candidat est revenu sur une éventuelle rencontre avec les Bettencourt : "Sur André Bettencourt, j'étais vingt ans maire de Neuilly, ils habitaient Neuilly, il a été sénateur pendant que j'étais député, il était dans la majorité, la même que la mienne, jusqu'à présent M. Bettencourt c'était un délinquant ? Ce pauvre homme qui est mort depuis des années", a-t-il réagi. "Je ne sais pas ce que je faisais il y a cinq ans", a poursuivi Nicolas Sarkozy, "la question c'est ‘est-ce que vous auriez pu rencontrer André Bettencourt' ? Bien sûr. Quel est le problème, quelle est l'histoire, quelle est l'information ?", a-t-il conclu.

 

Vu sur : Lu sur TF1 News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 04/04/2012 - 17:33
il est vrai que ce n'est pas la "même chose" chez Flamby!
L'argent de la campagne du PS provient des fédérations corrompues du Pas de calais et des Bouches du Rhône et d'autres fédés, où les journalistes n'ont pas encore mis leur nez. (SIC) . C'est ce qui fait toute la différence avec la campagne de Sarko dont le financement provient de donateurs comme Béttencourt (c'est à dire finalement l'argent des crèmes à bronzer et des dépilatoires de la marque...) et dont les comptes de campagne étaient clairs. Dans un cas l'argent provient des crèmes à bronzer, dans l'autre cas, l'argent provient de la population du Pas-de-calais et des Bouches du Rhône lésées par les malversations des dirigeants Socialistes et sous l'oeil bienveillant de flamby: C'est peut-être ce qui donne des crises d'urticaire à certains...
vangog
- 04/04/2012 - 17:31
il est vrai que ce n'est pas la "même chose" chez Flamby!
L'argent de la campagne du PS provient des fédérations corrompues du Pas de calais et des Bouches du Rhône et d'autres, où les journalistes n'ont pas encore mis leur nez. (SIC) . C'est ce qui fait toute la différence avec la campagne de Sarko dont le financement provient de donateurs comme Béttencourt (c'est à dire finalement l'argent des crèmes à bronzer et des dépilatoires de la marque...) et dont les comptes de campagne étaient clairs. Dans un cas l'argent provient des crèmes à bronzer, dans l'autre cas, l'argent provient de la population du Pas-de-calais et des Bouches du Rhône lesées par les malversations des dirige
Thierry5635
- 04/04/2012 - 16:25
@ Nyor (suite)
Je me suis d'abord appliqué dans mes commentaires à réfléchir au-dessus des polémiques aux vrais problèmes de société auxquels l'affaire Bettencourt amenait à réfléchir. C'est un peu technique et le débat nécessite un minimum de culture juridique, j'en conviens. La réflexion est plus complexe que le lancé de boules puantes sur le pouvoir en place, je l'admets bien volontiers.
Mais ne pensez-vous pas que les questions que je pose sont des problèmes réels pour les familles et pour les épouses répudiées au profit de jeunes compagnes cupides ? Croyez-vous que le divorce doive aussi rompre les liens filiaux ? Nous sommes ici dans un vrai débat de société qui dépasse largement des suppositions aléatoires et calomnieuses sur un prétendu financement de campagne.
Et voyez-vous, si j'écris que le juge de Bordeaux est un juge qui veut orienter l'enquête à des fins politiques aux dépens de la vérité, c'est sur une base purement objective. Un juge qui a des élements dans son dossier ne fait pas pression sur des témoins en les plaçant en détention provisoire dans le but de le faire craquer. Cette décision, à elle seule, apporte une énorme probabilité de viduité du dossier.