En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Opinion
Pour la députée Danièle Obono, "la pratique de la non-mixité raciale n'est pas dangereuse"
Publié le 24 novembre 2017
"C'est une pratique qui existe dans beaucoup de mouvements, les mouvements féministes par exemple" a-t-elle soutenu sur Sud Radio.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"C'est une pratique qui existe dans beaucoup de mouvements, les mouvements féministes par exemple" a-t-elle soutenu sur Sud Radio.

C'est une position qui pourrait faire grincer des dents à l'intérieur de son propre parti. Danièle Obono était l'invitée de Sud Radio ce vendredi 24 novembre. Interrogée sur l’organisation par le syndicat Sud Education 93 d’ateliers "non-mixtes" destinés aux enseignants, la députée Insoumise a déclaré être plutôt favorable au concept même. "C'est une pratique qui existe dans beaucoup de mouvements, les mouvements féministes par exemple, les mouvements LGBT" a-t-elle assuré. "À un moment, de quels outils on se dote pour pouvoir organiser des débats, pour pouvoir échanger et discuter ?".

Pour la parlementaire, "la pratique de la non-mixité n'est pas dangereuse dans le sens où c'est une pratique qui répond, à un moment donné, à des besoins d'une catégorie. Je reviens à l'exemple des mouvements féministes. Les personnes qui sont victimes de violence sur un certain nombre de questions vont avoir besoin de dire qu'il va falloir qu'on puisse discuter en se sentant en confiance. Du coup, il faut le faire avec des personnes avec lesquelles on s'identifie, comme partageant le même type de problèmes. Dans ce cas-là, c'est plus un outil pédagogique pour pouvoir libérer la parole plus facilement".

#GdMatinSudRadio ➽ Pour @Deputee_Obono, "la non-mixité n'est pas dangereuse et existe dans beaucoup de mouvements, @jmblanquer devrait se renseigner". Retrouvez ici toute son interview ➔ https://t.co/MDAe2cmgfs pic.twitter.com/Dk8HiSXXi5

— Sud Radio (@sudradio) 24 novembre 2017
 

Et comme le rappelle Le Lab, le discours de Danièle Obono est à contre-courant des autres personnalités de son parti.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
04.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
05.
Petits scénarios alternatifs pour la fin du quinquennat Macron
06.
Forte hausse des cleantechs. Bulle financière ou investissement d’or et déjà productif ?
07.
LR : le difficile avenir de la droite française
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
05.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
06.
Mais que ferait l’UE face à une répétition de la grande crise 2008 ? Le sujet étrangement absent de la campagne des Européennes
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a débuté
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 25/11/2017 - 13:38
Bah oui le communautarisme
Ou l’ethnicisme. Que du progrès, il manque plus qu’une petite référence Godwin Sieg Heil et la pureté raciale est parfaite !
Atlante13
- 25/11/2017 - 12:52
@essentimo -
non non, il faut surtout la faire parler, et à force de l'entendre les lapins crétins finiront peut-être par comprendre qui sont les racistes... enfin, j'espère...
trotro75
- 25/11/2017 - 11:26
Plutôt du volontarisme comme critère.
Selon moi, le problème n'est pas de savoir s'il faut de la mixité des cités pourries avec d'autres lieux.
Il faut SÉLECTIONNER les personnes des quartiers pourris, qui en ont vraiment marre d'être là, pour les mettre ailleurs. Comment faire ? D'abord vérifier que l'ensemble de la famille est inconnue des services de police (ou accepter un ou deux faits mineurs). Vérifier si les parents s'occupent bien de leurs enfants (pas de signalements aux services sociaux). Et enfin un bon entretien sur les valeurs républicaines et leur motivation en présence d'un jury et de psychologues.
SELECTION pour la motivation de s'intégrer dans un quartier normel.
Le reste, au rebus, continue dans les citées pourries, quitte à un jour faire comme dans le film Banlieue 13, s'est à dire ériger des murs.
Soit on veut s'en sortir vraiment et l'Etat doit tout faire pour ces gens là, soit on reste dans la m****.